Tour du Beaufortain

Destination : France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Beaufortain | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 7 jours | Dificulté : 3 | Dénivelé : +6860 m/-6860 m | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Récit et trace GPS de mon tour du Beaufortain réalisé en 7 jours en refuges. Un joli GR de Pays qui met en valeur les alpages et de magnifiques paysage de montagne.
Posté le :


Les pages du carnet :

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Tour du Beaufortain en 7 jours   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Tour du Beaufortain en 7 jours

Télécharger la "Tour du Beaufortain en 7 jours" (Téléchargement :108 fois)

Cartes, topo-guide et refuges

Pour réaliser le tour du Beaufortain, vous avez au choix la possibilité de partir avec le topo-guide édité par la FFRandonnée Tour du Beaufortain ou avec les cartes IGN Megève col des Aravis et Massif du Beaufortain Moûtiers La Plagne.

Pour les refuges, j’indique où j’ai dormi dans le récit avec un lien vers le site internet. Vous pouvez aussi retrouver la liste des gîtes et refuges sur lebeaufortain.com.

Voilà une paire d’années après avoir fait le tour de la Pierra Menta et plusieurs escapades en raquettes et à ski, je m’étais promis de revenir dans le Beaufortain pour en faire le tour. C’est chose faites maintenant. J’aime le Beaufortain pour ses contrastes entre des alpages bien entretenus et des sommets mythiques, la Pierra Menta en tête.

Le tour du Beaufortain est un GR de Pays (GRP) qui se parcourt généralement en 6 à 8 jours même s’il est possible de le faire en 3 jours comme Aurélien. J’envisage de prendre quelques variantes du sentier sans toutefois me contraindre à un itinéraire précis. Je verrai au jour le jour en fonction de la météo, de l’état d’enneigement en altitude et de la forme.

Le Beaufortain est un dérivé du toponyme Beaufort, composé de « beau » et « fort » pouvant signifier un « endroit fortifié ». On connaît davantage aujourd’hui sous cette appellation le fromage que j’ai dégusté dans les refuges. Et quel fromage !

Je démarre mon tour du Beaufortain de Queige, le point de départ classique de l’itinéraire, soit 105 km et 6800 m de dénivelé positif comme négatif en 7 jours.

Le tour du Beaufortain en vidéo

Mon tour du Beaufortain en 2mn en vidéo… A découvrir avant de lire le récit détaillé 🙂

Queige – Refuge de Lachat

  • D+ : 1518 m
  • D- : 566 m
  • Distance : 15,14 km
  • Temps de marche : 6h30

J’entame ma journée de marche un peu avant 9h00. Il fait déjà assez chaud. Le sentier monte derrière l’église et partage pour un court instant un sentier thématique sur les chapelles du Beaufortain. Le parcours coupe plusieurs fois de petites routes de montagne.

Queige

La pente est raide, très raide même par endroit. A 10h00, il fait déjà extrêmement chaud. La météo est caniculaire. Par chance, toute la montée jusqu’au lac des Saisies se fait sous le couvert forestier, principalement des feuillus. Le lac est à sec ou presque. Il s’agit d’une tourbière et sans pluie, elle se vide comme une éponge. C’est le terrain privilégié de la drosera, une petite fleur carnivore. Je ne la verrais pas. Par contre, les linaigrettes sont de sortie. Il y en a de partout.

Sur le Tour du Beaufortain

Je pique-nique au niveau de la cabane à l’extrémité du lac des Saisies.

Je repars vers le nord, rejoins une piste et la forêt de Bisanne. La forêt s’ouvre, le soleil cogne. La chaleur m’accable. Au chalet de la Croix de Varzéron, j’asperge ma casquette d’eau. Je commençais à avoir mal au crâne. Ma climatisation intra-cranienne semblait ne plus fonctionner. Ça me fait du bien…

Tourbières des Saisies

L’étape n’est pas très panoramique. Mais de temps en temps entre les arbres, la chaîne des Aravis se laisse observer. Elle est légèrement voilée par la chaleur. Le sentier se poursuit plein nord, passe le téléski du chamois (station des Saisies) et entre dans la réserve naturelle de la tourbière des Saisies-Beaufortain-Val d’Arly. Un sentier permet de le découvrir. J’aime cette atmosphère où la forêt et la tourbière partage un même écosystème.

En arrivant au refuge de Lachat, je rejoins quelques pistes de ski du Crest-Voland.

Refuge Lachat

C’est ma première journée de randonnée avec un sac à dos bien chargé depuis plus d’un an et ma double hernie inguinale. Une bonne mise en jambe pour poursuivre le reste du Tour du Beaufortain. Demain, direction le refuge de Roselette. Le topo annonce 7h30 de marche.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
2 Responses
  1. Salut, j’ai récemment fait le tour du Mont Joly, qui suit une petite partie du tour du Beaufortaint, et je me suis retrouvé assez embêté avec 2 choses, premièrement l’eau, car il y à beaucoup de vaches, du coup certains points d’eau sont souillées, bien penser à purifier l’eau, et deuxièmement, encore du aux vaches, pas évident de trouver un point ou poser la tente pour bivouaquer à cause de leurs excréments.

    1. Salut Victor,

      Le Beaufortain est un massif à terroir et bien vivant. Alors c’est sûr, il y a des vaches. Mais pas partout loin de là. Il y a plein de bivouacs éloignés des prairies à vache. Pour l’eau, ça se résout facilement avec un filtre ou une pastille de purification.

dix + six =