Saribung Peak

Destination : Asie » Népal | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 

Carnet d'ascension du Saribung Peak, un sommet de 6330 m, de cotation facile, sauvage et méconnu, à la frontière du Tibet, du Mustang et du Népal. L'itinéraire réconcilie la randonnée et l'alpinisme : un peu des deux à la fois, toujours splendide ! Daniel Pétraud vous guide sur les traces du Saribung Peak...


Carnet : Saribung Peak

A la recherche de la montagne cachée

A Jean et Tom pour le chaleureux souvenir de notre épopée de 2005

Le Saribung est un sommet de 6330m à la frontière du Tibet, du Mustang et Du Népal. Il est très sauvage , nous n’y avons rencontré aucun groupe. Nous n’avions aucune carte valable et nos guides locaux ne le connaissaient pas, nous l’avons cherché.

Les temps de marche sont donnés arrêt déjeuner décompté (2h/2h30). Tous les matins à 5h30 est relevée la T° sous la tente, la pression atmosphérique, et le pouls au repos. Sauf exception le thé nous est apporté à la tente à 6h et le départ se situe á 7h45/8h.

Jeudi 30 avril : Aventures aéroportuaires

Encore une surprise de printemps en cet an de grâce 2009. Souhaitons qu’il le soit. 2008 m’ayant fait connaître le meilleur pour s’achever par le plus beau KO de ma carrière. (voir carnets de route précédents) Heureusement un hiver en courbes de rêve (pas celles que vous croyez coquins !) entouré de chalands fort aimables a tout juste réussi à me remettre d’aplomb. J’avais perdu le goût, si bien que quand Alain Nikles m’a téléphoné, je lui ai demandé s’il avait vraiment besoin d’un guide.

Il y tenait… Et me voilà dans l’avion Genève-Munich en partance pour Katmandou.

Micheline m’a accompagné, nous avions 2 heures d’avance et elle a pu rêver derrière les vitres du restaurant, regardant atterrir et décoller les avions comme dans la chanson de Gilbert Becaud.

Le temps d’un sandwich aussi mauvais que coûteux et j’entre enfin dans la poésie du voyage. Cette espèce de drogue qui vous fait croire à toutes ces portes qui s’ouvrent soudain sur tous les possibles et vous jette instantanément hors de la routine.

L’inconnu, l’inattendu, n’est ce pas ce que l’on recherche quand on voyage ?

Cette fois-ci cela ne s’est pas fait attendre. C’est arrivé très vite, au delà de mes espérances, à Munich déjà, une heure après mon départ…

A l’enregistrement de Genève l’employée de l’aéroport, je ne sais pour quelle raison obscure, n’a pas été en mesure de me fournir les cartes d’embarquement de mes vols suivants. Lui faisant remarquer que mon transit n’était que de 20mn, elle m’explique que je dois pouvoir me rendre directement à la salle d’embarquement. Arrivé à Munich, ils ne l’entendent pas de cette oreille et m’envoient vers un comptoir désert où officie un dernier employé avant la fermeture. Il pianote sur un premier ordinateur qui refuse de lui fournir ses données, passe à celui d’a côté… Le temps aussi passe.

Il finit par réussir à m’imprimer mes deux cartes d’embarquement faisant subir au clavier les derniers outrages.

Et je fonce, ventre à terre, dans cet aéroport désert, les yeux rivés sur une succession de panneaux, me répétant fébrilement H18, H18… Cul de sac, stress, une main sort d’un mur de guichets vitrés : par ici ! Passage de la douane au trot et sprint dans des couloirs interminables et déserts. Un jeune homme vient à ma rencontre : "dont worry ! You have time" content de l’apprendre, j’ai l’impression que je vais me faire remarquer et rejouer « maman J’ai encore raté l’avion ».

Je suis en effet le dernier à embarquer. Arrivé à mon siège tout en sueur, je me rends compte que je n’ai plus mon billet. Petite inquiétude, il est resté sur le guichet ! J’en fais part à une hôtesse qui me rassure : il s’agit d’un billet électronique et le passeport suffit. Joignant le geste à la parole elle me fait imprimer une liste de mes vols au comptoir d’embarquement.

Les aventures aéroportuaires sont peu glorieuses, mais donnent parfois du fil à retordre.

A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

9 + dix =