Yosemite : Randonnée autour du Half Dome

Destination : Etats-Unis » Amérique | Activité : Randonnée  | 
Nombre de jours : 3 jours | Difficulté : 3 | Dénivelé : +2362 m/-2362 m | Distance : 56,1 km | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Transport : Avion et Bus | Ecosystème : Montagne | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Juin, Juillet, Août, Septembre, et Octobre
3 jours de randonnée autour du Half Dome dans le parc national Yosemite en Californie avec nuit en bivouac. Récit et trace GPS.
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS Randonnée autour du Half Dome (Yosemite)" (Téléchargement :655 fois)

Le 17 août 2013 dans l’après-midi, un gigantesque feu s’est déclenché aux abords du parc national de Yosemite, le 3ème plus grand feu de l’histoire de la Californie. Plus de 100 000 hectares, soit dix fois la superficie de la ville de Paris, sont partis en poussière, à cause d’un chasseur qui a fait un feu et n’a pas réussi à le maîtriser. Lorsque ce 28 septembre, nous roulons sur la highway 120 en direction du parc national de Yosemite, de nombreuses questions nous taraudent. Nous savons que l’entrée est réouverte depuis quelques jours mais qu’allons nous trouver là-bas ? Nous ne tardons pas à le savoir. De part et d’autre de la voie, les arbres sont calcinés, tout n’est que désolation. Mais plus nous avançons dans l’enceinte du parc national, moins les dégâts du feu sont là. Lorsque nous entrons dans la Yosemite Valley, la végétation n’a pas été touchée. Le feu a en réalité dévasté le quart nord ouest du parc national au nord de la highway 120. Tristes nous sommes de voir cet écosystème parti en fumée, mais heureux d’apprendre que nous allons pouvoir faire notre randonnée de trois jours au départ de la vallée de Yosemite.

 1200 km de sentiers dan le parc national de Yosemite

Le parc national de Yosemite dispose de plus de 1200 km de sentiers de randonnée et de 315 km de route. La plupart des visiteurs se contentent d’une découverte en voiture et de très courtes balades. Pas nous ! Avec El Capitan, le Half Dome est la montagne la plus populaire du parc national de Yosemite. Alors que la première constitue la Mecque des grimpeurs, la seconde est la plus photographiée par les visiteurs du parc.

Partons marcher trois jours autour du Half Dome au sein de cette enceinte naturelle que le célèbre écrivain botaniste écossais John Muir a réussi à force d’acharnement à classer en parc national en 1890. Trois jours pour quitter les chemins touristiques et s’engager dans le cœur sauvage de Yosemite.

Récupération de notre permis de randonnée auprès du Wilderness Center de yosemite Valley

Avant de démarrer toute randonnée de plusieurs jours (le Backpacking aux Etats-Unis), il faut se faire enregistrer auprès du wilderness center. Nous allons à celui de Yosemite valley. Il en existe cinq autres dans le parc national dont Tuolumne Meadows, Big Oak Flat et Wawona. Là, le ranger nous demande notre itinéraire, nos lieux de bivouac et nos dates de départ et nous remet un permis ainsi que les consignes environnementales et de sécurité. En pleine saison, mieux vaut réserver à l’avance (jusqu’à 24 semaines) car le nombre de places est limité. En octobre, la demande est moindre et on peut récupérer le permis le jour du départ.

La vidéo de notre randonnée à Yosemite

Sentier panoramique du Half Dome

+ 1483 m/ – 705 m 19,3 km 7h30

C’est de l’arrêt E5 sur South drive que la randonnée démarre par le Four Mile Trail. Créé en 1872 à l’initiative de James McCauley, propriétaire d’un hôtel à Glacier Point, il fallait à l’époque débourser 1$ pour l’emprunter. Le sentier long de 4,6 miles est aujourd’hui gratuit et conduit au glacier point, le plus beau belvédère routier du parc national de Yosemite.

La légende du Half Dome

Le moins que l’on puisse dire c’est que pour un démarrage, ça grimpe dur. On monte en lacets dans une belle forêt de conifères. Derrière nous la vallée de Yosemite surnommée la « grande cathédrale de la nature » se dévoile peu à peu : El Capitan au fond à droite que des grimpeurs doivent tenter de mater et Cathedral Rocks sur la gauche. Quelle belle vallée glaciaire !


