Randonnée sur le Monte Rosa Randò dans le val d’Ayas

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes ; Val d'Aoste | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 2 | Dénivelé : +4925 m/-4925 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Forêt et Montagne | Hébergement : Hôtel
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, et Octobre
6 jours de randonnée sur le Monte Rosa Randò dans le val d’Ayas. Situé au pied du Mont Rose, le Monte Rosa Randò est un itinéraire qui offre des vues magnifiques sur le Mont Rose et permet de découvrir l’Histoire et le terroir du Val d’Ayas. Je recommande.
Posté le :


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Monte Rosa Randò   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Monte Rosa Randò

Télécharger la "Trace GPS Monte Rosa Randò" (Téléchargement :51 fois)

J’ai randonné 6 jours sur le Monte Rosa Randò dans le val d’Ayas en Italie. Vous connaissez le Val d’Ayas ? C’est une vallée située au pied du Mont Rose dans la vallée d’Aoste. Elle a l’énorme avantage d’allier des panoramas magnifiques sur le Mont Rose, la montagne glacée de 4634 m, et un terroir et des traditions bien ancrés tout le long de la vallée.

Pendant 6 jours, j’ai d’abord descendu la vallée jusqu’à Verrès, puis dans un second temps, je l’ai remonté pour rejoindre le pied des glaciers du Mont Rose.

La vidéo de ma randonnée sur le Monte Rosa Randò

Des glaciers du Mont Rose au Château de Verrès

J1 : Champoluc – Arcesaz

  • +940 m, -1.067 m, 7 heures

C’est depuis Champoluc, un village charmant sur les hauteurs du Val d’Ayas que commence ma randonnée. Champoluc est une station de ski très renommée, faisant partie du domaine skiable Monterosa Ski. Lorsque je quitte le village, je me retourne régulièrement pour profiter de la vue incroyable sur les glaciers. Mon regard est irrésistiblement attiré vers le Mont Rose. C’est hypnotique ! Cette première étape n’est pas une mince affaire pour une première journée. Elle est longue et la montée aux anciennes mines d’or de Chamousira est rude. Découverte en 1899, elle fut la plus importante mine d’or de la Vallée d’Aoste jusqu’à la fin des années 1980. La mine d’or se visite sur réservation. Descente jusqu’à Arcesaz où je m’installe à l’auberge Croche Bianca pour la nuit.

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

J2 : Arcesaz – Verrès

  • +315 m, -1.253 m, 5 heures

Le profil de cette seconde journée change radicalement. Je perds beaucoup d’altitude en descendant le long du torrent Evançon. Toute la végétation change. L’étape est bucolique. Le long du chemin, on croise des ponts romains.

Je m’arrête le midi chez Gabriella Minuzzo qui tient un B&B et cultive la vigne. Je me serais bien arrêté ici pour la nuit. C’est paisible et la cuisine est réalisée à partir de produits locaux. C’est ce qu’ils appellent dans la vallée le « Val d’Ayas km zéro ». Ils sont nombreux à défendre les valeurs du circuit court permettant de connecter l’agriculture et le tourisme. C’est aussi en phase avec mes idées.

Dans l’après-midi, je descends jusqu’au château de Verrès. J’arrive juste avant la fermeture. Construit sur un éperon rocheux surplombant le torrent Evançon, il en impose par ses dimensions. A cet endroit existait un manoir des seigneurs De Verretio au XIIIe siècle, mais Yblet de Challant le fit rebâtir complètement en 1390 en style gothique.

Roberto qui marchait avec moi depuis deux jours me dit au revoir lorsque nous arrivons dans la ville de Verrès à l’embouchure du Val d’Ayas. Nos chemins se séparent ici. Verrès se situe à 391 m d’altitude, c’est le point le plus bas du Monte Rosa Randò. Nuit à l’hôtel Park Evançon.

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

La remontée du Val d’Ayas par l’autre versant du Monte Rosa Randò

J3 : Verrès – Challand-Saint-Anselme

  • +790 m, -160 m, 4 heures

Aujourd’hui, j’entame ma remontée du Val d’Ayas par l’autre versant du Monte Rosa Randò. Premier arrêt à la croix de Saint-Gilles après une petite grimpette matinale bien sympa. Du belvédère, on aperçoit le Mont-Avic que j’avais aussi entrevu lors d’une autre randonnée dans le Val d’Aoste.

Tranquillement, je monte jusqu’à Challand Saint-Victor. Alors que je déjeune au Bistrot Ramet, je rencontre un franco-italien revenu habité ici dans sa vallée d’origine. Je l’envie un peu je dois dire. Je reprends le sentier. Nouvelle rencontre avec Marco Della Valle, un artiste local qui était en pleine confection de son projet de Land Art sur les hauteurs de Challand Saint-Victor (un peu avant le lac de Ville). J’aime bien ce petit coin des Alpes.

Je rejoins le village de Challand-Saint-Anselme en passant le col d’Arlaz puis en longeant le « ru » d’Arlaz, un canal d’irrigation réalisée à partir du XIVe siècle pour développer les activités agricoles de la vallée.

