Refuge Mario Bezzi – Refuge Benevolo

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Refuge Mario Bezzi - Refuge Benevolo - Traversée du Grand Paradis
Posté le :


Grosse étape au programme d’aujourd’hui, il y a un col au-dessus de 3000 mètres. En ce début de journée, le chemin grimpe sur les pentes, nous offrant un magnifique panorama sur le val de Valgrisenche. Rapidement avec l’altitude, l’herbe laisse la place aux cailloux et à la neige. Nous traversons beaucoup de névé, à chaque fois, il faut quelqu’un pour assurer, Pascal assume le rôle. Le chemin suit la moraine du glacier Glairetta. Le panorama sur le glacier Glairetta est époustouflant, ce glacier niché au milieu des montagnes. Beaucoup de pauses photo, le lieu l’impose.

Le col de Bessac-Déré, pour ceux qui veulent Pascal propose l’ascension de la Becca della Traversière, environ 3300 mètres. Le sommet me permet de faire un panorama à 360°, sur la Vanoise, le Mont-Blanc et le Grand Paradis. En dessous de nous, d’un coté le glacier Glairetta, de l’autre le glacier Goletta avec son lac. Nous descendons retrouver le groupe au col pour le pique-nique. Dû à l’altitude et à l’effort, je suis malade, je ne peux rien avaler. Il va falloir que je fasse un test à l’effort, pour essayer de trouver la cause du problème, car ce n’est pas la première fois. Pendant la sieste, Pascal installe une corde pour assurer ceux qui veulent. Il faut dire que la pente est importante, supérieure à celle du col de Planaval. Encore une fois, c’est une descente en courant dans la neige, génial !!!

En bas de la descente, au final, une grande partie du groupe préfère progresser sur la neige plutôt que dans les pierriers. Etant malade, pas beaucoup de choses me marquent, d’où ce résumé un peu court.

La fin de l’étape se fait au milieu des alpages, le refuge est en point de mire de la descente. Je suis content d’arriver, je m’assoie sur un banc sur la terrasse en attendant mon verre. Dés que possible, je pars me reposer un peu dans notre dortoir. Pas top, les lits sont sur trois niveaux, bas de plafond. En plus, notre dortoir est régulièrement traversé par des personnes qui veulent se rendre sur la terrasse et aux sanitaires. Je m’allonge et somnole un peu.

Après le repas, me sentant mieux je sors faire un petit tour, j’aperçois un renard qui rode, en fait, il est semi-sauvage, les cuisiniers du refuge lui donnent les restes.

seize − sept =