Retour vers le bruit

Destination : Algérie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | 


Retour vers le bruit - Trek dans le désert de la Tadrart
Posté le :


Carnet : Randonnée dans la Tadrart

Retour vers le bruit

25 décembre : C’est Noël. Les autres me le rappellent au petit-déjeuner. Claude, toujours aussi imprévisible, offre un cadeau originale à sa demoiselle… : un parapluie ! Cette offrande nous amuse tous. Sacré Claude !

 

Les sacs sont vite pliés. Une semaine de voyage aiguise les réflexes et les habitudes. Nous montons dans les 4×4 pour cette dernière journée qui nous conduit à Djanet.

Nous reprenons la piste du premier jour qui reliera prochainement sur une belle route goudronnée Djanet à Ghat. Nous longeons le plateau du Tassili N’Ajjers haut de 600 m à certains endroits. Sous l’effet de l’eau et du vent, le plateau de grès s’est érodé, donnant naissance à des labyrinthes infinis. Ces régions superbes s’enorgueillissent d’avoir été habitées il y a plus de 5 000 ans. En témoignent les milliers de dessins rupestres que nous avons croisé lors de notre trek.

Le midi, nous prenons le repas à l’abri d’un acacia. Nous reprenons les 4×4 après le traditionnel thé et nous rendons sur le site de la gravure de la vache qui pleure.

 Vers 15h00, nous arrivons à Djanet et nous nous installons à notre auberge. Après une douche bien chaude, petite balade dans la ville. Le marché de Djanet est assez pauvre en denrées.

Nous y trouvons de nombreuses dattes et aussi une tête de dromadaire posée à même le sol. Peu de femmes flânent dans les ruelles de Djanet. Au marché des vêtements et des produits ménagers, nous croisons davantage de couple algérien mais nous ne trouvons finalement rien pour emporter en France. C’est dans les boutiques touristiques et dans les supermarchés que la majorité de nos dinars s’envoleront.

 26 décembre : Le départ est avancé de plus de 3h00. Finalement, nous passons la matinée à l’aéroport car l’avion a du retard. Dans le désert, ce qui est le plus difficile c’est sans aucun doute le retour vers la France. A l’idée d’y revenir, on se sent déjà mieux… Ce n’est pas que je suis mal en France bien au contraire. Mais on ne se sent jamais plus près de soi que dans le désert.


"Le plus grand désert du monde rend humbles ceux qui s’y rendent mais il leur donne ce sentiment rare et précieux d’être honorés" (Louis Gardel)

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com