Tentative du Dufourspitze

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Ski de Randonnée  | 


Tentative du Dufourspitze - Raid à ski autour du Mont Rose
Posté le :


Jeudi 4 mai, refuge Monte Rosa à nouveau

La nuit a été difficile à cause d’un ronfleur de première catégorie qui a empoisonné la vie de tout le monde. Mais bon, après une journée comme celle d’hier et du sommeil en retard (et surtout avec l’aide des bouchons d’oreille que j’avais pris le soin d’emporter), j’arrive tout de même à dormir de façon satisfaisante. Mais le réveil à 4 h est encore plus matinal que d’habitude, ce qui est un peu absurde puisque la montée se fait en face ouest. Encore une fois, la neige risque de ne pas avoir assez pris le soleil à la descente. Nous nous attardons donc comme il faut au petit déjeuner et comme à notre habitude partons bons derniers du refuge.

La montée se fait bien, régulière et permet d’adopter un bon rythme. Au bout de 1000 m de dénivelé nous arrivons enfin au soleil et parvenons à avoir suffisamment chaud pour faire une bonne pause. Si nous étions partis une heure plus tôt comme les autres, je ne vois pas comment nous aurions pu nous arrêter.

Au dessus de 4000 m le rythme est forcément plus lent. Nous parvenons au col vers 10 h. Là il faut chausser les crampons et s’encorder pour partir sur une crête neigeuse. Il fait beaucoup plus chaud à présent et comme hier le vent ne s’est pas levé aujourd’hui. A la neige succède un passage mixte qui nous pose quelques soucis. Il est très aérien et il est difficile de s’y assurer convenablement encordés à 3 comme nous le sommes. De plus cheminer en crampons dans les rochers demande une certaine adresse et ni moi ni Hugues ne sommes à notre aise. Je garderais souvenir de ces passages sur de minuscules ponts de neige avec le vide de chaque coté. Plus loin il faut remonter une pente neigeuse encore plus raide que la première à moitié en glace. Nous croisons des gens qui ont fait demi-tour. C’est pire derrière, aussi long avec des pas d’escalade. Là nous admettons nos limites et faisons demi-tour à une altitude de 4450 m. Un demi échec que nous auront à cœur de rattraper une autre fois quand nous seront plus aguerris sur ce genre d’arête. Nous auront au moins profité d’une vue magnifique sur le Liskamm et la mer de nuages qui s’étend coté Italien.

A partir du col, la descente est rapide dans une neige qui a suffisamment transformé au soleil. Hugues est fatigué et moi j’ai mal aux cuisses mais à 15 h nous sommes au refuge. Le reste de l’après midi se passe à faire un bain de soleil et à faire sécher les affaires. Greg peut enfin dormir un peu sans avoir à supporter les ronflements de bête de cette nuit. Moi je repense à cette journée. Vraiment une belle sortie ski, même si nous ne sommes pas allés au bout. Peut être était-ce la dernière. En effet, la météo annonce une dégradation demain. Nous essayerons peut être de monter au refuge Margherita au matin si les conditions le permettent encore.

  • 1600 m de dénivelé
  • Nous sommes montés sur l’arête menant à la Dufourspitze jusqu’à une altitude de 4450 m (on fera mieux la prochaine fois!)
natbl
A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/