Refuge Joan Ventosa i Cavell – refuge d’Estany Llong

Destination : Espagne | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | Agence : Sur les Hauteurs 


Grosse ambiance de montagne aujourd'hui pour notre deuxième étape sur le tour des Encantats avec le passage du col de Contraix et son chaos granitique.
Posté le :


Carnet : Tour des Encantats
  • D+ : 718 m
  • D- : 951 m
  • Distance : 8 km
  • Temps de marche : 6h00

8h30, le temps est bouché comme le prévoyait la météo. C’est assez couvert que nous quittons tous le refuge Joan Ventosa i Cavell en direction du col de Contraix (2748 m).

Aucun des sommets des alentours n’est visible. Ni le Besiberri nord (3015 m) qui nous a fait un coucou hier soir, ni la Punta Alta (3015 m), encore moins le Pic de Travessani (2738m).

Nous slalomons entre les estanys de Colieto. Le chemin se poursuit à travers un énorme pierrier qui rejoint le col. Il faut ranger les bâtons de marche et jouer à l’équilibriste, surtout quand le rocher devient mouillé après une petite averse. Je dois dire que je suis satisfait des Adidas Terrex Scope GTX que je teste. La semelle est ultra accrocheuse. Parfait pour affronter les gros pierriers humides de la journée.

L’ascension est assez physique. Avant le dernier raidillon, petite pause autant pour récupérer que pour laisser s’éloigner le groupe qui nous précède et ainsi éviter les éventuelles chutes de pierre. Après trois heures de grimpette, nous passons le col. De l’autre côté, le brouillard est encore plus dense. Il est temps de récupérer les bâtons de marche pour se lancer dans la descente. Il faut rester vigilant dans ce foutu pierrier glissant.

Nous dépassons l’estany de Contraix et continuons dans le barrant du même nom. La pluie nous cueille un peu avant 14h00 comme le prévoyait les prévisions météos. Quasiment jusqu’au refuge de l’estany Llong, elle ne nous quittera pas. Au refuge, chaussures et bâtons doivent rester dehors. Autant les bâtons, tout le monde s’en fout mais pour les chaussures, c’est une autre histoire. Comment vont-elles pouvoir sécher avec cette humidité ? Pour l’heure, nous nous adaptons et partons commander une cerveza. Et petit miracle local, le soleil arrive et la pelouse autour du refuge se transforme en séchoir géant. Tout finira par sécher.

Une étape très minérale comme je les aime. Grosse ambiance de montagne !

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com