Tour des Pics de la Font Sancte

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur | Montagne : Alpes ; Queyras ; Ubaye | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 2 jours | Difficulté : 4 | Dénivelé : +3190 m/-3190 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Forêt et Montagne | Hébergement : Cabane
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Récit et trace GPS de deux jours de randonnée sur le Tour des Pics de la Font Sancte entre Ubaye Queyras afin de photographier les couleurs de l'automne.
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS du tour des Pics de la Font Sancte" (Téléchargement :94 fois)
5
(3)

Nous nous retrouvons le soir avec mon ami Flo pour dormir dans nos voitures aux pieds de notre sentier. Il pleut une bonne partie de la nuit, et au réveil les sommets ont bien blanchi. Petit déjeuner et derniers préparatifs du sac à dos, et je ne sais pas pourquoi mais probablement une sorte de réflex me fait rajouter mon piolet sur mon sac. C’est parti pour le Tour des Pics de la Font Sancte en 2 jours entre Ubaye et Queyras dans les Alpes.

J1. Ceillac – Cabane des Houerts par le col de Girardin

 + 1630 m / – 990 m 18 km

Nous partons en direction du lac miroir par le GR5 (confondu avec le GRP du tour de Font Sancte), et le sentier prend tout de suite de la hauteur, ça grimpe sec pour se mettre en jambe ! Il fait de plus en plus jour et les premiers rayons de soleil percent de ci de là les nuages et la végétation automnale.

Peu avant d’arriver au lac miroir, nous traversons le ruisseau de la pisse sur un petit pont de bois. Un nom pareil ça ne s’invente pas ! C’est à peu près à cette altitude (2170 m) que nous commençons à marcher sur un tapis de neige.

Notre arrivée au lac miroir, premier point d’arrêt pour les photographes que nous sommes, se fait dans une ambiance quasi hivernale : les sommets sont plâtrés, la végétation saupoudrée. L’atmosphère qui règne ici est fantastique !

Notre départ aux aurores nous aura permis d’être seuls ici. Nous restons un bon moment autour de ce petit lac qui porte bien son nom. Au fil du temps, les nuages se dissipent et le soleil se fait de plus en plus présent.

Et plus le soleil tape, plus la neige fond. Nous assistons rapidement à une transition de l’hiver à l’automne qui révèle toutes ses couleurs, celles-là même que nous sommes venus chercher.

Le doré des mélèzes se mêle au vert des sapins sur une toile blanc bleue. De magnifiques shoots Gold & Teal se prêtent à nos yeux.

Le temps passe vite et nous devons poursuivre notre chemin, qui monte maintenant en pente plus douce jusqu’au lac Sainte-Anne où nous arrivons pour déjeuner. Nous ne sommes plus les seuls, pas mal de personnes en balade sont venues pique-niquer ici.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (Boutique outdoor – Plus de 10 000 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (Boutique outdoor – Jusqu’à -70% sur les produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – Braderie de printemps. Jusqu’à -70% jusqu’au 5 avril)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans)
  • I-Run : (Boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées ; Jusqu’à -20% de réduction avec le code MRB20 sur les nouveautés chaussures et textile jusqu’au 31 mars)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Snowleader (boutique outdoor – Découvrez tous les produits déstockés)
  • Trekkinn (boutique outdoor )

Nous repartons le ventre plein, et le sentier enneigé monte maintenant pas mal mais heureusement pas très longtemps jusqu’au col Girardin (2699 m). Passé le col, la descente en orientation sud-est est davantage boueuse. Quelques glissades sont de mises avant de retrouver un revêtement plus sec et accrocheur.

En plein soleil et au milieu de l’après-midi, l’automne est à comble. Les mélèzes sont en feu ! La descente sur Maljasset est bien raide, et j’ai les genoux qui ramassent. En feu eux aussi. De plus en plus de douleurs que je n’avais encore jamais eues se font sentir. “L’âge..” me dit mon compagnon de marche. Je crois que je vais devoir me faire une raison à commencer à marcher avec des bâtons.

Arrivé près de Maljasset, un petit bout de route permet à mes genoux de se reposer. S’ensuit une remontée suivant le GRP (quittant le GR5) dans le vallon des Houerts afin d’aller passer la nuit à la cabane éponyme (3~4 places). Cette montée est un véritable terrain de jeu de cache-cache sur le territoire des bouquetins.

