Un long final

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes ; Mercantour | Activité : Randonnée  | 


Un long final - Reflets du Néouvielle - Carnet de randonnée dans les Pyrénées
Posté le :


Après une bonne nuit passée au refuge nous attaquons la descente vers Artigues où se succèdent les lacs et les barrages. Comme le temps se maintient au beau nous prenons notre temps et observons la flore le long du chemin.

La descente vers Ariz

En début d’après midi la pluie refait son apparition. Nous traçons donc vers la grange d’Arizes. En montant, nous croisons un éleveur, j’en profite pour lui demander comment est la grange indiquée sur ma carte et si elle est ouverte. Il me répond que c’est chez lui et qu’il garde une partie ouverte pour les gens de passage : Génial ! Une fois de plus nous laissons la soirée s’écouler en regardant la pluie tomber et les chevaux en liberté au pied du pic du midi de Bigorre.

Chevaux

Longue journée

Aujourd’hui est une longue journée. Nous devons rallier la station du Hautacam où nous attendent ce soir les parents de Marina. Les jours précédents ayant été écourtés, c’est plus de 20km et 2 cols à plus de 2300m qui nous attendent. A 7h30 nous sommes donc déjà en route, le temps est dégagé et nous sortons même les lunettes de soleil.

Vue depuis le col de Bastanet, sous la pluie

Vers 12h nous tombons face au col d’Aoube qui, d’où nous sommes, semble infranchissable sans équipement : le haut du col est recouvert par une grosse congère. En plus pour ne rien arranger les nuages montent !

Après 15 minutes de réflexion et après avoir repéré des traces sur la droite du col nous décidons de nous lancer. Rapidement nous arrivons juste en dessous de la congère et quelques courbettes sur le rocher plus tard nous foulons le col … qui est complètement déneigé coté lac Bleu.

D’où nous sommes le col ne nous semble pas franchissable

La suite de la journée est paisible et pratiquement sans pluie. Arrivés au lac bleu nous faisons même une pause au soleil. Finalement après plus de 11h de marche sans se presser et sans pluie, les parents de Marina nous accueillent chaleureusement au col de Tramassel.

Malgré le temps peu clément pour la saison cette balade nous aura enchantée du début jusqu’à la fin grâce à la richesse et la diversité des paysages.

sept − 6 =