Tour de Belle-Ile en mer à pied

Destination : France » Bretagne | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 4 jours | Difficulté : 3 | Dénivelé : +2500 m/-2500 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Littoral | Hébergement : Bivouac, Camping, et Gite d\'étape
Meilleures Périodes : Avril, Mai, Septembre, et Octobre
Entre côte sauvage, landes et jolis villages nous avons parcouru le Tour de Belle-Ile en mer en 4 jours. Récit et trace GPS de cette classique en Bretagne.
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS du Tour de Belle-Ile en mer à pied" (Téléchargement :221 fois)
4.5
(18)

Le tour de Belle-île en mer à pied en Bretagne, c’est le récit d’une randonnée qui commence par des ambiances de quais. Celui de Quiberon, tout d’abord où ma femme et moi embarquons pour une traversée maritime de trois quarts d’heure. Puis celui de Porz-lae (Le Palais), petite capitale de Belle-Ile en mer où nous atterrissons en ce mois d’octobre ensoleillé. Chargements, déchargements, bal de navires de pêche rentrant les cales pleines, … flux de marchandises et de passagers. Ce rythme marque le pouls de l’île. Mais nous sommes hors saison et les rues du bourg bellilois sont calmes.

Jour 1 Le Palais Porz lae – Sauzon Saozon 17,5 km

Le temps d’un café dégusté devant le port de pêche et nous prenons le sentier littoral qui traverse la citadelle. Cap Ouest / Nord-ouest sur le GR 340 nous avançons face au soleil qui a déjà commencé à descendre du zénith.

De plages en falaises, de caps rocheux en criques sableuses, les dénivelés s’enchaînent et le ton est rapidement donné. Celui d’une randonnée qu’il ne faut pas trop prendre à la légère, a fortiori quand le sac est chargé du nécessaire de bivouac et de la nourriture pour palier au difficile approvisionnement à cette saison.

Un soleil éclatant, un ciel sans nuage et un petit vent de force 4 qui nous rafraîchit. Voilà des conditions qui contrastent avec celles, apocalyptiques, de la tempête Alex qui a frappé l’île, il y a quelques jours seulement. Le sentier en est encore marqué par les troncs des cyprès de Lambert, couchés par les vents de près de 200 km/h.

Belle-Ile est un grand plateau entaillé de profonds vallons perpendiculaires à la côte. Le sentier parvient à présent à celui de la rivière Sauzon qui rencontre l’Atlantique en une grande anse marécageuse. Nous nous régalons du panorama sur le village et du spectacle de quelques courlis et huîtriers pie venus profiter des vasières mises à nu par la marée basse. L’ambiance de fin de journée est magnifique et nous décidons de poursuivre notre chemin une petite heure encore.

Jour 2 Sauzon Saozon – Bangor 30,5 km

Dans un vallon, un minuscule pré faisant face à l’océan a abrité notre bivouac. Nous nous réveillons avec les cris des merles et des grives. Ambiance “humide et fraîche” pour un thé et quelques fruits secs avalés en vitesse.

Un peu plus haut, les rayons d’un soleil matinal encore embrumé nous réchauffent légèrement. La silhouette du mythique phare des Poulains s’esquisse à l’horizon, les arbres disparaissent peu à peu de la côte, nous atteignons la côte sauvage.

Venu ici il y a près de vingt ans, je ne peux qu’admirer le travail remarquable du conservatoire du littoral. Les pelouses aérohalines qui poussent au ras des falaises et sont soumises à l’influence du vent et des embruns salés ont retrouvé de leur superbe, protégées des véhicules et du piétinement. Les craves, ces drôles de corbeaux à bec rouge qui s’y nourrissent sont à nouveau nombreux et nous multiplions les observations de leurs acrobaties aériennes.

L’étape du jour, cap au Sud, est plus raisonnable en matière de dénivelés et les portions en “haut de falaise” plus reposantes. Nous en profitons pour marquer quelques poses et admirer les piqués des fous de bassans qui chassent au large. Nous comptions nous approvisionner en eau dans les quelques ruisseaux qui coupent le sentier. Mais nous passons Stêr Vraz, Ster Ouen, Borderun et atteignons Port Donnant avec à chaque fois le constat que la sécheresse de l’été et de l’automne a tari les cours d’eau. Le sentier atteint les dunes de Donnant, paysage de sable aux proportions gigantesques qui semble engloutir les pentes de la vallée. L’odeur de curry doux exhale des immortelles des sables et nous accompagne vers les maisons d’un hameau proche où nous rechargeons nos gourdes.

