Tour du massif des Diablerets

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 4 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, et Septembre
Récit et trace GPS de mon tour du massif des Diablerets en Suisse: 4 jours de randonnée avec nuit en refuge jusqu'au glacier de Tsanfleuron.
Posté le :


Les pages du carnet :

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Tour du massif des Diablerets   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

trace GPS Tour du massif des Diablerets

Télécharger la "trace GPS Tour du massif des Diablerets" (Téléchargement :27 fois)

Partie réalisée en bus   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Partie réalisée en bus

Portion réalisée en téléphérique   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Portion réalisée en téléphérique

Pendant 4 jours, j’ai fait le tour du massif des Diablerets dans les Alpes vaudoises en Suisse en dormant en refuge. Retour sur cette randonnée aux paysages très diversifiés, des vallées villages au glacier de Tsanfleuron. Récit et trace GPS de mon tour du massif des Diablerets.

Deux ans après avoir découvert les stations du massif à travers la free access card, me revoici ici pour randonner. Maud du blog Serial Pix m’accompagne. C’est son premier trek.

Les Diablerets

Les Diablerets – Solalex

  • D+ : 1257 m
  • D- : 975 m
  • Distance : 16,45 km
  • Temps de marche : 5h00

Mauvais chemin

Après une excellente nuit à l’hôtel des Lilas, nous quittons les Diablerets sous le coup de 9h00 après avoir retiré des francs suisses à la Poste face à la gare. Cette fois, nous quittons vraiment le village station des diablerets en direction du col La Croix (1752 m). D’abord sur une petite route de montagne, puis nous trouvons le sentier du tour du massif des Diablerets noté TmD sur la carte Les diablerets 1:25000 (édition Mapa). A noter que le parcours n’a pas de balisage spécifique sur le terrain, il faut donc progresser en suivant le prochain lieu sur le chemin.

Tour du Massif des Diablerets

C’est à hauteur de la Tré que nous foulons le tour du Massif des Diablerets. A peine sommes-nous dans la forêt que le sentier devient très raide. Après 10mn de progression, je vérifie notre position sur l’application Suisse Mobile. Je me retourne et dit à Maud « Je me suis planté, on est sur l’ascension de la Laya (1640 m) ». On rebrousse chemin et on récupère la bonne sente qui monte progressivement au col La Croix.

Les pyramides de gypse semblent avoir été posées là par hasard. Et pourtant… D’origines karstiques et créées par l’érosion et le temps qui passe, elles sont impressionnantes.

Pyramide de gypse

Les pyramides de Gypse

Le chemin rejoint une petite route de montagne, celle qui passe par le col La Croix, petit paradis des cyclistes si je me fie aux nombreux routards sur le bitume. Nous faisons un petit détour par le site des pyramides de gypse accessible à pied depuis le col La Croix. Elles semblent avoir été posées là par hasard. Et pourtant… D’origines karstiques et créées par l’érosion et le temps qui passe, les pyramides de gypse sont impressionnantes. Nous marchons quelques minutes sur de petites sentes qui montent et descendent en suivant le relief de la roche blanche. Il faut vraiment faire attention où poser les pieds pour ne pas tomber dans les dolines, ces dépressions circulaires qu’on trouve généralement dans les formations géologiques karstiques.

Alpage du col de La Croix

A la ferme du col de La Croix

Nous prenons notre pique-nique au col de La Croix près de la buvette puis reprenons l’itinéraire du Tour du Massif des Diablerets. Très rapidement, il traverse la ferme du col de La Croix tenue par les familles Mottier et Jourdain qui y produisent du fromage d’alpage. Nous y rencontrons Pascal Jourdain, qui coïncidence devait retourner les meules d’Etivaz frais du matin lorsque nous sommes arrivés. Saviez-vous que l’Etivaz est un fromage AOP typiquement vaudois que l’on trouve dans un rayon de 30 km autour du village d’Etivaz ? Pascal m’apprend aussi beaucoup d’autre chose sur le fromage et sa fabrication. Accueil super sympa. Faites-y un arrêt. Sur place, vente de fromage, petit-déjeuner et fondues/raclettes sur réservation (024 498 11 78). Pour les randonneurs, les planches de fromages/charcuterie devraient faire un malheur. Pour en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur le site Etivaz-aop.ch.

Organiser votre Tour du Massif des Diablerets

Pour organiser votre Tour du Massif des Diablerets, vous pouvez vous connecter sur le site de l’Office de Tourisme de Villars-Gryon Les Diablerets Bex qui vous fournira toutes les infos sur les refuges, l’accès (en train par exemple), les commerces…

Jusqu’à Solalex

On serait bien resté plus longtemps mais il nous faut poursuivre car la journée n’est pas terminée. L’itinéraire longe le bois de Coufin et rejoint le pittoresque hameau de Taveyanne (1647 m) avec ses maisons en madrier et en toit de bardeaux. Un refuge peut y accueillir les randonneurs. Nous ne nous arrêtons que quelques instants pour admirer l’architecture des maisons. On devine au loin à contre-jour les Dents du Midi. Je me verrais bien habiter un hameau comme celui-ci. Quelle tranquillité !

Le sentier grimpe et contourne le sommet de Chaux Ronde (2012 m) jusqu’à les Chaux (1754 m) où se trouve un autre refuge. La vue panoramique semble un peu plus sympa que Taveyanne mais le refuge est au pied des remontées mécaniques. C’est souvent ici que les randonneurs terminent leur première étape du tour du Massif des Diablerets. Pour notre part, on continue encore un peu notre journée de marche jusqu’au hameau de Solalex face au spectaculaire miroir d’Argentine. Cette imposante face calcaire qui brille comme un miroir surplombe le refuge de Solalex depuis ses 2422 m d’altitude. Aujourd’hui, elle fait la joie des grimpeurs, à l’époque du Crétacé, on aurait pu la découvrir en plongée dans les profondeurs sous-marines.

Miroir d'Argentine

Cadre vraiment sympa dans le restaurant du refuge de Solalex, belle vue sur le miroir d’Argentine (particulièrement au coucher de soleil) et équipe très sympa !

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
2 Responses
    1. C’est quand j’ai fait le tour des Dents du Midi que j’ai eu envie la première fois d’aller traîner mes Vibram du côté des Diablerets. La vue étaient franchement top. Et puis l’an passé je suis allé dans la station. Je ne pouvais qu’y revenir pour faire le tour des Diablerets.

quatre × quatre =