Tatopani – Ghorepani

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Tatopani - Ghorepani - Tour des Annapurnas
Posté le :


Tatopani – Ghorepani

Aujourd’hui grosse étape, environ 1600m de dénivelé positif pour se rendre à Ghorepani.
En attrapant mes chaussures dehors, j’aperçois le Nilgiri, le temps d’enfiler les chaussures et d’attraper l’appareil photo, les nuages arrivent. Tant pis pour la photo.
Nous rattrapons des convois de mules, Kasi qui mène le groupe, reste derrière car nous devons changer de chemin.

Premier pont suspendu, toujours pas de Nilgiri, qui reste désespérément caché derrière les nuages. Deuxième pont, puis nous quittons la vallée de la Kali Gandaki.

Une petite pause pour prendre la célèbre photo du Népal : un pont suspendu au dessus d’une vallée encaissée avec au fond des sommets enneigés. Notre photo sera une version sans sommets.

Nous attaquons sur un bon rythme la montée. Petit à petit, nous laissons derrière nous orangers, pamplemousses, bananiers, poinsettias, pour retrouver rizières et cultures maraîchères plus quelques pieds de marijuana.

Au fur et à mesure de l’altitude, la végétation change, les cultures font place à des forêts de feuillus, de rhododendrons.
Lors de la pause déjeuner, Anup finit son explication sur le bouddhisme.

Après le repas, la montée reprend, le groupe se sépare.
Dominique, Olivier, Vincent et moi ferons la montée ensemble en tête pour arriver les premiers au lodge.

Le reste du groupe suit à quelques minutes. Cependant les derniers auront droit à une averse de grêle.
Tout le monde est éprouvé par cette interminable montée. Et les fauteuils du Sunny Hotel sont les bienvenus, d’autant qu’ils font face à un superbe panorama, enfin quand c’est dégagé. Parfois entre les nuages, nous apercevons le Dhaulagiri, le Tukuche, et l’Annapurna sud.
Le temps est incertain, oscillant entre pluie, grêle et éclairci. Tout le monde espère une éclaircie demain matin pour aller voir le lever de soleil sur les montagnes et pour profiter du panorama. Un petit tour de ville pour acheter un croissant au chocolat à déguster demain matin et un gâteau au chocolat à déguster immédiatement.

Dans la salle du restaurant, les maoïstes passent pour réclamer l’impôt révolutionnaire. Anup est content, il a négocié un bon prix. Les deux camarades font un peu folkloriques, un avec son carnet à souche pour le reçu, et l’autre avec sa mitraillette antédiluvienne censé faire peur. Ils se laissent même prendre en photo, une première pour des hors-la-loi.
Après le repas, un coup d’œil par la fenêtre montre un ciel étoilé complètement dégagé. Le Dhaulagiri, le Tukuche, et l’Annapurna sud laissent apparaître leurs sommets enneigés éclairés par la pleine lune. Cela laisse présagé un magnifique lever de soleil à Poon Hill.

Pendant ce temps-là, la fête bat son plein dans la salle du restaurant, les chants népalais, la macarena et autres tubes retentissent.

5 × cinq =