Avant de rejoindre l’hôtel la Torretta (et sa très bonne table) pour la nuit, je vais prendre quelques photos des ruines du château de Graines que j’avais déjà vu lors de ma première journée de randonnée. Le temps vire à l’orage. Les contrastes sont saisissants.

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

J4 : Challand-Saint-Anselme – Brusson

  • +755 m, – 510 m, 4 heures

Courte étape aujourd’hui comme hier en compagnie de Marzia Mosca, une accompagnatrice en montagne de la vallée, de son berger allemand et de la propriétaire de l’hôtel.

Depuis l’hôtel, le sentier monte dans la forêt jusqu’à la mine d’or de Bechaz puis redescend vers Brusson et son lac turquoise.

Lorsque j’arrive à Brusson, la pluie m’accueille. Je m’installe à l’hôtel Laghetto sans plus attendre.

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

L’approche des glaciers du Mont Rose

J5 : Brusson – Antagnod

  • +630 m, -250 m, 6 heures

Je poursuis ma remontée du Monte Rosa Randò et du Val d’Ayas. Le beau temps est revenu ce matin. Il fait encore un peu frais lorsque je démarre avec les sols encore humides. Direction le col de Joux (1639 m) et sa vue sur le Mont-blanc.

Sur cette étape, je longe le canal d’irrigation du « Ru » Courtod. Long de 30 km et réalisé en plus de 45 ans, il recueillait l’eau des glaciers du Mont-Rose et la canalisait pour la redistribuer sur les terrains agricoles de saint-Vincent.

En prenant de la hauteur, une belle vue sur Brusson s’offre à moi. Je poursuis mon chemin le long du canal et traverse de nombreuses galeries. Que le travail a dû être acharné pour creuser la montagne et canaliser l’eau. Je croise même une carcasse de chamois complètement nettoyée. L’œuvre du loup ?

L’arrivée sur Antagnod est couronnée par la vue sur les sommets du Mont Rose. J’en profite pour faire un timelapse, manger mon sandwich et faire une petite sieste. On dort toujours mieux dans de beaux paysages même si les yeux sont fermés.

Je m’installe à l’hôtel Santa San et pars faire un tour dans le village. J’y rencontre l’un des derniers sabotiers du Val d’Ayas qui a la gentillesse de me montrer et de me parler de son métier. Je suis toujours ému par les personnes qui se battent pour maintenir leurs traditions. Je dîne dans la pizzeria Kraemerthal, une adresse sympa qui tient à ses bonnes pizzas et à la sympathique équipe du restaurant.

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

J6 : Antagnod – Champoluc

  • +730 m, -920 m, 7 heures

Pour cette dernière étape Marzia m’accompagne à nouveau avec son berger allemand.

On récupère le « ru » Courtod que j’avais quitté la veille. Tout le long de notre progression, nous ne quittons pas la chaîne du Mont Rose de vue. L’étape est de toute beauté.

Nous passons sous le mont Croche et pique-niquons dans le vallon de la Ventina le long d’un petit ruisseau. L’endroit est magnifique et si paisible.

Arrivés au Plan de Verraz, nous nous trouvons au pied de la grande moraine du glacier de Verraz, l’un des glaciers du Mont Rose. 8645 hectares sont classés Zone Spéciale de Conservation. Ici les glaces, rochers et dépôts moraniques représentent 82% du territoire. On prend ici la pleine mesure de l’imposant massif du Mont Rose. C’est le point le plus haut de ma randonnée sur le Monte Rosa Randò. On est à 2053 m.

En roue libre, je descends jusque Champoluc et m’installe à l’hôtel Castor. Je passe mes derniers instants aux thermes Monterosaspa. Pour finir une randonnée, c’est pas trop mal !

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Monte Rosa Randò dans le Val d'Ayas (Italie)

Informations pratiques

Le Monte Rosa Randò en 3 versions

J’ai réalisé la version complète du Monte Rosa Randò en 6 jours de marche. Elle explore la vallée haute et basse du Val d’Ayas.

Il est aussi possible selon vos envies ou votre temps disponible d’effectuer une boucle de 4 jours dans la partie basse du Val d’Ayas et et une autre de 4 jours dans la partie haute.

Vous pouvez effectuer votre randonnée en réservant par vous-même vos hébergements. Vous pouvez aussi réserver votre Monte Rosa Randò auprès de l’office de tourisme qui se charge de réserver les hôtels (1/2 pension), de transporter les bagages et de vous remettre topo-guide et carte.

Plus d’infos sur www.monterosarando.com.

A noter qu’il existe aussi une application (en italien) sur le Monte Rosa Randò disponible pour smartphone Android et Apple. C’est avec elle que je me suis orienté.

Quand y aller ?

A partir de mai pour la basse vallée d’Ayas à octobre.

Plus d’informations : www.visitmonterosa.com.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
3 Responses
  1. Bernard Frantz

    Pour déjà connaître le val d’Aoste en hiver, voilà qui me donne bien envie d’y retourner à la belle saison pour y randonner moi aussi.

cinq + 18 =