Renard arctique en guise d’épilogue et informations pratiques

Destination : Islande | Activité : Randonnée  | 


C'est la fin du trek dans l'Hornsrandir. Nous avons du l'écourter. Voici donc ma rencontre avec le renard arctique en guide d'épilogue et toutes les informations pratiques pour bien préparer ce trek.
Posté le :


Au réveil, le ciel est couvert. Nous prenons notre temps car le bateau qui devait arrivé à 10h00 est annoncé pour 11h30. J’en profite pour faire un tour entre les maisons d’Hesteyri. J’aperçois un renard arctique sur la plage et le suis de loin pendant près d’une heure. Il est actuellement entrain de perdre son pelage hivernal et je commence à observer ici et là des poches noirs sur son pelage. Je me mets à l’affut derrière quelques touffes d’herbes, le vent de face. Le renard approche. Je le shoote. Je rentre au camp et range mon sac à dos. Satisfait !

Renard arctique

Nous allons attendre le bateau au café tenu par le sympathique Hrólfur. En chemin, deux phoques se laissent observer non loin du bord. Ils sont scoktchés à un petit rocher. Ils sont mignons. Le bateau a du retard car le Borea Boat qui nous a amené a cassé son moteur. Un bateau de remplacement fini par arriver en fin de matinée. Il ne pourra pas nous conduire à Veiðileysufjörður où nous avions envisagé de poursuivre notre trek jusqu’aux falaises d’Hornbjarg. Nous décidons finalement de rentrer sur Ísafjörður et de poursuivre notre roadtrip en Islande. Cela nous laissera plus de temps pour découvrir les falaises de Látrabjarg et ses milliers de macareux moine et même d’aller sur l’île de Flatey que nous n’avions pas prévu de visiter.

Je n’ai finalement qu’une envie. Y retourner pour explorer l’Hornstrandir plus en profondeur et pourquoi pas réaliser l’itinéraire qui était avant le départ du trek.

Deux phoques dans la baie d'Hesteyri

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Icelandair assure des vols quotidiens depuis Paris CDG vers l’aéroport de Keflavik situé à moins de 50 km de Reykjavik. En recherche d’un certain confort à un prix serré, essayez la classe Economy Comfort : Le siège du milieu reste libre, accès au loundge avant le départ, snacks et boissons offerts gratuitement pendant le vol. J’ai essayé. Je valide !

Pour trouver votre vol au meilleur prix, essayer notre comparateur de vols.

Pour rejoindre Ísafjörður, trois options : la location de voiture, le bus et l’avion. Pour la location de voiture, nous étions passés par Autoescape. Pour le bus, vous pouvez voir à cette url www.straeto.is, pour l’avion avec Icelandair bien entendu.

Hesteyri, point dedépart du trek

Météo

Pour vérifier la météo avant de démarrer le trek, rdv sur le site d’Icelandic Meteorological Office.

Cartes

Hornstrandir de Mal og Menning. Carte recto/verso avec un côté à 1 :100 000 et un autre à 1 :55 000. L’ensemble de mes deux itinéraires (réalisé et prévu) sont couverts par la carte 1 :55 000. La carte comprend aussi quelques informations culturelles et fauniques. Ferdakort édite également une carte de la zone au 1 :100 000.

Difficultés

Par météo clémente, ce trekking comme celui que nous avions prévu n’est pas physiquement difficile. Il se réalise par contre sur un territoire exempt d’infrastructures pour se loger et sans possibilité de prévenir les secours en cas de besoin. En conséquence, cette randonnée s’adresse à des marcheurs ayant l’expérience de la randonnée en bivouac et prêt à accepter cet isolement. Pour cette raison, je conseille fortement l’usage du GPS. Savoir s’orienter en montagne est ici indispensable.

Plus d’infos sur la région et l’Islande

 

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

8 − 2 =