La fin de la journée approche, la pénombre gagne les creux du sentier, il est temps de poser le camp.

Jour 3 Bangor – Locmaria Lokmaria-ar-Gerveu 23 km

Bien abrités du vent derrière une haie d’épines noires, nous avons passé une nuit bercés par le bruit de la houle. Levés dès l’aube, nous savourons l’idée de cette longue étape qui nous attend.

Passé les mythiques Aiguilles de Port Coton, peintes par Monet, le sentier s’infléchit Est / Sud-est et franchit Port Goulphar et Kérel. La végétation semble profiter de la moindre protection du relief et chaque fois que nous quittons le haut des falaises pour rejoindre ces vallons, nous retrouvons les taillis de saules, d’aulnes, de peupliers et de tamaris; boisements humides denses aux ambiances de micro-forêts vierges où nous pataugeons quelques minutes avant de grimper à nouveau face à l’océan.

Comme la veille, l’eau fait défaut mais plutôt que de faire un détour sur cette étape déjà longue, nous choisissons de filtrer l’eau très douteuse d’une grande flaque. Le MSR Trailshot fait des miracles, du moins d’un point de vue sanitaire car côté goût il faut admettre que même le thé le plus noir ne parvient pas à rendre notre eau agréable à boire.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (Boutique outdoor – Plus de 10 000 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (Boutique outdoor – Jusqu’à -70% sur les produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – -15% sur les chaussures de randonnée et de trail jusqu’au 10 mai)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans)
  • I-Run : (Boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Snowleader (boutique outdoor – Découvrez tous les produits déstockés)
  • Trekkinn (boutique outdoor )

Le vent s’est levé, force 5-6, nous pique-niquons à l’abri des ruines du sémaphore d’Er-Hastellic. Un goéland argenté curieux nous y rejoint et attend patiemment notre départ pour rechercher des restes abandonnés. Voilà qui en dit long sur le comportement de nos congénères …

Nous reprenons notre sentier littoral qui offre des vues sublimes sur l’enfilade de pointes, de caps et de petites criques de sable clair. Brèves descentes vers ces plages et raidillons remontant sur la falaise se succèdent et commencent à tirer un peu sur les cuisses. Les kilomètres défilent, nous franchissons la pointe du Skeul, qui avance comme un éperon sur l’océan.

Ceux dormant en gîte ou camping de Lokmaria-ar-Gerveu voient la fin de l’étape proche. Mais pour nous, aucun site de bivouac ne se présente. La lande à ajoncs pousse ici au ras du littoral et il n’est pas question de poser la tente sur les rares et fragiles pelouses aérohalines. Ce n’est finalement qu’à la pointe de Kerdonis, à la nuit tombante et après 10h sur le sentier que nous trouvons notre bonheur.

Jour 4 Locmaria Lokmaria-ar-Gerveu – Le Palais Porz lae 17,5 km

Nous avons rejoint la côte Nord. Le relief s’adoucit peu à peu et les grandes plages baignées de soleil et protégées du vent apparaissent. Celle des Grands sables étire son kilomètre et demi face à Quiberon et l’île d’Houat. Se déchausser, sentir le sable doux caresser la peau, chaque centimètre carré de la plante des pieds s’enfoncer et s’appuyer dans le sol, jouer avec l’eau froide qui mord à chaque vague … La pause pique-nique est vite expédiée, non loin, au Palais nous attend une crêpe bien méritée avant de rembarquer vers d’autres aventures océaniques.

Carnet pratique – Tour de Belle-Ile en mer à pied

Quand effectuer ce tour de Belle-Ile en mer à pied ?

Cet itinéraire peut être parcouru toute l’année. Le printemps et début de l’automne offrent de superbes ambiances de landes fleuries. La fin de l’automne et l’hiver vous aurez, comme nous, le privilège de ne croiser presque personne sur ce sentier qui peut être, a contrario, sur-fréquenté l’été.