À peine arrivés à la cabane (2300m) que notre ami Jean-Pat arrive. Il travaillait aujourd’hui et ne pouvait pas faire la randonnée avec nous. Il est donc monté passer la soirée avec nous, et nous accompagnera pour un bout de chemin le lendemain matin avant de redescendre. Soirée retrouvailles donc où nous prenons chacun des nouvelles de nos vies.

Fin de la 1ère journée de notre tour des Pics de la Font Sancte.

J2. Cabane des Houerts – Ceillac par le col des Houerts et le col de la Colette verte

 + 1560 m / – 2200 m 17 km

Au matin, le sentier continue dans sa lancée d’hier soir, il monte ! Mais ça passe finalement vite avec tous ces bouquetins à observer, et même quelques chamois ! Peu avant le lac vert, nous décidons de faire un tout petit détour par la crête pour aller le voir, ce lac. Et là, premier moment où je ne suis finalement pas mécontent de m’être trimballé mon piolet. Il ne m’est pas d’une grande utilité, mais cela me rassure de l’avoir à la main car la neige – après cette nuit claire – est bien durcie.

Nous poursuivons notre chemin vers le col des Houerts (2871m). Le vent souffle fort et il ne fait pas chaud ! Quelques photos souvenirs tous les trois et nous disons au-revoir à Jean-Pat.

Avec Flo, nous plongeons face nord-ouest. C’est raide et nous avons de la neige jusqu’aux genoux ! Nous faisons bien attention, et je suis bien content une nouvelle fois d’avoir mon piolet. Un peu plus d’une heure de descente à brasser et nous retrouvons la terre ferme. À 1900 m, nous quittons le GRP pour une nouvelle montée direction nord, bien raide au début, où nous pouvons nous aider des mains courantes et des échelles en place. La seconde moitié sera en pente plus douce mais bien enneigée jusqu’au col de la Colette verte (2899 m).

Pour la descente de l’autre côté du col, en face nord, le sentier d’été n’est pas du tout visible, et franchement pas engageant car exposé. Nous décidons donc de suivre la crête jusqu’au Pas du curé, pour ensuite plonger plein Est. La pente est raide est bien enneigée, je suis encore bien content de pouvoir m’aider de mon piolet que je n’aurais définitivement pas amené pour rien !

Arrivés au ruisseau de la pisse, nous décidons de ne pas faire le détour par le lac miroir, afin de prendre un autre itinéraire. Et quel itinéraire ! Le ruisseau et les couleurs automnales sont sublimes ! Nous retrouvons enfin notre sentier GR5/GRP du début pour finir notre descente jusqu’à nos voitures. Fin de notre tour des Pics de la Font Sancte !

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Tour Pics de la Font Sancte en Ubaye Queyras


Avec qui randonner dans le Queyras et l'Ubaye ?

  • Les "3000" de l'Ubaye au Queyras 825 €
  • GR5 Briançon - Nice 810 €
  • La Haute Ubaye 495 €
  • La Grande Traversée des Alpes, de Modane à la vallée de l'Ubaye 790 €
  • La Grande Traversée des Alpes, de Briançon à Menton 935 €
  • Voir les autres voyages de Grand Angle

    kosmikrider
    A propos de l'auteur

    Instructeur en snowboard-alpinisme, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver ; l'été je change de décors et pratique la plongée sous-marine de par le monde. Aux inter-saisons, randonnée, trekking, alpinisme, escalade et VTT viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



    http://www.guillaume.one
    6 Responses
    1. totow

      Bonjour,
      à quelle date avez-vous effectué cette randonnée magnifiquement illustrée ?
      Combien de temps pour chacune de ces étapes ?
      Merci d’avoir partagé un tel moment !

      1. kosmikrider

        Salut,
        C’était le dernier week-end avant d’être reconfiné. On a eu beaucoup de chance pour les photos avec ce saupoudrage ! Nous avons passé beaucoup de temps à faire de la photo, du coup difficile d’estimer le temps réel de chaque étape, mais je dirais autour de 8 heures en prenant le temps de faire des pauses et de pique-niquer.
        Au plaisir !

    J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó, Costa Rica

    Share via
    Copy link