Ribeira de Janela

Destination : Portugal » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 


Ribeira de Janela - Madère, le royaume des fleurs
Posté le :


Carnet : Madère, le royaume des fleurs

1er septembre : Ribeira de Janela

5h30 de marche
Altitude départ : 1220 mètres
Altitude arrivée : 415 mètres
D+ : 5 m
D- : 810 m

Les Goretex sont de sortie...

9h00. Transfert en minibus pour Fonte de Bispo à 1220 mètres d’altitude. Le départ de la randonnée se déroule dans la brume par une douce descente dans la vallée de la Ribeira de Janela. C’est la rivière la plus longue de Madère. Depuis la région de la source de Rabaçal, où nous avons marché il y a deux jours, elle s’étend vers le bas jusqu’au village de Lamaceiros.

Des vaches ruminent sur le haut de la vallée et nous observent d’un œil curieux lorsque nous les croisons. La descente s’enfonce un peu plus dans l’une des plus grandes Laurisilva d’Europe.

La Laurisilva de Madère correspond à la forêt primaire de l’île. C’est une forêt subtropicale humide qui représente environ 20% de l’aire totale de Madère. A l’ère tertiaire, elle s’étendait sur toute l’Europe mais les glaciations l’éliminèrent peu à peu, et elle ne survécut qu’en Macaronésie (Madère, Açores, Canaries et Cap-Vert). C’est Madère qui en détient la plus grande superficie avec environ 20 000 hectares. Composée principalement d’arbres appartenant à la famille des lauracées (laurier, acajou, barbusano, til) et située en 400 et 1300 mètres d’altitude là où l’humidité atteint 85%, elle représente un grand intérêt sur les plans de la biodiversité, de l’endémicité et de l’hydrographie. Pour cette raison, elle est protégée sous le statut de parc naturel et est inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis décembre 1999.

Nous atteignons, 600 mètres plus bas, une petite cabane, qui sera notre lieu de pause. Il nous reste encore 1,5 kilomètres de descente parfois bien raide pour atteindre la Levada da Central da Ribeira da Janela. Elle est une formidable occasion de découvrir, sur un sentier bien entretenu et plat, la vallée profonde et la nature encore vierge de la Laurisilva.

Laurisilva de Madère

Nous sortons les lampes frontales et les capes de pluies pour traverser les neuf tunnels qui nous attendent, du plus court d’à peine 100 mètres au plus long d’1,2 km. Humide, glissant, exigu par endroit et parfois étouffant pour certaines personnes, les tunnels appartiennent au patrimoine de Madère au même titre que la forêt primaire et les Levadas.

Des hortensias et des agapanthes à ombrelle ornent le bas chemin ; la laurisilva se voit peu à peu remplacer par les pins et les eucalyptus. Au détour d’un virage, le village de Lamaceiros et ses cultures en terrasse se montre à nous.

Nous regagnons la route goudronnée où nous attend Mme Maria, propriétaire des appartements Gaivota. Court transfert à Porto Moniz, ville la plus au nord de Madère, petite station balnéaire, qui à défaut de belles plages, est connu pour ses piscines naturelles.

2 septembre : Porto Moniz

Journée détente à Porto Moniz. Petite balade dans la station balnéaire, internet, visite-exposition intéressante du Centre Culturel et Scientifique sur le thème de la Laurisilva et baignade dans une des piscines naturelles du village formées par des sécrétions de lave.

Porto MonizPiscine naturelle de Porto Moniz


Randonnée organisée par Allibert Trekking, spécialiste du trekking et des voyages d’aventure dans le monde

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com