Syabru – Sinh Gompa

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


Syabru - Sinh Gompa - Langtang, Gosainkund et Helambu
Posté le :


Lundi 22 octobre 2007 : SYABRU – SINH GOMPA

Départ pour une étape courte mais avec 1.300 m de dénivelé … Je rencontre une dernière fois mon compagnon franco-japonais : il est arrivé à bon port et reprendra sa route un peu plus tard …. Belle montée, déjà au milieu des cultures et des premiers arbres (des houx de près de 10 m de haut). Bientôt les résineux prennent le dessus sur les autres. Certains sont énormes, pourrissent et meurent sur place. L’ambiance de cette forêt est fabuleuse : des souches évidée de la taille d’un abri-bus (l’une d’elle me servira de cabine …), des arbres d’une hauteur inimaginable, le chemin taillé large et doté de marches, bordé de vieux « chorten » couverts de mousse. Vers 3.000 m, un replat (lodge et arrêt coca-biscuit) avec vue sur le GANESH HIMAL, le LANGTANG. Arrêt prolongé, les lieux sont si agréables … et puis, reprise de la progression, la forêt à nouveau, une pente moins abrupte pour une arrivée en toute fin de matinée (en fait début d’après midi ..) à SINGH GOMPA. L’endroit est un rassemblement de lodges autour d’un temple et d’une fromagerie. Aux environs, de nombreux emplacements plats, avec four en ciment et pieux pour le camping. La capacité d’hébergement paraît énorme pour l’endroit. En fait nous sommes sur le chemin des lacs sacrés et aux fêtes, des milliers de pèlerins passent ici … Ce n’est pas le cas aujourd’hui, nous sommes quasi seuls dans le lodge, bonne aubaine pour l’eau chaude, la toilette et la lessive. Même les cheveux y passent, on a le temps de sécher avant le coucher de soleil (du moins le croyons nous …)

Visite de la fromagerie : c’est l’heure de la pause et les fromagers ne nous font guère que la grâce de nous vendre un peu de leur production. Comme là haut, un fromage ressemblant à du Comté, l’affinage en moins, mais ici, c’est quand même inespéré …

Retour au lodge avec l’arrivée du brouillard. Nous admirons la décoration qui contient, entre autres, un portrait de Karl Marx (accolé à une proclamation maoïste), des photos diverses mélangeant famille et manifestations, des planches représentant la faune et la flore. Nous sommes sur le domaine du « PANDA ROUGE », animal népalais que nous ne verrons pas (en principe, il se cache et peu l’ont aperçu …). Agréable gîte donc, avec toilettes à l’occidentale et presque tout le confort moderne. Nous le quitterons avec regret …

16 − 10 =