Tour du Manaslu par le Rupina La

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Des vallees agricoles d'Arugat aux villages traditionnels non affectés par le tourisme, des forêts de rhododendrons aux géants enneigés, le tour du Manaslu est parmi les plus beaux treks de l'Himalaya de par sa diversité et l'engagement qu'il nécessite. En 17 jours et 7h de marche quotidienne, sans électricité, en bivouac et avec 2 cols à franchir, faire le tour du Manaslu (8eme sommet du monde) par le Rupina La est une mise a l'épreuve, aussi un délice.
Posté le :


Carnet : Tour du Manaslu par le Rupina La

Ce trek s’est déroulé dans des conditions spéciales, avec l’exploration d’une région globalement inconnue des touristes. Nous y avons eu beaucoup de problèmes d’ordre logistique ; si vous souhaitez réaliser le même parcours, faites le en petit groupe et passez par une agence locale.  Ce trek n’a rien de difficile mais vous vous heurterez à quelques très longues journées de marche ; logement en grande majorité en tente.

Quelques chiffres sur le tour du Manaslu

  • Total Km : 255 Km
  • Deniv + : 11000 m
  • Deniv – : 9400 m
  • Points culminants : Rupina La – 4693 m
  • Larkya Pass – 5106 m

J 1 : Nous arrivons a Gorkha après 7h de bus sur des routes chaotiques. Ce village, situé à 750m, est la 1ère ville ou résida le roi du Népal, haut lieu de la royauté et de l’architecture neware. A notre arrivée, 6 cuisiniers, 3 sherpas, 1 sirdar et 25 porteurs nous attendent et installent le camp pour notre 1ère nuit. Je suis stupéfait du confort qu’ils nous réservent : la cuisine est divine et variée et l’équipe est d’une gentillesse incroyable. Nous avons un peu de temps pour visiter l’ancien palais devenu un musée et flanons dans les rues a la rencontre des habitants. J’ai egalement fait la connaissance des sherpas, Dawa, Ras et Netra (que je connaissais déja) ainsi que le Sirdar, Namgel, qui organise tout le trek et nous sert de guide. Tout le long du trek, nous allons commencer les cours de francais – ils ne demandent que ça, c’est très encourageant.

 

Nos porteurs

Le palais royal

J 2 : 6h du matin, le sirdar nous informe qu’un décés est survenu dans le village et que 10 porteurs ne repondront pas a l’appel. Aucun retard n’etant permis, il décide tout de meme de faire partir la caravane en doublant la charge des porteurs restants. Nous partons donc pour 5h de marche, traversant rizières, forêts et villages aux maisons en pierre sèche. C’est l’étage de la jungle semi-tropicale, grosse chaleur, humidite, la marche est fatigante. Le soir, nous arrivons a Arkho (1000m) ou thé au lait, diner et campement sont déjà prêts. Manque juste quelques sacs et duvets, les porteurs ayant mis beaucoup de temps. Nous les récupererons vers 20h.

Aux environs de Gorkha

 

J3 : Je me fais beaucoup de soucis pour la suite des évènements car notre sirdar, Namgel, ne parvient pas a trouver d’autres porteurs. C’est en effet la saison des récoltes et aucun ne veut franchir le Rupina La (4700m), réputé difficile et dont la marche d’approche est délicate : pas de villages durant 5 jours (donc pas de logement pour les porteurs), peu d’emplacements de camping et marche très longue. Nous continuons tout de même notre progression, traversant une magnifique vallée, large, ou riz, millet, sarasin, orge et mais sont cultivés en terrasses. Le soir, nous arrivons a Galmu (1200m), nous commencons à apercevoir quelques sommets de plus de 7000m comme l’Himal Chuli et le Buddha Himal.

Notre camp à Galmu

un × cinq =