Retour et fin du trek

Destination : Colombie » Amérique | Montagne : Sierra Nevada de Santa Marta | Activité : Randonnée  | 


Il nous faut deux jours pour retourner au village de Machete Pela’o où nous avions démarrer notre ascension vers la Ciudad Perdida.
Posté le :


Campement El Paraiso – campement Mumake

  • D+ : 350 m / D- : 700 m

Il est temps de repartir, nous quittons la cité perdue, nous devons redescendre les 1200 marches…

Les marches sont vraiment petites et il faut vraiment faire attention, le pied doit être placé de travers, nous descendons un escalier interminable en crabe.
Les conversations vont bon train sur le parcours du retour. Nous nous remémorons tous les descentes de l’aller… ces descentes seront nos montées… et inversement. Y avait-il eu des descentes interminables à l’aller ? Allons-nous avoir des montées interminables ? Une autre question nous taraude l’esprit, pourra t on se baigner le midi ? Et le soir ?
Nous sommes prêts à tout endurer, mais il nous faut avoir quelques réconforts et motivation pour avancer ! Le chemin du retour est identique à l’aller, nous passons dans la forêt, traversons la rivière Buritaca à guet, il faudra déchausser 2 fois au retour, comme à l’aller.

Ce soir, nous avons rendez-vous au campement Mumake, nouvelle question pour se motiver à avancer, hamac ou lits superposés ?

Nous arrivons à Mumake, pour le couchage, nous aurons le choix. La journée a été longue et fatigante. Une bonne baignade nous attend.

C’est l’occasion aussi de tremper nos affaires et de les rincer. ’espérer les faire sécher un peu au soleil. Sous ce climat, les textiles techniques sont appréciés, tout ce qui sèche rapidement aura peut-être une chose d’être moins mouillé. Peu de tissu sèche sous l’humidité ambiante, le pantalon Columbia que je teste est vraiment parfait sur ce point, il sera resté sec tout au long du séjour.

Arrivée au camp, ce soir, nous avons le choix, hamac ou lit ; il y a des amateurs de nuit en hamac !

Le dernier repas avec l’équipe de trek, le guide et ses fils qui nous font la cuisine est gargantuesque ! ils ont même prévu une bouteille pour fêter ce dernier soir… une sorte de vin cuit pétillant… ça arrache un peu le gosier, mais nous trinquons ! Content de notre aventure, même si le dernier jour qui nous attend sera long et épuisant.

Campement Mumake – Machete Pela’o

  • D+ : 250 m / D- : 700 m

Encore un réveil aux aurores… nous avons entre 8 et 9h de marche minimum. Du plat Kogis nous attend tout au long du parcours et surtout le guide nous rappelle qu’il y aura une grosse montée en début de parcours.

Nous quittons doucement la forêt, nous recroisons un village Wiwas.

Ce dernier jour est égal aux précédents, excepté que nous n’avons pas la motivation d’aller voir la cité, nous l’avons vu ; nous savons que le trek se termine et les jambes sont plus lourdes, les muscles plus fatigués. Pourtant, nous avalons les mètres et les dénivelés. C’est dur, il faut chaud, extrêmement chaud… je passe à côté d’un camp de muletier, je plonge ma tête dans le bac à eau de la cabane…

Je ne suis pas plus mouillé qu’avant, mais ça fait du bien
Nous passons au camp Adan ou nous avions dormi la première nuit, ce sera l’occasion d’une longue pause, pastèque, orange, nous reprenons des forces pour la fin.

Et nous remarchons presque quatre heures ; à 30 min de l’arrivée, nous retrouvons la première piscine ou nous nous étions arrêtés… un dernier bain dans la rivière buritaca, une façon de lui dire au revoir, à cette rivière que nous aurons suivi tout au long de ce périple.
Après la baignade, nous continuons vers le point d’arrivée. Encore quelques belles vues s’offre à nous sous la chaleur accablante.

Nous retrouvons les 4×4, il est temps de partir vers Carthagène des Indes et de nouvelles aventures Colombiennes. Ce trek n’est pas forcement spectaculaire, mais croiser les Indiens Wiwas et Kogis, leur village, découvrir ces ancêtres proches d’un peuple précolombien, découvrir cette cité perdue restera un bon souvenir de trek dans ce pays qui s’ouvre. Espérons que la cité perdue garde son charme et ne devienne pas un site surexploité et dénaturé.

AlexRLille
A propos de l'auteur

Passionné par les voyages, et la découverte des pays, des capitales, des populations et de la cuisine étrangère, j'ai découvert le plaisir de la marche d'abord dans le Connemara, en Jordanie puis dans les parcs Américains (Bryce, Zion, Canyonland, etc...) Aprés 3 voyages quasi consécutifs de randonnées aux USA, j'ai franchi la ligne pour ...



http://AlexRLille