Tour du pic du Maubermé

Destination : Occitanie » Espagne | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 2 jours | Dificulté : 3 | Dénivelé : +2280/-2280 | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Juillet, Août, Septembre, et Octobre
Randonnée de 2 jours dans dans le massif du Maubermé dans les Pyrénées Ariégeoises au départ du village d'Eylie. Nous prenons la direction de l'Espagne, faisons l'ascension du Truc der Ome avant de passer la première nuit à la cabane d'Urets. Le lendemain, retour au point de départ par le pic du Maubermé. Une chouette randonnée assez sportive...
Posté le :


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Tour du pic du Maubermé   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Tour du pic du Maubermé

Télécharger la "Tour du pic du Maubermé" (Téléchargement :22 fois)

A St Girons suivre la direction d’Audressein puis vallée du Biros jusqu’au petit village d’Eylie (990 m) où démarre la randonnée.

Jour 1 : Eylie – cabane d’Urets

  • 5/6 heures de marche
  • D+ 1800 m
  • D- 200 m

27 Juin : Départ sur un bon sentier en direction de la cabane d’Urets. Le lieu est un ancien site minier. La montée jusqu’à la cabane d’Urets est bien raide et oui on est en Ariège et la montagne est rude. Arrivés à la cabane, 1947 m, une bonne pause et une reflexion. Dormons nous ici ou au col où se trouve une petite cabane ?

Vu la journée prévue demain, nous reprenons les sacs et poursuivons vers le cirque de la Plagne. Les premiers névés apparaissent et bientôt la pente nécessite l’usage des crampons pendant environ 15/20 minutes. Nous arrivons au Port (col) d’Urets à 2512 m, et là une magnifique cabane, la cabane du port d’Urets, toute en bois à l’intérieur et pierre à l’extérieur. Elle se compose de 2 bas flancs, une table et un petit coin cuisine.

Après avoir posé les sacs et avoir fait le plein d’eau, nous choisissons de monter vers l’est au pic de l’Homme, 2703 m. Vue magnifique sur les sierras espagnoles et le Maubermé nous attend pour demain.

Cabane du Port d'Urets

J 2 : Tour du pic du Maubermé

  • 7/8 heures de marche
  • D+ 380 m
  • D- 2080 m

28 Juin : départ pas vraiment matinal mais bon il ne reste que 300 m de dénivelé. Certe, mais il faut faire plus de la moitié du tour du sommet pour sa voie d’accès. Là encore, quelques névés un peu durs nécessitent de faire attention. Le vent en plus commence à souffler et les rafales nous bougent un peu. La dernière partie est assez raide entre pierriers et névés, on pose les mains. Puis nous y voilà, au sommet du Couseran, à 2880 m. Vue à couper le souffle à 360° et vent à décorner les boeufs. Aneto au loin au sud ouest, Pique d’Estat à l’est et Néouvielle au fond à l’ouest. Bref génialissime.

Redescente par la voie normale puis nous coupons par une grande pente de neige plein ouest, pour se diriger vers le port de la Hourquette, 2452 m, le site est un peu paumatoire avec deux vallées qui partent. Bien prendre celle de gauche.

Bonne descente en partie enneigée jusqu’à l’étang de Chicoué vers 1900 m. De là, nous décidons de rallonger un peu l’étape et de faire une traversée par le sentier minier. Au début du chemin, des randonneurs nous informent que le parcours est impossible car un énorme reste d’avalanche dans le couloir des Tarterau bloque le passage.

Finalement après être passé devant le reste des sites miniers 1900 m, nous descendons par la piste principale, qui n’en fini pas. Les pieds commencent à (sur)chauffer mais l’arrivée est proche.

En bref, superbe randonnée qui est plus agréable en présence de neige car à partir de 2500 m, il faut aimer la caillasse.

Références des cartes

A propos de l'auteur

Même avec un début d'enfance parisien, j'ai eu la chance de découvrir la montagne durant mes vacances d'été lors de balades puis randonnées en Vanoise. J'ai vite attrapé le virus et l'attirance vers les sommets. Grace aux études, j'ai pu me rapprocher des montagnes (Hautes Alpes, Hautes Pyrénées). Puis j'ai voulu allier plaisir et boulot ...



trois × deux =