Rejoindre Namche Bazaar

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Passage d'Amphu Lapsa (5550 m) avant de descendre sur Chukung (4730m), Pangboche (3985m) et enfin Namche Bazzar (3500 m), capitale du trek au Khumbu.
Posté le :


J25 Dimanche 30 octobre 2011 – Pied Amphu Lapsa (5550m) Chukung (4730m) – Ils ne sont pas comme nous…

Ce matin, à 5h, ils sont tous entassés dans la tente cuisine vu l’arrivée en catastrophe de la veille : le cook (Gurkul), Le kitchen (Renzi), le sirdar (Karma) et Le Sherpa (Dorje). Venant prendre le rituel café au lait, je rappelle à Karma sa colère d’hier… Il me rassure : "mais non mais non" et cela finit par des petits coups et une bonne accolade. Ouf ! Tout rentre dans l’ordre la collaboration reprend sous les meilleurs hospices : c’est heureux pour un passage comme l’Amphu Lapsa.
Ah l’Amphu Lapsa ! J’ai beau l’avoir passé deux fois déjà, c’est toujours une découverte et un grand moment de bravoure.

Côté Hunku, il se présente de façon assez débonnaire par une succession de banquettes neigeuses qui se connectent facilement les unes aux autres. C’est très photogénique et assez commode pour les porteurs qui, rappelons-le, évoluent en " basket" sur la neige avec environ 50 kg sur le dos, alors que nous sommes équipés de chaussures de montagne, crampons et baudriers. Côté Kumbu, ça se corse ! Après un mauvais chemin descendant on bute sur un mur de 20m qui oblige à séparer charges et porteurs. Les charges sont attachés par grappe à une corde et descendues en soubresauts jusqu’au chemin de neige 20 m plus bas (éviter sacs et matériel fragile).

Nous avons eu la chance qu’aucun de nos sacs ne fasse le grand saut… Ce qui ne fut pas le cas pour le groupe voisin.

Passer des cols à 5500m en baskets avec 50kg sur le dos !

Un peu plus loin sur la vire, c’est le passage des hommes. Une corde fixe est tendue sur 20m et les porteurs s’y agrippent, certains tremblant, en baskets, dans du mixte quasi vertical, sans baudrier et souvent sans gant.
En dessous, une autre équipe récupère les charges tenant une main courante attachée à un seul bout…Je préfère ne pas voir… J’attache la main courante et je passe mon chemin, étant sensé ne m’occuper que des clients, laissant les Népalais à leur œuvre de haute voltige. Cela se passe bien dans 99 % des cas, mais ça donne quand même des frissons de les voir à l’œuvre.

Amphu Lapsa versant sud, de banquette en banquette

Nous déjeunons la descente finie, et nous arrivons à Chukung en milieu d’après-midi à l’issue de cette interminable descente. Les derniers porteurs eux arriveront dans la nuit vers 20 h avec nos sacs. Ce qui leur fait 13h d’effort entre 5800 et 5000m, en basket le plus souvent, mal protégés du froid (l’un était même pieds nus) avec 50kg sur le dos ! Chapeau messieurs ! Y’a pas à dire ils ne sont pas comme nous.

  • Tps: 8h34
  • Fc:85 -107-137
  • M: 300m
  • D: 1050m

Amphu Lapsa versant nord : c'est plus raide et compliqué...

J26 lundi 31 octobre 2011 – Chukung (4730m) Pangboche (3985m) – Parure invisible de la Mère

Courte étape sur un terrain agréable au milieu de la foule cosmopolite des candidats au trekking le plus célèbre du Népal.

Le brouillard refusera de se lever et la plus belle montagne du monde de dévoiler ses charmes… Dommage !

  • Tps : 5h43
  • M : 79m
  • D : 909m

Face sud du Lhotse

J27 mardi 1 novembre 2011 – Pangboche (3985m) Namche (3500m) – Brouillard tenace

Toujours aussi peu de chance encore dans le brouillard et à la fin sous la bruine pour ce qui devrait être une des belles étapes du Kumbu.

  •  
  • Tps : 6h07
  • M: 592m 270m/h D : 944m/h

 

petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

un × quatre =