A Glacier Point, la vue sur le Half Dome est saisissante. Là, notre regard plonge sur près de 1000 mètres le long de la paroi granitique du sommet au bas de la vallée de Yosemite. Selon une légende indienne, les esprits des lieux ont transformés un couple qui se querellaient : le mari devint le north Dome et la femme le half Dome, Tis-sa-ack en amérindien, ce qui signifie « la roche fendue » dans leur langue. Elle versa tant de larmes que celles-ci marquèrent à jamais la face rocheuse et formèrent le Mirror lake dans le fond de la vallée.

La cafétéria de Glacier Point permet de limiter la charge du sac à dos. Au delà de ce point, il faut être autonome en nourriture. C’est donc ici que nous nous arrêtons pour manger face au Half Dome.

Rejoindre Little Yosemite Campground

Il est temps de repartir car le chemin est encore long. Poursuite de l’itinéraire par Panorama Trail qui offre des points de vue méconnus du Half Dome. Le sentier descend jusqu’au gorge de l’Illilouette et remonte sur le versant opposé jusqu’à la cascade de Nevada. Là, nous continuons vers l’est le long de la rivière Merced jusqu’au campement de Little Yosemite Valley (1850 m). C’est le lieu de bivouac le plus populaire du parc national en raison de la présence toute proche du Half Dome. Situé en plein cœur d’une pinède, plusieurs centaines de campeurs peuvent planter leur tente en pleine saison. Lors de notre venue, il y avait certes un peu de monde mais personne ne se marchait sur les pieds. Chaque emplacement comporte un food storage pour stocker la nourriture et les produits odorants comme le dentifrice ou les cigarettes. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas attirer les ours qui se feraient un malin plaisir de donner un coup de griffe dans la toile de tente pour chaparder un peu de nourriture. Des sanitaires et deux zones pour faire du feu jouxtent la zone de bivouac.

Nous montons la tente juste avant la tombée de la nuit, faisons le plein d’eau à la rivière distante d’une centaine de mètres et mangeons nos plats lyophilisés dans le noir. Pour ne pas avoir à trier le sac à dos, on met carrément les sacs dans le container métallique qu’on prend soin de bien refermer et on part se coucher. Il est 21h00.

Le long de la rivière Merced

+ 405 m/ – 405 m 14 km 5h00

La nuit n’a pas été très bonne. L’humidité ambiante nous a glacé les os et le froid nous a pris au petit matin (4°c dans la tente). On se réveille donc assez tôt mais plutôt dans le cirage. Avant de prendre le petit-déjeuner, il nous faut faire la vaisselle que nous n’avons pas eu le courage de faire hier soir. Nous mangeons avec les doudounes et tentons de nous réchauffer avec un café et un thé.

Bye bye le Half Dome

Nous quittons le campement de Yosemite assez tard (après 10h00) tellement nous sommes au ralenti. Nous regardons pour la dernière fois la face d’ascension du Half Dome que nous ne ferons pas faute de temps mais elle constitue une très belle option à notre parcours. Vieux de plus de 87 millions d’année, le Half Dome possède une paroi quasi verticale (93%) sur sa face ouest qu’emprunte les grimpeurs. La pente est nettement moins raide par le chemin qu’emprunte les randonneurs. Les 200 derniers mètres sont toutefois à éviter pour les personnes sujettes au vertige car il faut grimper sur du rocher lisse en s’aidant de câbles métalliques arrimés solidement au sol par des poteaux.

Lente montée jusqu’au Merced Lake

Toute la journée, nous suivons de façon plus ou moins proche les rives de la Merced river, d’abord par la Lost valley, puis par Echo valley qui s’écoule jusque dans la vallée de Yosemite. L’essentiel de notre progression est en zone forestière. Nous traversons des forêt de séquoias et des espaces brûlés par de vieux incendies.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin et pensez à accepter les cookies de nos partenaires dès l’arrivée sur leur site). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires pour vous équiper :

  • Alltricks : Déstrockage sur plus de 4 300 produits.
  • Cimalp : Jusqu’à-50% jusqu’au 25 mars sur une sélection d’articles de Trail.
  • Ekosport : -20% supplémentaire sur les nouveautés Trail & Running avec le code NEW20.
  • I-Run : Race’s Days – Réduction jusqu’à -50% sur la Randonnée, le Trail, le Running.
  • Les petits Baroudeurs : La Boutique Outdoor pour équiper vos enfants et petits enfants.
  • Lyophilise & Co : La boutique spécialiste des plats lyophilisés & du bivouac (-10% sur les lyophilisés avec le code LYO10).
  • Snowleader, The Reblochon Company : -10% sur tout l’univers Ski de Rando avec le code TOURING10.
  • Trekkinn  : 10 000 bons plans

