Valjouffrey – camping du Bourg d’Arud – Mizoën

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Ecrins | Activité : Randonnée  | 


Etape 7 et 8 de notre tour des Ecrins de Valjouffrey au camping du Bourg d’Arud pour finir en beauté à Mizoën
Posté le :


Valjouffrey – camping du Bourg d’Arud

Nous sommes Vendredi c’est notre avant dernier jour de notre périple dans l’Oisans, mais c’est notre plus grosse étape de la semaine (2000 m de D+). Le point positif est que nous voyons le premier objectif de la journée depuis notre bivouac : Le col de Côte Belle. La montée est très directe…
Il faut dire que le chemin a été ravagé par des pluies torrentielles. Dans le vallon, à la place du torrent il subsiste une travée béante avec laquelle il faut jouer pour rejoindre la dernière partie de la montée au col. Nous partons vers 7h, il fait encore frais et nous avalons la montée et la descente dans la vallée de Valsenestre en 3h (ce qui correspond au temps prévu pour l’ascension du col). Juste le temps de récupérer un peu puis nous embrayons pour notre deuxième col, le col de la Muzelle.

 

Le soleil est déjà haut et il n’y a plus d’air… Nous n’avons pas besoin de nous parler pour savoir que ça sera non stop jusqu’en haut … Malgré la chaleur insoutenable la première partie est assez régulière et nous progressons bien. Mais en arrivant au pied de la partie la plus raide nous sommes impressionnés par la quantité de lacets qui serpentent jusqu’au col. A voir c’est déjà « intense » mais à vivre… Nous avons l’impression de ne pas avancer, il me semble même que nous reculons… On baisse la tête on fait 5 lacets, on la relève, et il reste le double … Tout ce passe sur un schiste d’un noir ténébreux. (Mentalement je pense que nous avons du faire encore quelques lacets bonus !). Il est 12h15 quand nous parvenons au col, en nous levant je n’aurais pas mis un centime sur un repas au Col de la Muzelle.

La vue sur le lac de Muzelle est grandiose et sert à nouveau d’épices à notre repas. Rudi a quand même pris un bon coup de chaud dans l’ascension, il s’essaye à une petite sieste salvatrice, bercé par le vent qui mène la danse à cette altitude. Face à ce paysage et ce temps idyllique nos esprits se libèrent, divaguent tranquillement en profitant de cet instant éphémère mais au combien enrichissant.
Nous avons prévu de passer notre dernière nuit à Venosc. Une longue descente nous attend. Histoire de scinder l’après-midi en deux (et surtout de boire un coup !!) nous nous accordons une petite pause au refuge de la Muzelle.

 

Au final la descente se passe plutôt bien, nous longeons le torrent qui alterne entre cascade bouillonnante et période de calme régénérante.

C’est en fin d’après-midi que nous arrivons au camping du Bourg d’Arud. Au vu de la chaleur emmagasinée durant la journée, nous demandons au gérant une place à l’ombre, il lance une recherche poussée, il appel météo France, consulte la cartographie GPS de son camping et après le retour de ses trois pisteurs d’ombre, il déclare ravi qu’il a la perle rare !! Nous nous installons et effectivement vers 3 ou 4 h du matin il doit surement y avoir de l’ombre à cet emplacement…

Camping du Bourg d’Arud – Mizoën

Notre dernière journée n’a rien de spéciale, nous traversons la station des 2 Alpes où la saison de VTT bat son plein. Puis nous redescendons sur le lac du Chambon où le tunnel n’a toujours pas cédé…

C’est la fin de notre périple dans les Ecrins. Peu avant midi nous rejoignons notre point de départ: Mizoën. Afin de respecter notre règle d’or (très peu contraignante il est vrai ) nous nous offrons un excellent repas dans un restaurant à Bourg d’Oisans.

 

Nous avons passé une magnifique semaine dans les Ecrins, à défaut du Grand Paradis (pour l’instant…). Nous avons découvert un massif paradisiaque pour la randonnée. Nous n’avions fait que l’effleuré du doigt jusqu’à maintenant. La météo, les fous rires permanents et les « artistes » que nous avons cotoyés y sont également pour beaucoup !!
Pour une fois, nous ne nous sommes imposés aucune contrainte, nous avons pris le temps, pris les pauses qui s’imposaient dans les refuges, bref nous nous sommes fait plaisir !! A travers nos différentes expériences nous commençons à dessiner tout doucement notre modèle de périple idéal. Encore quelques détours ici ou là et nous devrions maitriser parfaitement notre sujet !

A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr