Saint -Joseph de Rivière – Seyx

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | Agence : Pedibus 


Saint -Joseph de Rivière – Seyx - Randonnée liberté en Chartreuse
Posté le :


Carnet : Randonnée liberté en Chartreuse
  • D+ : 825 m
  • D – : 481 m
  • Temps de marche : 5h00

Le RDV a été donné hier soir à l’hôtel Relais Dauphiné Savoie. Il nous est possible de démarrer la randonnée depuis l’établissement mais c’est trop long à notre goût. Le topo-guide de la randonnée découpe d’ailleurs cette première portion en deux tronçons. Nous débutons donc notre itinérance depuis Voiron.

A peine quittons nous le bus qui nous a déposé que nous entrons découvrir les caves de la Chartreuse. La visite incontournable pour quiconque entre en Chartreuse est gratuite. On y apprend l’histoire de l’élixir Végétal élaboré dans la pharmacie du Monastère que nous entreverrons dans quelques jours.
Unique lieu de production de la Chartreuse, les Caves et la distillerie de Voiron produisent toujours la Chartreuse Jaune (1838) et la Chartreuse Verte (1764) apprécié des amateurs d’apéritifs. Les 130 plantes sont préparées par les Chartreux dans la salle des plantes du monastère, puis livrées dans des grands sacs en toile à la distillerie.
D’anciens alambics en cuivre centenaires y côtoient des alambics ultra-modernes, qui permettent aux Chartreux de contrôler électroniquement la distillation depuis le monastère situé à 25 Km.

Nous traversons le centre-ville de Voiron. Le topo est indispensable pour se sortir de cette marche d’orientation. Ce n’est pas facile de se déplacer en ville avec le carrix. Il faut slalomer entre les poubelles, les terrasses de café et les poussettes.

Nous parvenons derrière l’Eglise Saint-Bruno de style néogothique. Avec ses allures de cathédrale, elle fut ouverte aux fidèles en 1872 après 8 ans de travaux pour faire face à une population de plus en plus importante. Les 214 vitraux retracent l’histoire complète de l’Eglise depuis Adam et Eve. Ils ont été financés par les moines Chartreux.

Le sentier quitte la ville par le chemin du Regardou de Vouise. La montée est raide. La progression avec le Carrix est difficile. Je n’ai pas réussi à l’équilibrer correctement et je fais la monter en force. Arrivée à Notre Dame de Vouise, j’ai les mollets durs comme du béton. Le GPS indique une pente qui atteint 43%. Je comprend mieux ma souffrance d’autant que je ne maîtrise pas encore tout à fait l’engin (léquilibre n’est pas encore au point). La Vouise est une vierge de cuivre de 7 mètres de haut perchée sur un imposant piédestal qui domine la ville de Voiron. Cette statue, copie de la vierge du Puy-en-Velay, n’est hélas pas visible du sentier ni de son pied. On se console en montant à la tour profiter de la superbe vue panoramique sur la région.

Après avoir ingurgité le pique-nique comme un affamé, nous contournons le Replat (739 m) et descendons sur Le Paris. A force de discuter, nous ratons un embranchement. En même temps, se perdre à paris n’est pas si étrange.

Les paysages champêtres invitent à une contemplation expectative. Nous ne sommes pas encore dans l’enceinte naturelle de la Chartreuse mais nous nous y approchons à grands pas.

Il reste une dernière pente courte mais raide et glissante avant de rejoindre le hameau de Seyx. Brigitte et Jean-Paul sont devant leur maison Macq’Delin pour nous accueillir. Jean-Paul tient absolument à photographier le carrix à notre arrivée. Nous passons une excellente soirée avec nos hôtes et c’est la soirée bien avancée que nous partons nous coucher.


Randonnée réalisée avec Pedibus, spécialiste des randonnées à pied et en raquettes

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com