Rumi Cruz : 6 jours de trek dans les Andes Centrales du Pérou

Destination : Pérou » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 2 | Dénivelé : +1970 m/-3540 m | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Mai, Juin, Juillet, Août, et Septembre
6 jours de treks dans les Andes centrales du Pérou à la recherche des sources de l'Amazone et des lacs turquoises de la cordillère Rumi Cruz. Une plongée dans une région isolée et probablement rarement visitée par des touristes, qui a réservé bien des surprises.
Posté le :


Carnet : Rumi Cruz : 6 jours de trek dans les Andes Centrales du Pérou

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS 6 jours de randonnée 6 jours de treks dans les Andes centrales du Pérou   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS 6 jours de randonnée 6 jours de treks dans les Andes centrales du Pérou

Télécharger la "Trace GPS 6 jours de randonnée 6 jours de treks dans les Andes centrales du Pérou" (Téléchargement :61 fois)

Cela faisait un peu plus de trois ans que j’avais repéré un petit lac des Andes centrales du Pérou qui semblait avoir de belles couleurs sur Google Earth, en 2013 une mise à jour de Google nous dévoilait enfin une grande partie du Pérou et notamment des Andes centrales ce qui à ouvert des nouvelles possibilités de planification de trek (les cartes du gouvernement péruvien étant au 1/100 000, le complément des vues satellites est fort appréciable !).

J’ai donc commencé à relier différents lacs au potentiel intéressant et j’ai rapidement trouvé un point d’accès et de sortie qui me permettrais de rallier les sources chaudes de la région de Churin. Quelques mois plus tard, j’allais à l’IGN acheter la carte de la région qui me permettrait de terminer le tracé de mon futur trek… et comme c’est souvent le cas, cette exploration a fini par être systématiquement décalée pour cause de météo, disponibilité, etc.

En Juin 2016, j’arrive enfin à bloquer une date pour réaliser cette exploration, nous partirons à trois pour 6 jours de trek en autonomie dans cette région isolée des Andes Centrales que j’appellerais Cordillère Rumi Cruz car c’est l’un des seuls noms qui apparaît sur la carte, et puis ça ne sonne pas si mal !
La zone promet d’être perdue, plus de la moitié de l’itinéraire se fera en hors sentier avec probablement de nombreuses zones humides à traverser, la seule certitude c’est que normalement « ça devrait passer » !
En effectuant des recherches sur internet avec quelques mots clés je finis par tomber sur un article mentionnant le nom de Rumi Cruz, c’est une étude* dont j’avais déjà entendu parler et qui est parue en 2013, elle démontre une nouvelle localisation des sources de l’Amazone… en plein sur mon itinéraire de trek. Génial, cela fait une bonne raison de plus d’aller là-bas !

*“Correct placement of the most distant source of the Amazon River in the Mantaro River drainage” James Contos, Nicholas Tripcevich

Acclimatation à Oyon

Je pars de Lima avec Carole qui viens tout juste d’arriver au Pérou la veille, nous prenons un bus provincial qui remonte le long de la côte Nord jusqu’à la ville côtière de Huacho avant de grimper dans les Andes dans la vallée du fleuve Huaura. La vallée est très aride et encaissée, c’est la première fois que je viens ici, on est loin de la beauté d’autre vallées du Pérou comme celle de Cañete ou de Chancay… Arrivée à Oyon (3600 m) de nuit après un trajet interminable on bouffe et on dors.
Le lendemain la journée d’acclimatation est dédiée à l’achat des provisions manquantes, nous partirons pour 4 jours et demi d’autonomie qui nous permettrons d’atteindre le village de Rapaz point de sortie de notre trek.
Oyon est une ville minière et donc plutôt peuplée, ici tout le monde semble bosser pour les mines alentours, l’avantage c’est que pour une bourgade d’un lieu reculé il y a pas mal de restaurants.
Jonathan nous rejoins en fin d’après-midi, il arrive tout juste d’un trek a Huaraz et il a déjà voyagé avec moi dans la cordillère Vilcabamba le mois dernier, autant dire qu’il sera le mieux acclimaté pour le trek. On se réparti toutes les provisions et le matériel, les sacs promettent d’être lourds mais ils devraient s’allèger au fil des jours !

TomPeru
A propos de l'auteur

Je vis au Pérou depuis 2012. Je travaille comme guide accompagnateur de voyage et guide de trekking....



http://www.milcolorespordescubrir.com