Le top de nos partenaires pour partir en rando et en trekking :

  • Allibert Trekking (Agence de voyage basée dans les Alpes, spécialiste rando, trekking et voyages d’aventure)
  • Atalante (Spécialiste du voyage d’aventure, de la randonnée et du trek)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventure en France)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (Randonnées dans les Pyrénées et rien que les Pyrénées)
  • Travelbase (Agence de voyage pour des aventures à vivre en groupe ou en solo, et avec l’esprit Travelbase)

La faune est assez peu visible depuis hier. Point d’ours noir en vue ni même de cerf. Seul le pic glandivore se laisse facilement entendre par son martèlement permanent à la Woody Woodpecker pendant que le lézard des palissades tente de siester sur un rocher face au soleil. Ce lézard à la peau granuleuse est d’ordinaire orné de macules grises ou brunes, avec des dessins oranges sous les membres et des taches bleue sur les flancs. Le mâle exhibe également des taches bleues sous la gorge.


Nous avançons lentement, peut-être parce que nous savons que la journée n’est pas trop longue. A moins que cela ne soit le décalage horaire et la courte nuit qui se fassent ressentir. Nous prenons le repas sur une petite plage à hauteur du second pont qui figure sur la carte de la National Geographic. Le plus dur de la journée a été fait.

Nous finissons la journée de marche en déroulant tranquillement jusqu’au campement situé à l’extrémité du Merced lake (2180 m) dont les flancs commencent à prendre de belles couleurs automnales. Celui-ci dispose aussi de food storage, ce qui nous a évité de transporter un bidon pour y stocker la nourriture. Mais point de sanitaire ici. Nous ne serons que trois tentes : un anglais et une californienne marchant tous deux seuls, partageront le camp avec nous.

Remontée de la vallée en suivant le cours de la Merced river

Retour sur Yosemite Valley

+ 419 m/ – 1065 m 22,8 km 6h30

La nuit a été bien meilleure que la précédente car malgré que nous soyons plus haut que la veille, il a fait beaucoup moins froid.

En panne de gaz

Nous avions prévu de finir notre randonnée de trois jours par le chemin qui rejoint sunrise creek au départ d’Echo valley. Une belle balade de plus de 16 miles, mais voilà que nous tombons en rade de gaz. Il nous faut donc prévoir un autre itinéraire de retour. Le temps de prendre un petit-déjeuner frugal, nous décidons de gagner trois à quatre miles et de rejoindre Yosemite Valley par le même chemin que la montée, du moins jusqu’aux toilettes qui dominent Nevada Falls sur la carte.

Le Shutdown nous met dehors de Yosemite

En route, nous croisons un ranger qui vérifie notre permis et nous informe que nous devrons quitter le parc national dès ce soir en raison d’un « shutdown » alors que nous avions prévu de rester deux journées supplémentaires. Nous ne sommes pas surs d’avoir bien saisi et reprenons notre chemin.


Nous descendons le très raide Mist trail qui passe non loin du bas des Nevada Falls et tout proche des belles chutes de Vernal Falls illuminées par un arc-en-ciel. Petit à petit, nous recroisons de nombreux marcheurs venus randonner à la journée dans la Yosemite Valley. Les écureuils sont nombreux à tournoyer autour du sentier à la recherche d’une noisette à grignoter.

Le ventre vide, nous arrivons au Curry Village pour y passer la nuit. Une pancarte nous indique que le campground est fermé en raison du « shutdown ». Le revoilà celui-là. Après quelques échanges avec un ranger de la vallée, nous apprenons que faute d’un accord sur le budget au Congrès, l’Etat fédéral américain a été mis au chômage technique. Cette mesure concerne un tiers des employés gouvernementaux dont ceux des parcs nationaux. Yosemite ferme. Nous sommes priés de quitter le parc national.

Finalement, on peut s’estimer heureux d’avoir évité la période du feu et du « shutdown », on aurait pu ne pas pouvoir marcher.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Vol Paris – San Francisco pour l’aérien. Air France assure un vol direct quotidien toute l’année. Ensuite, au choix, il faut ensuite louer une voiture ou prendre les transports en commun, d’abord le train jusqu’à Merced (comptez 4h) puis le bus Yarts ou Via (comptez 2h30). Plus d’infos ici. Le plus simple reste quand même la voiture. Il y a deux portes d’entrée depuis San Francisco : par la highway 120 et Big Oak Flat Entrance, et par la 140 et Portal.

