Randonnées sur les pentes du Pico Fogo

Destination : CapVert » Afrique | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


Randonnées sur les pentes du Pico Fogo - Cap-vert : randonnée volcanique sur l'île de Fogo
Posté le :


Carnet : Cap-vert : randonnée volcanique sur l'île de Fogo

Le petit Pico et l’éruption de 1995

  • Dénivelé : 350 m
  • Temps de marche : 4h30

Au réveil, nous découvrons Chã das Caldeiras à la lumière du jour. Il s’agit en fait de deux villages qui se jouxtent : Portela où nous dormons et Bangaeira. Une route recouverte de cendres volcaniques traverse les deux villages. De part et d’autres de la voie, les maisons, en parpaings ou en pierres de lave, se sont construites depuis le début du Xxe siècle. Voici comment…

A Chã das caldeiras, la plupart des habitants s’appelle Montrond. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l’aristocrate Armand de Montrond fait escale au Cap-Vert pour se rendre au Brésil. Il n’en repartira jamais pour échapper à la police française. On lui attribue 12 femmes et une cinquantaine d’enfants.
En 1912, Manuel Da Cruz Montrond et Miguel Montrond, deux de ses enfants, partent en expédition avec des scientifiques portugais vers le Pico Fogo avec l’idée de construire des canalisations et résoudre les problèmes d’eau de São Filipe. Sur place, ils constatent que la végétation pousse grâce aux terres fertilisées par les cendres volcaniques et la brume. C’est le début de l’agriculture à Chã das caldeiras. En 1917, les premières familles Montrond fondent le village à l’intérieur du cratère, d’où le nom de Chã das caldeiras. Aujourd’hui, il est dit que 80% du village porte le nom de Montrond.

Nous quittons le village de Portela par les champs. Zé, notre guide capverdien, nous fait découvrir les cultures. Les plus nobles sont le café, réputé pour son arôme parfumé et riche, et les vignes à partir desquelles est produit le Manecom, un vin local très peu exporté. Depuis 1998, grâce à une coopération avec l’Italie, un vin de meilleure qualité est mis en bouteille.
Les terres volcaniques permettent aussi la culture du haricot, du ricin, de pommes de terre, du manioc ou encore de nombreux fruits (grenades, citrons, pommes, figues, coings…). C’est étonnant de voir ces cultures dans un environnement aussi aride.

Nous quittons les champs pour grimper sur le cratère du Petit Pico. Ce cône volcanique, bariolé de jaune (souffre) et rouge (fer), s’est créé en 1995 à l’occasion de l’éruption volcanique. Nous redescendons justement par les coulées de lave noire figées pour toujours. N’y a t-il pas plus belle sensation de fin du monde ?

Ascension du Pico Fogo

  • Dénivelé +  : 1025 m
  • Dénivelé – : 1025 m
  • Temps de marche : 5h00

L’ascension du Pico Fogo (2829 m) est le clou de la semaine de randonnée. Nous nous levons à l’aube. Le ciel est clair. Nous pouvons nous préparer à quitter le village de Portela avant de remonter la piste qui se dirige vers le volcan.

Le volcan est si large qu’on croirait le toucher en tendant la main. Il faudra 3h30 d’ascension pour arriver au sommet en grimpant par le dyke du volcan.
En chemin, nous nous retournons sur la caldeira. Le panorama sur les éruptions volcaniques du XVIIIe et XIXe siècle est tout simplement hallucinant.

Une fois en haut, nous profitons de la vue sur la caldeira et le cratère sommital pour manger un morceau. D’ici, on voit parfaitement les concours de la caldeira qui constitue auparavant le bord de l’ancien volcan. Il devait alors être gigantesque. Sans doute, pas loin des 5000 mètres de hauteur.

Les nuages montent en altitude. Il est temps de redescendre. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le volcan est nettement plus facile et plus fun à descendre qu’à monter. C’est simple, il suffit de courrir dans les scories pour arriver en bas.

Pour le dernier soir à Chã das caldeiras, nous retournons à l’épicerie de Ramiro Montrond pour écouter la traditionnelle représentation musicale du village. Manecom, bières, cacahuètes accompagnent les mélodies capverdiennes. Mélancolie et joie se partage tout naturellement.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com