VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió

Destination : Espagne » Europe | Activité : VTT  | 
Nombre de jours : 2 jours | Dificulté : 3 | Dénivelé : +1310 m/-1310 m | Ecosystème : Campagne | Type d'itinéraire : Boucle | 
Hébergement : Hôtel | Meilleures Périodes : Mars, Avril, Mai, Septembre, et Octobre
Deux jours de VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió en Terres de Lleida en Catalogne. Récit et trace GPS à télécharger.


Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Trace GPS VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Trace GPS VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió

Télécharger la "Trace GPS VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió" (Téléchargement :16 fois)

Aujourd’hui, je vous emmène en Catalogne sur les Terres de Lleida pour deux jours de VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió. Je suis déjà allé à de nombreuses reprises en Catalogne, en particulier dans le parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice que j’ai découvert en randonnée et en raquettes. Je file cette fois-ci plus au sud des Terres de Lleida dans la région agricole de la Segarra où l’Histoire médiévale n’est jamais très loin.

Avant d’aller plus loin, regardez la vidéo que nous avons réalisée sur place.

J1 : Cervera – Torá

  • Distance : 67 km
  • D+ : 730 m
  • D- : 835 m

C’est depuis le Centre d’Acollida Turística de Cervera que la randonnée à VTT démarre. Je suis parti avec Charlotte et Adeline, deux amies originaires des Alpes. Xavier nous servira de guide pour les deux prochains jours. Il travaille pour Lapica qui organise des voyages à vélo, VTT et même tout un tas d’activités outdoor en Terres de Lleida.

vtt dans la campagne de la Segarra

Segarra, le grenier de la Catalogne

La région de la Segarra est connue comme le grenier de la Catalogne. Dès la sortie de Cervera, on se retrouve au milieu des champs. A cette époque de l’année, c’est très agréable. La température n’est pas trop chaude et le paysage est vert. C’est assez bucolique. J’aime beaucoup.

Les villages et châteaux médiévaux sont nombreux sur le parcours. Ce n’est pas un hasard. Ils sont situés le long de la rivière du Sió, une petite rivière au faible débit qui servait de frontière entre l’Andalousie et la Catalogne. Du Xième au XIIème siècle, les châteaux situés tout au long du cours d’eau constituaient une ligne de défense pour protéger les villages et les terres.

Montcortès de Segarra

Le premier village et château médiéval sur notre route est celui de Montcortès de Segarra, puis la Concabella, Les Pallargues, Bellver d’Ossó, Ossó de Sió, Castellnou d ‘Ossó et Agramunt où nous faisons une halte dans un restaurant pour reprendre des forces. On a déjà parcouru près de 35 km et 530 m de dénivelé positif. Des amis catalans m’avaient dit que la Segarra c’est tout plat. Le GPS parle de lui-même. S’il n’y a pas beaucoup de pentes très raides, le chemin ne cesse de monter et descendre. Le repas arrive à point !

 

VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió

VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió

Jusqu’au château de Florejacs

Le ventre bien remplie (un peu trop même), nous quittons Agramunt vers l’est et nous enfonçons au milieu des champs. Le ciel s’est considérablement assombrit. L’orage tourne autour de nous mais nous nous faisons à peine mouillé.

Le chemin nous conduit au château de Florejacs. On nous en fait la visite guidée. Construit par Arnau Mir de Tost sur les vestiges d’une ancienne forteresse, le château se compose d’une maison de maître du XVI siècle adossée à l’ancienne muraille du village et d’une jolie tour médiévale. La visite révèle toutes les pièces du château : la salle du cardinal, la chambre Sanllehi , le grand salon, la salle d’armes, le cellier , la prison, le passage secret et les chambres. Une très chouette visite pour mieux comprendre l’Histoire de la région.

A notre sortie, l’orage gronde, la fin de cette première étape jusqu’à Torá se fera en voiture.

Florejacs

Florejacs

 

J2 : Torá – Cervera

  • Distance : 27 km
  • D+ : 580 m
  • D- : 475 m

Même après une bonne nuit, les cuisses sont encore un peu raides au réveil. Xavier l’a bien vu et décide de raccourcir le parcours de quasiment la moitié. Les 120 km de VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió se retrouvent amputés de presque 25 km.

Dans la douleur

La reprise du VTT est plus dure que prévu. C’est surtout le cardio qui a du mal à suivre. Charlotte a une super forme, Adeline a un peu plus de difficulté. On s’entraide dans la douleur.

