Refuge du Presset – refuge de l’Econdu

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Beaufortain | Activité : Randonnée  | 


5ème étape de mon tour du Beaufortain entre le Refuge du Presset et le refuge de l'Econdu.
Posté le :


Carnet : Tour du Beaufortain
  • D+ : 413 m
  • D- : 1049 m
  • Distance : 9,5 km
  • Temps de marche : 4h30

Pierra Menta

Au réveil, le ciel est limpide. Les orages de la veille au soir qui ont frappé la vallée d’à côté sont déjà bien loin. Lorsque je vais sur la terrasse du refuge à 6h27, la pointe de la Pierra Menta est déjà éclairée par les rayons du soleil. Je prends quelques photos alors que mes paupières sont à peine ouvertes.

Pierra MEnta

Direction le petit-déjeuner. Le pain est excellent et les confitures maison. Qui a dit que les refuges CAF ne servaient que des plats médiocres ? Je prends mon temps ce matin car l’étape est assez courte et aussi parce que j’aime bien ce refuge de Presset. Certains le trouvent trop modernes, trop éloignés dans l’esprit des traditionnels refuges en pierre des Alpes. Au contraire, j’aime ce bois et comment il est aménagé.

Marmotte

Plutôt que de suivre le tracé du tour du Beaufortain qui passe par le col du Bresson, j’opte pour la montée au pied de la Pierra Menta. Je m’arrête rapidement en chemin pour prendre le temps d’observer une marmotte qui joue à cache-cache avec moi.

Les vosgiens me dépassent. Je reprends ma route et les rejoins au col. J’étais passé ici il y a trois ans lors de mon tour de la Pierra Menta mais dans le sens opposé. Je ne me souvenais pas du caractère aussi alpin du passage. C’est grandiose.

Lac Amour

Je descends le chemin en lacets jusqu’au lac d’Amour (2248 m) où j’observe une nouvelle marmotte passant discrètement la tête hors de son terrier. Un groupe de randonneurs un peu bruyant arrive et me fait fuir les lieux. J’ai quand même le temps d’avaler la semoule du pique-nique avant de reprendre le chemin vers le col du Coin (2398 m). Là aussi j’y suis passé mais il y a 9 ans et c’était l’hiver à ski de randonnée.

Refuge de la Coire

Le chemin poursuit sur une piste jusqu’au refuge communal de la Coire (2059 m). J’y bois un coca et reprends la route, passe le Cormet d’Arêches qui marque la frontière entre Beaufort et Tarentaise puis descend jusqu’au refuge de l’Econdu via le lac des Fées où je rejoins Manue et son papa originaire d’Annemasse. Ils ont commencé leur tour du Beaufortain par Arêches et le finissent également demain en même temps que moi. Il est 14h30 quand j’y arrive et fais la connaissance de Michel, le propriétaire du refuge qu’il a retapé avec goût à partir de 1995.

Refuge de l'Econdu

Le soir, nous attendrons en vain les chamois qui aiment descendre sur les barres rocheuses derrière le refuge.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com