Refuge Agnel – Ristolas

Destination : France » Provence Alpes Côte d'Azur | Montagne : Alpes ; Queyras | Activité : Randonnée  | 

3h de marche pour la 3ème étape : ascension du Col Vieux (2806 m), descente vers le lac Foréant (2618 m), passage du pont du Guil (1687 m) et direction Ristolas pour une nuit au confortable gîte-hôtel du Quey’r de l’Ours.


Carnet : Tour du Queyras (GR 58 ®)

Refuge Agnel – Ristolas

  • Altitude maxi : 2806 m
  • Dénivelé + : 270 m
  • Dénivelé – : 1240 m
  • Temps : 3h00
  • Variante possible : ascension du Pain de Sucre (3208 m)

7h30, premier départ. Je traverse la route et commence ma montée au col Vieux (2806 m). A mi parcours, je stoppe subitement ma progression. Je me rends compte que j’ai oublié ma casquette au refuge. Je dépose le sac à dos derrière un rocher et redescend.

8h00, second départ. Le bon cette fois-ci, casquette sur le crâne. Je récupère mon sac et poursuit vers le col. Je coupe le ruisseau de l’Eychassier et m’arrête un peu plus loin dans un encaissement du cours d’eau. A cette endroit, une pelouse de ligrainettes s’est formée. je reste quelques instants à apprécier différents angles de vue.

J’atteints le col et préfère renoncer à monter le Pain de Sucre car le ciel est noir à 360 ° et des orages ont été annoncés. Je descend le sentier caillouteux et longe la rive ouest du lac Foréant (2618 m). A l’extrémité nord du lac, des randonneurs désinstallent leur bivouac. L’endroit est en effet idéal pour planter la tente. Je me pose quelques instants à regarder les marmottes vaquées à leurs occupations matinales. Le gros des nuages noirs ont été balayés par le vent.

Le chemin se poursuit à flanc longeant le torrent de Bouchouse et atteint une barre schisteuse. Le lac Egorgeou (2394 m) est en contrebas. Je le longe par l’ouest puis par l’est pour atteindre le lac Baricle. Pause pique-nique à admirer les reflets du ciel dans sur les plans d’eau. L’endroit est de tout beauté !

Je reprend le chemin. La descente s’accentue et atteint rapidement les premiers mélèzes. Dans le prolongement de la vallée du Guil, belle vue sur le Mont Viso si le temps est dégagé (préférez la fin d’après-midi). La descente devient lassante. J’atteints le pont du Guil (1687 m) et poursuit à flanc de la D 947 pour atteindre Ristolas où je passe la nuit au Quey’r de l’Ours. Le gîte hôtel organise également des randonnées avec des lamas de bats. De quoi ravir petits et grands !

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com