Trekking dans la Cordillère Royale

Destination : Amérique ; Bolivie | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Trekking dans la Cordillère Royale - Carnet de trekking dans la Cordillère Royale en Bolivie

Trekking dans la Cordillère Royale

Nous sommes d’abord retournés à La Paz, puis nous sommes repartis pour un nouveau trek, de 6 jours cette fois.
Nous étions accompagnés par Eliseo, notre guide, (un guide est nécessaire, car les chemins ne sont pas balisés…), par deux mules (6 jours de nourriture, plus notre matériel de camping…), et, bien entendu, deux muletiers : Inocencio (15 ans) et Ivan (12 ans).

Et, à notre grande surprise, nous voyons arriver Julia, la soeur de notre guide : elle fera la cuisine pour tout le monde. Normalement, Eliseo devait s’en charger, mais il s’est blessé à la main (en jouant au foot…). Julia va donc nous accompagner, habillée de ses robes traditonnelles aymara (mais sans le chapeau : trop de vent, sans doute).

Le premier jour, nous allons en taxi jusqu’à la Laguna Quta Thiya, à 4 heures de La Paz.
Le paysage est typique de celui que nous allons traverser pendant tout le trek : au Nord, la Cordillère, avec ses sommets neigeux de 5 à 6000 mètres, et dont les glaciers alimentent des lacs aux couleurs superbes.

Au Sud, l’Altiplano.

Et, au loin, le Lac Titicaca.

Sur les bords du lac, nous faisons connaissance de nos premiers lamas, à la recherche d’une herbe rare…

Nous rencontrerons également des alapacas, à la laine si chaude et si douce. Ils ressemblent un peu à de gros chats en peluche…

La paysage est superbe, mais la demeure est modeste…

C’est ici qu’habite le gardien de ces lamas. Peut-être a-t-il également quelques moutons et quelques vaches ?

Nous franchissons un col (à environ 5000 mètres), et découvrons une autre vallée, qui ressemble beaucoup à la première, avec son lac (ici, la Laguna Alka Quta), et son décor de montagnes.

Eliseo, notre guide, et sa soeur Julia, la cuisinière. Eliseo est guide de montagne. Il fait l’ascension du Huayna Potosi une fois par semaine. Julia cuisine pour des groupes de trek, chaque fois qu’elle en a l’occasion : elle adore ça.

Il raconte des "bromas" (plaisanteries), et elle rit tout le temps. Sympa, non ?

Un matin, une odeur inhabituelle au petit déjeuner : Julia était en train de nous faire cuire des truites (saumonées !) pour le déjeuner de midi. Bien enveloppées, elles étaient encore tièdes quand nous les avons mangées…

Nos deux muletiers : Ivan (12 ans) and Inocencio (15 ans). "Vous n’avez pas froid, la nuit ?" "Non, non, ça va". En fait, la température descend largement sous zéro, et ils n’ont que de minces couvertures. Des durs, déjà.

Et, le soir, le dîner se prépare "tout seul", et la tente est montée par les muletiers : nous pouvons jouir tranquillement du soleil couchant…

quatre − un =