Solalex – lac de Derborence

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Récit de mon 2ème jour de randonnée sur le tour du massif des Diablerets entre Solelex et le lac de Derborence.
Posté le :


Carnet : Tour du massif des Diablerets
  • D+ : 598 m
  • D- : 597 m
  • Distance : 7,7 km
  • Temps de marche : 3h45

L’étape entre Solalex et le lac de Derborence est courte aujourd’hui et le soleil n’arrive pas sur le hameau de Solalex avant 9h00. Du coup, on décide de partir à 9h00, pas avant, même si c’est un peu tard en randonnée.

Tour du Massif des Diablerets

Direction Anxeinde

Le chemin remonte d’abord une piste qu’il quitte rapidement et contourne la Tour d’Anxeinde (2169 m) pour atteindre le hameau éponyme où on trouve un alpage et deux refuges : le refuge de la Tour et le refuge Giacomini. Tous les deux sont aussi sur le Tour des Muverans tout comme le refuge de Derborence où nous nous rendons. Voilà pourquoi, nous rencontrons un peu plus de randonneurs aujourd’hui. En tout cas, le hameau d’Anxeinde est idéalement situé entre le massif des Diablerets et celui des Muverans.

Tour du Massif des Diablerets

Le Pas de cheville

Nous poursuivons par le Plat, un large plateau herbeux, jusqu’au Pas de Cheville (2018 m), le point culminant de la journée. Nous y mangeons un morceau de saucisson ramené par Maud puis entamons la descente raide et un peu technique. Elle demande un peu de vigilance. Nous passons devant l’estive du Grenier où quelques vaches brunes broutent et lèvent gentiment la tête pour la photo. Je profite aussi du cadre en réalisant une photo du ruisseau de Chevilleince.

Les nuages se font de plus en plus menaçants et commencent à s’accrocher sur le massif des Diablerets. Le mauvais temps annoncé arrive…

Tour du Massif des Diablerets

Je suis parti me coucher en espérant que les prévisions météos suisses n’étaient pas aussi précises que les horaires des trains.

Lac de Derborence

Le lac de Derborence

Nous reprenons notre chemin, le refuge de Derborence n’est plus très loin. L’itinéraire descend en pente douce jusqu’au Pené. Immédiatement, en lisant la carte, je pense à une bonne assiette de Penné. Allez savoir pourquoi ? D’autant que nous venions de nous arrêter pour manger le pique-nique et que mon estomac n’était pas vide.

Puis, on déroule jusqu’au lac de Derborence, le plus jeune lac naturel de Suisse. Le refuge se trouve sur le bord du lac. Installation dans le dortoir, douche puis je file faire quelques photos du lac. En fin de journée, je profite du panorama sur le mont Gond (2709 m) tout en buvant un verre à la terrasse. L’orage arrivera pendant le dîner. Un sacré orage avec un vent à décorner un bœuf. A ce moment là, j’ai eu une petite pensée pour tous ceux qui étaient en bivouac dans les environs. Je suis parti me coucher en espérant que les prévisions météos suisses n’étaient pas aussi précises que les horaires des trains.

Mont Gond, lac de Derborence

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

12 + 16 =