Trek à Torres del Paine en hiver

Destination : Chili | Montagne : Patagonie | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 5 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Lac et Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Janvier, Février, et Décembre
5 jours de trek en plein hiver austral dans le parc national Torres del Paine au Chili, là où les éléments de la nature vous en imposent !
Posté le :


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS Trek à Torres del Paine en hiver   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS Trek à Torres del Paine en hiver

Télécharger la "Trace GPS Trek à Torres del Paine en hiver" (Téléchargement :92 fois)

Le parc national du Torres del Paine au Chili constitue, pour moi, une des plus belles régions du globe. Et le trek que j’y ai fait est le plus beau que j’ai pu faire dans ma vie de trekkeur. Aussi je souhaitais partager avec vous cette expérience et éventuellement vous donner envie de découvrir cet endroit. Le Torres del Paine se parcourt généralement durant l’été austral, soit notre hiver à nous ; mais il est aussi possible, en étant bien équipé contre le froid, d’y aller durant l’hiver. Malheureusement durant cette période hivernale, il n’y a qu’une partie du parc qui est accessible : le parcours appelé W (le circuit de la grande boucle étant fermée).

Après plusieurs jours passés en Terre de feu autour d’Ushuaia, nous voici donc sur la route entre El Calafate et Puerto Natales qui signe nos derniers moments en Argentine ! Nous entrons au Chili… Parfois route, parfois piste, le chemin est plus ou moins agréable mais souvent magnifique : grandes étendues désertiques avec au loin des sommets enneigés !

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Étendues infinies de la route entre El Calafate en Argentine et Puerto Natales au Chili

À notre arrivée à Puerto Natales, nous passons un peu de temps avant de trouver un hôtel : ce sera finalement l’hôtel Oasis, ou plutôt une maison bizarrement décorée avec des objets très anciens, mais très chaleureuse et dont certaines chambres ont une vue imprenable sur la mer qui rappelle le Détroit de Magellan depuis Punta Arenas. La contemplation laisse facilement place à l’imagination quand on pense à ces premiers hommes qui ont bravé tant de difficultés, souvent au péril de leur vie, pour explorer ces mers. Si vous n’avez pas encore lu le roman de Stefan Zweig, c’est ici qu’il faut se plonger dedans.
Nous passons l’après-midi à préparer notre excursion dans le parc Torres del Paine : réservation de notre transport pour l’entrée du parc, achat de nourriture et de gaz, sélection du matériel et arrangement des sacs à dos, et analyse de la cartographie. Nous partirons finalement pour le circuit W, avec un départ d’un côté du parc à l’entrée Sud, et arrivée de l’autre côté en porte Est.

Le soir, nous dînons dans un petit restaurant de poissons et fruits de mer délicieux au bord de l’océan : El Maritimo.

Trek J1 : Administration – Campement Paine Grande

Le bus qui doit nous transférer jusqu’à l’administration du parc Torres del Paine (entrée Sud) arrive en retard à l’hôtel et mettra 6 heures – au lieu des deux annoncées ! – pour nous mener à bon port. Sur le chemin, nous croisons deux petits renards gris peu farouches car avides de nourriture ; quand on les entend grogner c’est qu’on est trop près !!

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Renard gris sur la route du parc national Torres del Paine au Chili

Nous commençons à marcher vers 14:00 et nous sentons rapidement le poids de nos sac à dos. Le matériel chaud pour lutter contre le froid en camping, plus la nourriture pour 5 jours, ça pèse sur nos épaules et notre dos ! Les paysages sont sublimes, et nous remarquons rapidement la rudesse du climat.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Arbres battus par les vents violents des terres australes

Nous arrivons 4 heures plus tard au campement Paine Grande, celui-ci se trouve près de l’unique refuge – du même nom – ouvert en cette période. Nous aimons l’aventure et la solitude, nous optons donc pour l’option camping. Nous avons tout de même accès aux douches du refuge, ainsi qu’à la cuisine. Le premier soir, nous décidons plutôt d’expérimenter notre réchaud pour un repas frugal de pâtes à la sauce tomate.

Trek J2 : Glacier Grey

Nous partons à 8:00 du matin, le soleil n’est pas encore levé mais la nuit est suffisamment claire pour que la lampe de poche frontale ne soit pas nécessaire. Une brume épaisse masque le paysage et donne une atmosphère mystérieuse aux endroits où nous passons. Après environ 1h30 de montée, nous passons au-dessus de cette chape de brouillard, au-delà de laquelle nous découvrons au loin de beaux sommets enneigés éclairés par une belle lumière matinale.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
En chemin vers le Glacier Grey au Torres del Paine

Encore quelques montées et descentes plus tard, parfois glacées, nous distinguons enfin le glacier Grey, au pied duquel la nappe de brume s’est comme arrêtée… Il faudra encore quelques heures de marche dans un froid de plus en plus prenant, pour arriver vraiment au pied du glacier.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Glacier Grey se jetant dans son lac du même nom, glacier issu de la calotte Campo de Hielo Sur

