Tatopani-Ghorepani

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Tatopani-Ghorepani - Grande Boucle des Annapurnas
Posté le :


Au programme de la journée: Départ à pied pour une nouvelle et longue journée de marche. Traversée de la Kali Gandaki par un grand pont suspendu. Le chemin grimpe alors à flanc de collines par un sentier raide entrecoupé de marches. Un beau panorama se dévoile peu à peu sur la face sud des Annapurna. Le sentier traverse de nombreux villages népalais bâtis au milieu des champs en terrasses. Très belle vue sur le Dhaulagiri et le Tukuche. Dernière montée raide dans une forêt de rhododendrons pour atteindre Ghorepani. Poon Hill pour le coucher du soleil…

Au petit matin , en bas de la vallée on peut admirer le travail incroyable qu’ont accompli des générations de Népalais pour obtenir des terrasses de culture bien organisées

C’est d’ailleurs la période des récoltes. De Tatopani à Ghorepani, il y a un nombre impressionnant de villages, c’est sympa car il y a de la vie partout.

Malgré le fait qu’on soit déjà bien loin du fond de la vallée, on croise une énorme pelle mécanique en train de fabriquer et poursuivre la piste. Le tour des Annapurna dans quelques années n’existera plus!!! Et peut être que ce bout de chou profitera de la piste pour aller à l’école en bus comme les occidentaux!

Plus on monte et plus le sommet de l’Annapurna sud se dévoile.Derrière nous, c’est le Dhaulagiri et le Tilicho qui trônent fièrement

Vers midi on s’arrête à Chitre pour prendre notre déjeuner. Il fait beau, on est pied nu et en terrasse, avec pour panorama le massif du Dhaulagiri!

  

Vers 15h, on arrive à Ghorepani, on est venu à bout des 1860m de dénivelle positif, même si ça n’a pas été facile pour Mathilde.Au village il y a une cérémonie religieuse où tous les habitants sont présents.

Depuis Ghorepani, un chemin permet de rejoindre un point de vue appelé Poon Hill en à peine 30 minutes. Vers 16h30 on décide de s’y rendre en espérant profiter du coucher de soleil. Depuis le début du trek les fins de journées sont rarement dégagées… Aujourd’hui encore on n’y échappera pas!

C’est frustrant de s’imaginer les sommets derrière les nuages. La lumière est magnifique mais pas moyen d’en tirer grand chose.

Malgré tout, juste avant que la luminosité ne soit trop faible, le Dhaulagiri nous offre un beau spectacle!

4 + dix =