Sumda Chemno – Camp du Dundunchen La

Destination : Asie » Inde | Montagne : Himalaya ; Ladakh | Activité : Randonnée  | Agence : Voyages Karma India 

4ème jour du trekking entre Lamayuru et Chilling par la vallée de Sumda avant de rejoindre le camp du Dundunchen La. Une journée de randonnée sous le signe de la rencontre.


Carnet : Trek au Ladakh de l’Indus au Zanskar
  • D+ : 540 m
  • D- : 580 m
  • Temps de marche : 4h30

Le vent a soufflé une grosse partie de la nuit et j’ai mal dormi. Je sors de la tente assez tôt ce matin et ne suis pas de très bonnes humeurs. Derrière le campement, les parois dentelés illuminées par le soleil levant me font oublier quelques temps cette humeur vagabonde. Le temps de faire quelques photos, le vent s’est à nouveau levé. Même les choucas restent paisiblement au sol. Inutile de se fatiguer en plein vol. Je vais chercher une tasse de thé et reste quelques temps dans la tente des muletiers. Inutile de se cailler dehors alors que le soleil n’est pas encore sur le camp.

Montagne acérée de la vallée de Sumda

Village de Sumda Chemno

Après le petit-déjeuner, nous plions le bivouac rapidement et prenons la route. Les crêpes de ce matin semblent avoir donné de la vitalité au groupe. Nous descendons la très belle vallée de Sumda bordée de montagnes ciselés comme des couteaux.
Avant de rejoindre le village de Sumda Chemno, nous avons la chance d’observer une horde de barals qui traverse le lit de la rivière. Nous nous arrêtons quelques instants le temps de leur passage à gué. Au village, un artisan travaille l’étain lors de notre entrée. Une jeune femme le regarde faire tout en jouant avec son chewing-gum. Deux mondes semblent cohabiter. Mais pour combien d’années encore ? Un autre habitant nous emmène découvrir des statues en bois sculptées dans du genévrier. Elles dateraient selon lui du VIIIe siècle et l’une d’entre-elle représenterait « Maitreya », le Mahābodhisattva, le prochain Bouddha lorsque l’enseignement du Bouddha Shakyamuni aura disparu.

Forgeron ladakhie

Statue de Maitreya

Le sentier continue sa descente jusqu’au lit de la rivière Sumela Chu à 3800 m. Nous en profitons pour manger un peu à l’ombre des arbres avant d’entamer la montée suivante en plein cagnard. L’ascension plutôt raide mérite qu’on se retourne car derrière nous la vue sur la vallée de Sumda et le Konzke La en toile de fond est magnifique avec ses roches multicolores. Parfois, faut savoir lever les yeux du sol même quand on est fatigué.

Vallée de Sumda

Bivouac sous un ciel étoilé

On atteint un col marqué une fois de plus par des drapeaux à prières qui flottent dans le vent. Puis nous poursuivons par un sentier en balcon jusqu’au camp du Dundunche La (4050 m). Tout le monde est forme y compris Pierig. C’est de bonne augure pour passer le dernier col du lendemain qu’on aperçoit en levant la tête. 

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

5 + 5 =