Il est alors 11:30. Notre pause déjeuner sera écourtée par la température et le vent glacial. Puis nous redescendons, en tâchant d’oublier que nous avons mal aux pieds et aux genoux. Le soir sous la tente, nous décidons de changer notre plan de départ, nous ne ferons pas le circuit W mais seulement un Y : nous avons du mal avec nos sacs à dos très lourd, et nous avons mal aux genoux car le sentier se trouve souvent assez glissant. Cela nous permettra de ne pas bouger notre campement et de profiter d’une journée calme le lendemain autour du lac Pehoe que nous trouvons très beau et très photogénique, et aussi de ne plus randonner avec un énorme sac.

Trek J3 : Lac Pehoe

Nous commençons calmement notre journée par petit déjeuner en profitant des premiers rayons de soleil. Nous sentons sur notre peau sa douce chaleur si agréable suite au piquant du froid nuptial.

Ensuite avant de partir nous balader, nous allons voir le gardien du parc au refuge, pour qu’il prévienne notre chauffeur de ne pas venir nous chercher à la porte Est, mais à l’entrée Sud, là où il nous a déposé à notre arrivée au parc.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Lac Pehoe au Torres del Paine

Nous partons enfin en direction des Cornes du Paine, le sentier longe le lac Pehoe. Les vues sur ce dernier sont magiques ! Nous passons la journée en mode photographe, tantôt nature, tantôt animalier, tantôt arty, nous nous amusons bien en nous reposant.

Trek J4 : Vallée des français

Nous partons à 8:00 du matin pour la Vallée des Français. Il a plu cette nuit et le froid et le vent ont favorisé la formation sur le chemin de verglas qui ralentit pas mal notre progression. Nous marchons d’abord 2h20 sur un chemin plat pour atteindre le Campo Italiano : campement perdu dans la forêt. Puis, c’est entre chemin de forêt et moraine ultra glissante que nous montons : nous sommes alors dans la Vallée des Français.

À notre gauche, le glacier des Français, suspendu à une belle montagne (pas de lac au pied de ce glacier !).

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Glacier des Français au Torres del Paine

À notre droite, les Cornes du Paine.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili
Cornes du Paine

De jolies avalanches viennent régulièrement nous distraire de notre attentive observation des endroits où nous posons nos pieds… Nous déjeunons au sortir de la forêt, en un lieu où la vue est imprenable sur la vallée, le lac Pehoe, les sommets, les Cornes,… Magnifique !

Trek J5 : Campement Paine Grande – Administration

Nous partons vers 9:00 pour environ 5h de marche, chargés comme des mules, jusqu’à l’administration du parc. Le chemin est long – je crois que nous n’avons pas envie de quitter ces majestueuses vues – mais nous finissons par arriver.

L’administration. Une baraque musée au bord d’un beau lac où vivent paisiblement de nombreux oiseaux : quelques flamands roses, des cygnes blancs, des cygnes à col noir, des canards de différentes espèces. C’est donc un bel endroit où nous patientons 1h30 jusqu’à l’arrivée du minibus qui nous ramènera à Puerto Natales. Sur la route, nous rencontrons des caracaras, des aigles et des condors royaux.

Parc Nationale Torres del Paine au Chili

Arrivés à notre « oasis », nous prenons juste le temps de changer nos gros godillots pour de confortables petites baskets avant d’aller faire quelques courses. Plus tard viendront le soin aux ampoules, la douche et un peu de repos… À 20:00 nous filons au restaurant El Maritimo pour un repas de poisson qui va agréablement nous changer de nos petits plats de ces 5 derniers jours !

Pour plus d’infos : torresdelpaine.com/en/

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Partir en trekking à Torres del Paine

  • Trek du Fitz Roy à la Terre de Feu5386 €
  • Mystérieuse Patagonie, de Pali Aike au Fitz Roy7220 €
  • Massifs mythiques de Patagonie7240 €
  • Voir les autres voyages de Terres d'aventure

    kosmikrider
    A propos de l'auteur

    Instructeur en snowboard-alpinisme, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver ; l'été je change de décors et pratique la plongée sous-marine de par le monde. Aux inter-saisons, randonnée, trekking, alpinisme, escalade et VTT viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



    http://www.guillaume.one
    1 Response
    1. Frederic

      En 2010 nous avons fait le circuit complet à deux en hiver. C’était génial , déjà pas grand monde sur le W, nous avions dormis seuls au campamento Britanico, et il n’y avait un peu de monde qu’au campamento Torres.
      Dans ce cas il vaut mieux faire le circuit dans le sens des aiguilles d’une montre, si le John Gardner’s pass est trop compliqué à passer ( nous avons marché une demie journée avec de la neige aux genoux et parfois à mi cuisse c’est crevant.) c’est plus court pour revenir à la civilisation

    La vidéo du Moment : El Cinquè Llac