Refuge de Berbois – Menthières

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Randonnée  | 


On quitte un peu la GTJ pour grimper au Crêt de Chalam et profiter d’un magnifique point de vue à 360° sur les hauts-plateaux du Jura et les crêtes du Haut-Jura mais également plus loin sur les Alpes. Une longue descente nous amène dans l’Ain puis nous repartons en montée vers la station du Col de Menthières, bien déserte en période estivale mais où nous avons trouvé des chambres d’hôtes car le gîte n’existe plus.
Posté le :


  • Distance : 16 kms
  • Dénivelé positif : 860 m
  • Dénivelé négatif : 1080 m
  • Temps de marche :4h45 

Après le petit-déjeuner, on démarrera un peu plus tôt en commençant par l’ascension du Crêt de Chalam et en passant par les bois car on loupera l’accès direct depuis la Borne au Lion et, une fois atteint la crête, on devra revenir vers le sommet. On aurait pu faire l’impasse mais cela aurait été dommage car ce modeste sommet de 1545 m propose un point de vue à 360 degrés sur les environs et même jusqu’aux Alpes avec quelques sommets facilement identifiables comme la Pierra Menta. La descente sera raide dans les bois jusqu’au Petit Mannet, première habitation où nous ferons une pause pour permettre à Martine de récupérer un peu.

On refera un arrêt supplémentaire juste après pour faire un aller-retour jusqu’à la cascade des Etrés mais peu de volontaires pour cet extra de 10 mn qui dévoilera une belle chute d’eau d’une vingtaine de mètres et qui plus est, au soleil. On soulagera Martine de son sac afin qu’elle puisse récupérer un peu et on arrêtera juste avant Chézery-Forens pour le pique-nique en contrebas de la route. L’épicerie du village n’ouvrant qu’à 15h30 on repartira sans avoir fait les courses car il reste 500 m à remonter jusque Menthières et si Martine va mieux, on va prendre le temps de faire le trajet à pied.

On longera une pâture avec des veaux qui nous emboitent le pas de l’autre côté de la clôture mais arrivé au bout l’un d’eux saute le fil barbelé et se joint à nous. On le refera passer la clôture en sens inverse pour pouvoir continuer et je le signalerai à la première maison rencontrée car le fil a été arraché. Après on s’engagera sur un mauvais chemin car le bon était fermé par une clôture mais on rattrapera en grimpant à travers une prairie et un bois. On fera une pause au croisement de la route avant de continuer tout aussi tranquillement jusqu’au col de Menthières. On essaye un chemin sur la droite indiquant la ferme de la Biolaz mais elle est abandonnée et les chambres d’hôtes sont finalement mentionnées un peu plus loin au niveau du col.

Pour un coin de paradis, on aurait du mal à trouver mieux avec les pelouses qui se prolongent par les prairies à perte de vue à la manière des piscines à débordement. Il y a même des chaises longues et un terrain où les boules de pétanque n’attendent plus que les joueurs; de l’inédit en randonnée. Les chambres sont magnifiques avec chacune sa salle de bain et la table sera également à la hauteur de nos espérances avec même un petit verre d’alcool de prunes à la fin du repas. On appréciera donc ces lieux puisqu’on y passera deux nuits.

A propos de l'auteur

J'ai parcouru la France à vélo puis, Fondateur et Président du Randonneur Club des Monts de Flandre, depuis plus de 20 ans, j'organise avant tout des randonnées dans les Flandres chaque semaine et dans la région Nord-Pas de Calais ou la Belgique une fois par mois. J'org...



http://rcmf-bailleul.com