Randonnée dans la Tadrart

Destination : Algérie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 2 | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Désert | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Janvier, Février, Mars, Novembre, et Décembre
6 jours de randonnée dans la Tadrart dans le Sahara algérien se situe dans le sud du Parc National du Tassili N’Ajjers. Récit d’un trek d’une semaine dans ce magnifique désert composé de grandes dunes et de grandes vallées.
Posté le :


Les pages du carnet :

La Tadrart est considérée par les spécialistes du Sahara comme un des plus beaux des déserts. Cet erg se situe dans le sud du Parc National du Tassili N’Ajjers. La diversité de ses paysages composés d’un dégradé de dunes du jaune au rouge et de pitons rocheux aux formes les plus diverses imprègnent entièrement les voyageurs. La Tadrart envahie les sens. Elle nous rapproche inexorablement de nous-même. C’est un « délicieux enfer, une brûlures qui apaise » (Blandine de Richemont). Ce Ténéré (désert en Tamacheq, la langue des Touaregs) inspire et enivre les voyageurs, écrivains, poètes et autres artistes. Récit d’un trek d’une semaine dans ce magnifique désert au cœur du Sahara.

Introduction

Carte du Tassili N'AjjersLe parc du Tassili N’Ajjers a été classé patrimoine mondial en 1982 par l’UNESCO, et réserve de l’homme et de la biosphère en 1986. D’une superficie de 100.000 ha, son intérêt est avant tout archéologique ; une multitude de gravures et peintures rupestres sont disséminées dans tout le parc.

Dans le sud du parc national du Tassili N’Ajjers se trouve la Tadrart, lieu de notre randonnée. Voici le récit de ce voyage ainsi que quelques informations pratiques pour préparer votre voyage.

L’appel du désert

18 décembre : J’arrive à mon hôtel situé face au terminal 3 de Roissy Charles de Gaule. Il est confortable mais c’est bien son seul atout. Le ciel est gris et les bâtiments sombres et élancés sont aux antipodes des grands espaces vierges du désert. Je cherche à fuir cette austérité. Le désert sud-algérien m’appelle.

Pour passer le temps, je me rends au bar de l’hôtel. J’y rencontre un norvégien qui revient de Suisse où il a gravit le Mont Cervin. Les halles et autres lieux d’attente de voyageurs sont autant d’espaces de rencontres insolites. C’est drôle et caricatural à la fois.

19 décembre : Lever à 4h00, la tête enfarinée par un sommeil agité. J‘enfile mon petit-déjeuner sans grande saveur. Je mange car Point Afrique ne prévoit qu’une petite collation pendant le vol.

Départ matinal après une bonne nuit dans le désert5h00 : Enregistrement des bagages suivi de l’embarquement une heure plus tard. L’avion décolle vers 7h30. Deux escales au programme : Marseille et Tamanrasset. Vers 14h15, l’avion atterrit enfin à Djanet avec un peu d’avance. Qui l’eut cru !

Rencontre avec une partie de l’équipe Touareg et le reste du groupe. Direction Djanet pour effectuer quelques achats (chèche et nourriture) et déclarer le groupe au parc national du Tassili N’Ajers.

L'acacia, l'arbre du désertça y est c’est le moment du départ vers le désert. Nous montons dans les 4×4 dans la direction de Ghat, petite ville libyenne. Nous rejoignons le cuisinier, son assistant et leur chauffeur pour notre premier bivouac dans l’oued Amaïs complètement asséché.

Lorsque nous nous couchons, la demi-lune éclaire l’ensemble du canyon. Les couples dorment en tente et les voyageurs individuels ont préféré le bivouac. C’est en comptant les étoiles que je m’endors.


“Vois le monde dans un grain de sable, saisis l’infini dans la paume de ta main et l’éternité dans l’heure qui passe” (William Blake)

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com