Triangle d’Or : Wan Seng

Destination : Asie » Birmanie | Activité : Randonnée  | Agence : Atalante 

Deuxième journée dans le Triangle d'Or birman. On met le cap vers les "long houses" de la tribu Loi.


Carnet : Randonnées birmanes

Ce matin, pour la première fois depuis notre arrivée le ciel est couvert de nuages. Un nouveau guide prénommé Antonio nous prend en charge, sympathique et parlant bien anglais. Une longue route vers la frontière chinoise parcourt d’abord la vallée occupée par les rizières avant de gravir les pentes escarpées couvertes de végétation. De nombreux camions chinois lourdement chargés circulent sur cette route sinueuse. Une fois les formalités d’enregistrement aux check-points réalisés nous pouvons poursuivre jusqu’au point de départ de notre randonnée situé 15 kilomètres avant la frontière. Nous marchons sur une large piste où circulent quelques motos, conduites parfois par de jeunes enfants, au cœur de zones forestières.

Quelques rares zones de cultures sont gagnées sur la forêt par débroussaillage et brûlage. Tout à coup, enfoui au milieu de la forêt, apparaît le monastère Wan Nyut. L’influence thaïlandaise se fait sentir dans les motifs de décoration plus sophistiqués que ceux observés dans les monastères birmans.

Nous poursuivons sur la piste dominant un paysage de vallons et de montagnes couvertes de forêts sur lesquelles s’accrochent les nuages. En chemin nous apercevons quelques jeunes novices occupés à couper des troncs de bambous. Ici, loin de tout, ils doivent assurer une part de travail quotidien avant de retourner à leurs études. Blotti et abrité au creux d’un vallon le village de Wan Seng est caractéristique avec ses surprenantes « long houses ». Chacune de ces immenses maisons abrite une dizaine de familles de la tribu Loi qui vivent dans une grande pièce unique. Chaque famille dispose d’un espace « privatif » avec son foyer: l’atmosphère y est évidemment enfumée et il faut quelques longues minutes pour s’habituer à l’obscurité du local. Les enfants qui jouent autour des maisons nous observent avec curiosité mais gardent une certaine distance bien que les plus hardis d’entre eux essayent de se faire remarquer par quelque acrobatie ou pitrerie.

Antonio, notre guide, semble bien connaître les habitants qui lui réservent un accueil cordial. Juste à côté du village un monastère en bois, richement décoré, accueille les enfants du village et supplée, partiellement, à l’absence d’école. Quelques courtes averses de pluie ont rendu le chemin de retour bien glissant et les jeunes enfants qui retournent au village sur leur moto chargée doivent faire preuve d’une habileté certaine pour éviter les glissades.

A propos de l'auteur

La randonnée est pour moi une source de découverte inépuisable. Amoureux de la montagne depuis de nombreuses années j'ai toujours autant de bonheur à parcourir les sentiers et à partir marcher aussi bien pour une journée que pour de longues itinérances. Mon départ à la retraite m'a offert le loisir de traverser les Pyrénées par la HRP...



http://mjpgouret.free.fr