Refuge Deffeyes – Planaval

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Refuge Deffeyes - Planaval - Traversée du Grand Paradis
Posté le :


Aujourd’hui, beau ciel bleu, la petite pluie d’hier soir semble être oubliée. Après le petit-déjeuner, nous nous préparons sur la terrasse devant le refuge. Sur la droite, nous voyons la chaîne du mont Rutor avec juste dessous son glacier. Après une courte descente, où nous approchons le lac Blanc en dessous du refuge, nous commençons la montée. Sur le bord du chemin, nous croisons plusieurs lacs, le premier le lac inférieur, puis les lacs Verdes, deux petits lacs, puis enfin le dernier lac, le lac Supérieur, dans lequel se reflète le Grande Assely.

Le chemin suit la moraine latérale du glacier Rutor. Une moraine est formée par l’accumulation de pierres transportées par le glacier. Les moraines se forment généralement sur les cotés, et sur le bas du glacier.

La vision de ce glacier est magnifique. La glace est un peu rougeâtre, dû à une algue microscopique qui croît dans les glaciers et la neige. Au loin, nous pouvons apercevoir une magnifique chaîne de montagne, mais j’ai oublié le nom. Entre les plaques de neige et le pierrier de la moraine, quelques passages nous obligent à un peu d’escalade. Plus ou moins difficile pour certains.

Avec l’altitude, nous sommes à plus de 3000 mètres, le souffle commence à manquer, nous nous arrêtons régulièrement, d’autant que la pente augmente. Pascal est parti devant pour installer une corde pour assurer la descente. Enfin, le col de Planaval entre la Becca Nera et la Becca Bianca, nous marquons une pause, le temps que le groupe se rassemble et que Pascal finisse son installation.

Certains utilisent la corde installée par Pascal, d’autres descendent tout droit en courant dans la neige, génial !!!
Les premières zones herbacées permettent de nous poser pour pique-niquer. Il était temps, nos estomacs, du moins le mien cri famine. Après l’habituelle sieste, nous repartons, les paysages de l’après-midi malgré leur beauté nous semblent "un peu fade" comparés à ceux de la matinée. Nous apercevons la vallée de Valgrisenche, où se trouve le village de Planaval terme de notre journée. Nous finissons les derniers hectomètres par la route. Tout le monde est un peu fatigué, mais notre hôtel est proche. La terrasse nous invite à boire un verre, ce que nous nous empressons de faire. La soirée est consacrée aux jeux de barricades, belotes et tarot.

douze + 17 =