Transition (Kyenzoma 3600m -> Pangboche 3960m)

Destination : Népal » Asie | Montagne : Everest ; Himalaya | Activité : Alpinisme  | 


Transition (Kyenzoma 3600m -> Pangboche 3960m) - Carnets de voyage Island Peak et Mera Peak - Carnet de course d'Alpinisme au Népal
Posté le :


Dimanche 15 octobre : transition (Kyenzoma 3600m -> Pangboche 3960m)

Une semaine que nous avons quitté Paris. Nous n’avons pas avancé au rythme requis et nous avons du retard dans notre processus d’acclimatation. Nous ne sommes ce midi qu’à 3800m, soit l’altitude du dôme du gouter, damned !
Cette nuit s’est bien passée, à part une insomnie de 2h comme chaque fois entre 23h et 1h, sac de couchage ouvert tellement il faisait chaud sous la tente (6°).

Nous avons quitté Kyenzoma à 8h, descendus de 600m jusqu’au pont sur la Dud Koshi qui marque la séparation de la vallée qui part sur Gokyo et celle qui va à l’Everest (Khumbu). Ensuite nous avons monté les 800m qui nous ont mené au fameux monastère de Tyangboche, un des principaux du Népal, avant de redescendre un peu à Deboche, 3820m, où nous prenons un lunch mérité.
Dure journée pour nos porteurs, on va encore faire un peu de déniv cet après-midi. Il le faut car notre acclimatation est à peu près nulle pour le moment.

Ce matin on a croisé un gars de Chamonix qui a fait le Cho-Oyu tout seul (en se joignant à une expé nous a-t-il dit), il avait juste son sac à dos d’une cinquantaine de litres. Comment a-t-il fait pour transporter tout le matériel nécessaire à un 8000m dans ce sac ? J’aurais du lui demander, car évidemment son expérience m’intéresse au plus haut point…
Ce matin, le temps était superbe, pas un nuage, vue magique sur l’Ama Dablam, et puis à midi ça s’est dégradé. Maintenant il fait plutôt gris et froid.
Nous avons croisé 2 personnes en reconnaissance pour terres d’aventures, c’est cool d’être payés pour faire un trek. Ils nous ont confirmé que les matins étaient toujours très beaux puis les journées tournaient systématiquement aux nuages vers midi.

Nous sommes arrivés à l’étape à Pangboche, 3960m. Comme on veut s’acclimater, on a grimpé tous les 3 sur une crête qui nous a menés à 4440m, on est rentrés juste avant la nuit. Pendant ce temps, ils ont monté les tentes et préparé le repas. On doit leur sembler toujours pressés, speedés… Ce soir on a mangé dans un lodge, tant mieux car il fait humide. Je vais me coucher avec un léger mal à la tête, enfin, l’acclimatation joue à plein.