Il va pourtant bien falloir qu’elles se réveillent car si l’étape est plus courte, le dénivelé est quasiment aussi important que la veille.

Il y a des paysages qui vous remplissent le cœur pour un bon moment.

 

La première portion jusque San Ramon est ascendante. Les jambes sont cramoisies dans les longues montées. Je suis obligé de poser pied à terre de temps en temps. Promis, je vais travailler ma condition plus sérieusement. La nature sait vous rappeler à l’ordre quand il le faut. C’est bien !

Après une première partie de matinée grisâtre, le soleil arrive franchement. Le paysage semble se révéler à ce moment là. A la sortie du village de Viver de Segarra, en pleine montée, mon regard se porte furtivement sur les maisons en pierre. Je stoppe net le VTT, pose mon sac à dos Lafuma sur le sol et photographie le village. Je reprends ma route le sourire aux lèvres. Il y a des paysages qui vous remplissent le cœur pour un bon moment.

Direction Montfalcó Murallat

Plus loin, nous longeons le monastère de San Ramón de Portell fondé par l’ordre mercedaria au XIII siècle dans l’ancienne chapelle de Saint-Nicolas, où selon la tradition a été enterré en 1240 San Ramon Nonato, le saint patron des femmes enceintes. Comme pour les paysages grandioses, j’aime que l’Histoire nous rappelle que nous ne sommes que poussière de passage. L’Histoire comme la nature savent remettre l’Homme à sa place. C’est un sentiment essentiel dans ma vie, c’est un peu comme une piqûre de rappel, un garde-fou qui m’empêche de trop m’éloigner de ma conduite de vie.

monastère de San Ramón de Portell

Après le village de Santa Fer, nous traversons le Sió. Comme des enfants, nous passons et repassons pour le plaisir de se mouiller. Cerise sur le gâteau, ça nous rafraîchit avant la courte mais raide montée à Montfalcó Murallat. Perché au sommet d’une colline, le village médiéval a été créé au XIème siècle sans doute sur une construction musulmane. Les remparts en pierre ainsi que les maisons intra-muros et l’Eglise sont en bon état.

A la sortie de Montfalcó Murallat, il reste encore une rude montée puis on déroule les VTT jusque Cervera, notre point de départ des deux jours de VTT sur les chemins de la Segarra et des châteaux médiévaux du Sió. Un parcours techniquement facile mais qui peut s’avérer un peu long pour les personnes peut habituer à la pratique du VTT. Le mieux est alors de le faire en 3 ou 4 jours. Une belle aventure !

Montfalcó Murallat

 Informations pratiques

Comment y aller ?

Avion ou train jusque Barcelone, puis location de voiture.

Alors que j’ai pris Vueling depuis Paris, Charlotte et Adeline ont pris le train Renfe/SNCF. Ensuite, nous avons loué une voiture chez Sixt depuis la gare de Barcelone.

Où dormir ? Où manger ?

Plus d’infos sur la région et le VTT en Terres de Lleida

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com
10 Responses
  1. Bernard Frantz

    Des villages historiques et des paysages attrayants (les photos sont superbes!), voilà une région qui fait envie !

    1. Merci Bernard. C’était un très bon moment. La région est bucolique et l’association VTT et découverte de villages médiévaux est vraiment sympa.

  2. Pierre Tourtois-Laurent

    Joli compte-rendu d’un périple sympa. Les sentiers étaient de + ou -bonne facture, au-delà du dénivelé ?

    Je pense que ça pourrait être intéressant à mettre en avant… 🙂

    1. Salut Pascal,

      Sans voiture, en grande partie sauf sur les traversée de villages et sur les quelques routes. Mais globalement très peu de circulation. Je ne peux pas dire que nous avons été embêté par les voitures.

      Concernant le bivouac, je n’ai pas trop fait attention mais globalement l’itinéraire traverse des grandes zones de champs et des villages médiévaux. Le bivouac ne s’y prête que moyennement. Il y a pas mal de petits hôtels de campagne dans le secteur. C’est dans l’un de cela où nous avons dormi.

  3. Stephane Bonacorsi

    Belle région, je viens de passer une semaine dans la région de Barbastro pour du canyoning. Et justement je me disais, en vélo ça doit être pas mal dans le coin ! Et Bim! Un article qui tombe à pic 🙂

dix-neuf + dix-sept =