Tazarharht

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Haut-Atlas | Activité : Ski de Randonnée  | 


Tazarharht - Ski de randonnée dans le Haut Atlas
Posté le :


Vendredi 2 Mars: Tazarharht (3 980 m)

J’ai passé une nuit complète sans me réveiller, c’est la première fois depuis que nous sommes partis. Comme quoi je commence à vraiment accumuler de la fatigue. Dehors il fait froid, il y a un peu de vent et on verra pas le soleil avant le col.

C’est dur de suivre ce matin. A la cascade de glace, il faut déchausser et mettre les crampons pour passer à gauche un passage raide. Plus haut, les hommes ne sont pas plus fiers que moi. Greg et Pierrot ont déja renoncé à monter par un couloir pour pouvoir le redescendre ensuite. La suite de la montée est plus facile mais tout le monde traine aujourd’hui. Sous le col il faut redéchausser une dernière fois sur un passage raide en neige très dure. Au col, nous avons enfin le soleil, tout le monde est fatigué, on s’installe pour la sieste … et pas un ne résistera à l’appel des bras de Morphée. Aujourd’hui on n’est pas bien pressés.

La sieste finie, nous nous séparons en 2 groupes: Greg et moi montons par le crète juqu’à l’Afella, Pierrot et Padré montent directement au Tazarharht. Vraiment, les conditions sont encore très agréables, il n’y a plus un souffle de vent mais aujourd’hui pour la première fois de la semaine nous pouvons voir quelques nuages. Monter à l’Afella est facile et rapide. La vue y est très belle sur le Toubkal, le Ras, le Timesguida et l’Akioud. Nous ne sommes pas pressés de redescendre mais pourtant nous avons bien envie de voir ce qui se passe en haut du Tazarharht. C’est la dernière journée, nous n’avons pas envie de partir. Padré et Pierrot eux décident de descendre tout de suite.

Le sommet du Tazarharht est extraordinaire. Vaste plateau qui domine tout, où l’on peut se ballader au milieu des nuages et profiter des lumières de cette fin d’après-midi.

La descente est tardive et la neige est depuis longtemps à l’ombre. Le début de la descente se fait bien mais arrivés sous la cascade de glace, ça devient plutôt l’horreur pour moi. La neige a bien regelé et forme une croute assez infame. Greg lui parait à l’aise là dedant aves ses nouveaux skis et fait une belle trace. Nous arrivons au refuge à la tombée de la nuit. Plus tard, on verra s’illuminer Marrakech au loin. Très joli.

Omar le gardien a accepté de descendre aujourd’hui pour remonter avec des provisions afin de nous préparer un couscous maison, à nous et à un couple d’américains arrivés hier soir. Cela nous fait bien vite oublier le riz trop cuit d’hier soir et l’ambiance au refuge est joviale avec Omar si gentil et serviable, qui aime parler de son pays. Autour du whisky berbère nous mettons un terme à notre dernière soirée en montagne. Vraiment, on aura rien à regretter, on part contents de notre formidable voyage et contents de pouvoir se reposer un peu demain et prendre une douche!

natbl
A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/