Où dormir ?

L’itinéraire a été parcouru en bivouac, en dormant dans des pâturages et avec l’accord des propriétaires. Cette expérience n’est possible qu’hors saison, quand les prés ne sont pas exploités et que le tourisme est au plus calme. En saison et pour ceux cherchant plus de confort, il existe des gîtes d’étapes et auberges de jeunesse à Sauzon, Bangor, Locmaria et Le Palais. Les mêmes agglomérations offrent également la possibilité de dormir en campings.

Quelles difficultés ?

S’il faut bien avoir en tête que certaines étapes affichent aux alentours de 700m de dénivelés positifs et représentent plus de 7 h de marche, l’itinéraire ne présente aucune difficulté, technique ou physique pour toute personne un minimum entraînée. Seul point de vigilance, la météo qui doit être vérifiée avant de s’engager sur un itinéraire devenant dangereux en cas de vents violents.

Comment y aller ?

Depuis Quiberon, les navettes de la compagnie Océane desservent Le Palais Porz lae en 5 allers-retours par jour en basse saison et jusqu’à 12 allers-retours par jour en haute saison. Pour organiser ses déplacements en transports en commun, n’hésitez pas à consulter l’excellent site Breizh Go.

Quel équipement prévoir ?

Le traditionnel système trois couches vous permettra de vous adapter aux variations météo. Vous adopterez chaussures tiges hautes ou basses selon vos affinités personnelles, le terrain ne présentant pas de difficulté majeure. Notez seulement que l’itinéraire emprunte régulièrement des chemins creux en fonds de vallons devenant rapidement humides lorsqu’il pleut.

Réduire son impact environnemental ?

Les milieux littoraux (pelouses naturelles en haut de falaises, dunes, plages et laisses de mer, …) sont parmi les milieux naturels les plus fragiles, les plus sensibles à l’érosion. Il est capital de ne jamais quitter le sentier, ni y bivouaquer, encore moins y faire de feu. La faune qui y réside est discrète et très sensible au dérangement, respecter cette consigne est la garantie de superbes observations de pigeons bisets, de craves à bec rouge, grands corbeaux et faucons pèlerins qui fréquentent les falaises et pelouses aérohalines. Au large, c’est le spectacle des fous de bassans, goélands argentés, bruns et marins, mouettes tridactyles et fulmars qui s’offre au randonneur muni de jumelles.

Le tour de Belle-Ile en mer avec un chien ?

Aucune réglementation ne s’oppose à parcourir cet itinéraire avec son fidèle compagnon à quatre pattes. On veillera donc simplement à ce qu’il ne quitte pas le sentier ni ne divague sur les plages, par respect pour la faune. Toutes les réponses à vos questions sur comment randonner avec son chien sont dans notre article.

Pour en savoir plus ?

Environnement, culture, déplacements, alimentation, hébergement tout ou presque trouve réponse sur le site Belle-Ile.com.

Topo-guide

Le topo guide “Le littoral et les îles du Morbihan” édité par la FFRandonnée.

Et après ?

  • Les îles d’Houat et d’Hoedic, très différentes, peuvent constituer un prolongement bien agréable.  Le descriptif de ses randonnées figure dans le même topo-guide. Elles sont accessibles par navette directe depuis Le Palais en haute saison ou via Quiberon hors saison touristique.
  • Et pourquoi pas découvrir Belle-Ile au ras de l’eau, en compagnie des dauphins, phoques et goélands ? Retrouvez sous peu notre récit et toutes les informations utiles sur le Tour de Belle-Ile en mer, Houat et Hoedic en mer en kayak de mer

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 18

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Tour de Belle-Ile en mer à pied


Avec qui randonner à Belle-île en mer ?

  • Belle-île-en-Mer en étoile 425 €
  • GR34 : le tour de Belle-Ile-en-Mer 465 €
  • Belle-Ile-en-Mer 735 €
  • Belle-Ile-en-Mer en liberté 455 €
  • Le tour de Belle-île-en-mer 710 €
  • Le Tour de Belle-Île-en-Mer 725 €
  • Bretagne : Belle-Île-en-Mer 755 €
  • J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    La vidéo du Moment : Le Kaiserkrone (Tyrol)

    29 Shares
    Share via
    Copy link