Varikallio et les peintures rupestres

Destination : Finlande » Europe | Activité : Raquettes à neige  | Agence : Huwans 


C'est le Jour J. Nous partons en itinérance jusqu'à une cabane de trappeur où nous passerons la nuit. En chemin, découverte de peintures rupestres vieilles de plus de 3500 ans !
Posté le :


Ce matin, ça ne rigole pas. Les pulkas sont chargées pour le reste du séjour, les chiens sont toujours à fond. Nous mettons tout le matériel et les chiens dans la voiture, le départ de la randonnée se fait une dizaine de kilomètres plus à l’ouest. Les routes sont complètement enneigées, et très étroites. Dans le parc, il y a des zones pour se croiser, mais il n’y a tellement personne en hiver que nous n’aurons pas à faire cette démarche. Notre chauffeur nous dépose après le lac de Kirkasvetinen (Lac de l’Eau Claire en français), puis s’en va. La solitude nous prend, nous avons l’impression d’être livrée à nous même. Il n’y a plus de bruits, même les chiens sont tranquilles, et nous sommes définitivement seuls.

Enfin pas de temps à perdre, il faut passer les harnais aux chiens (ça va tout de suite mieux le deuxième jour), mettre les raquettes et nous prenons la route de Varikalio, où une surprise nous attend. La forêt ici est primaire, elle n’a jamais été touchée par l’homme. Du coup il y a différentes espèces d’arbres et beaucoup d’animaux. Les chiens, surtout Lucas et Ayla, s’amusent à pister les traces de lièvres variables, de lagopèdes ou encore de tétras. Nous traversons également des tourbières. Si c’est un vrai cauchemar l’été à cause des moustiques, l’hiver c’est très instructif, car c’est ici où se rencontre les écosystèmes. On peut donc y voir particulièrement beaucoup de traces d’animaux (rennes, renards, oiseaux de toutes sortes, lièvres…). Les arbres sont tout petit et pourtant tellement âgés. La tourbe n’est pas propice au développement des végétaux, mais les conservent extrêmement bien. Un arbre de taille ridicule peut ici avoir plus de 100 ans !

Une descente impressionnante dans la poudreuse provoquera quelques belles gamelles. Mais elle nous emmène aux peintures rupestres, notre surprise du jour. Ce sont l’une des plus grandes peintures rupestres préhistoriques de Finlande (elle date de 3500 à 4500 ans !). Pour y aller, il faut emprunter un ponton qui longe le lac ou le lac gelé, l’hiver propose plein d’alternatives ! Le repas de midi se fait dans une Kota, une petite cabane finlandaise traditionnelle. Ce midi, nous avons le droit à des maïs chauds avec une pointe de beurre et du persil, puis des saucisses finlandaises typiques et une banane au chocolat, le tout toujours au feu de bois !
Le retour se fait tranquillement en passant par de jolies crêtes qui surplombent une rivière.

Le soir, nous dormons dans une cabane de trappeur… tout confort ! Enfin ici, il n’y a pas d’électricité, seulement des bougies et notre frontale. Pour l’eau, il y a une pompe. Pour la douche, il y a un sauna à bois, et pour se rincer un trou dans le lac (mais il n’y aura pas de courageux cette fois ci!). Pour le chauffage, un poêle à bois. Pour les eaux usées, un système de filtre à l’extérieur. Pour les toilettes, ce sont des toilettes sèches à côté de la cabane à bois. Elles sont sacrement bien pensées ces cabanes au fond des bois !
Nous nourrissons les chiens, prenons un bon repas et nous reposons tranquillement. Le froid et le plein air, ça fatigue !

svety
A propos de l'auteur

J'ai eu la chance de faire de ma passion mon travail. Tous les matins, je suis contente d'aller travailler.  En même temps, mon travail consiste à vendre du rêve, et à emmener des petits groupes faire du chiens de traineau ou de la randonnée sur plusieurs jours ! Vous me trouverez plutôt dans les pays nordiques, du côté de la Finlande ou ...