Quand y aller ?

La meilleure période pour randonner sur plusieurs jours s’étend de juin à octobre. Avant et après, il y a risque de neige et de froid. En juillet et août, le parc national est fréquenté par de nombreux marcheurs. Pour cette raison, préférez juin, septembre et octobre et évitez les week-ends.

Comment réserver ses randonnées itinérantes ?

Les randonnées à la journée ne nécessitent pas de permis dans le parc national de Yosemite. Pour passer une ou plusieurs nuits en bivouac (le Backpacking aux Etats-Unis), il en est tout autre. Il est obligatoire de se faire enregistrer dans l’un des six wilderness center du parc dont voici plus d’infos :

  • Yosemite Valley Wilderness Center : ouvert de mai à octobre de 8h00 à 17h00. De novembre à mai, les permis peuvent être disponibles au Visitor Center (de 9h00 à 17h00).
  • Tuolumne Meadows Wilderness Center : ouvert de mai à mi-octobre de 8h00 à 16h30 selon les conditions météo. De mi-octobre à mai, les permis sont disponibles à Tuolumne Meadows Ranger Station.
  • Big Oak Flat Information Station : ouvert de mai à octobre de 8h00 à 17h00. En dehors de cette période, le permis s’obtient sur le principe de la self-registration.
  • Wawona Visitor Center at Hill’s Studio : ouvert de mai à octobre de 8h30 à 17h00. En dehors de cette période, le permis s’obtient sur le principe de la self-registration.
  • Hetch Hetchy Entrance Station : ouvert toute l’année de 7h00 à 20h00 (avril), de 7h00 à 21h00 (de Mai à septembre), de 8h00 à 19h00 (septembre et octobre) et de 8h00 à 17h00 le reste de l’année.
  • Badger Pass Ranger Station : ouvert de décembre à mars sur le principe du self-registration.

L’été, il est impératif de réserver son itinéraire car le nombre de randonneurs est limité par secteur. Planifiez votre itinéraire avant de vouloir réserver. Ça paraît évident mais selon les rangers, ça arrive de temps en temps. Il est impossible de réserver en ligne par le site du parc national de Yosemite. Il existe trois façons de réserver : de préférence par fax au 209/372-0739, par téléphone ou par mail. Il vous faudra fournir les informations suivantes : l’adresse postale, l’email, le téléphone, le nombre de personnes, les éventuels animaux de bats, les dates de début et de fin, l’itinéraire, les lieux ou les zones de bivouac et la méthode de paiement pour régler la réservation (5$ pour le dossier + 5 $ par personne).

Téléchargez le formulaire de réservation.

Les règles d’or du bivouac à l’américaine

Les rangers du Wilderness Center signent un permis et font signer aux randonneurs un permis qui reprend l’itinéraire, le nombre de personne, les dates de la randonnée et les grandes règles de bivouac à respecter :

  • Ce permis est valide uniquement pour la randonnée décrite
  • Choisissez un lieu de bivouac à plus de 100 pieds (30 mètres) d’une source d’eau ou d’un chemin
  • Les excréments doivent être enterrés au moins à 6 pouces (15 cm) de profondeur et au moins 100 pieds (30 mètres) de toutes sources d’eau, de zones de camping et des sentiers.
  • Ne rien laver à moins de 100 pieds (30 mètres) d’une source d’eau. Ne pas utiliser de savon dans l’eau même biodégradable.
  • Repartez avec vos ordures. Ne pas brûler le papier hygiénique.
  • Les feux de bois sont autorisés dans les zones prévues à cet effet mais restent au-dessus de 9.600 pieds (2925 mètres). Certaines zones sont totalement interdites. Renseignez-vous avant de partir.
  • Le stockage de la nourriture est obligatoire pour éviter la venue des ours soit dans les food storage des wilderness campground ou dans des bidons à transporter avec soi. Il est interdit de suspendre et de garder de la nourriture avec soi. Plus d’informations à ce sujet sur le site du parc national de Yosemite.

Livres

  • Guide du Routard Californie : 14 pages sont consacrées à la découverte du parc de Yosemite. Utile surtout si vous prévoyez d’explorer le reste de la Californie en mode routard.
  • Le National Geographic édite 4 cartes de randonnée pour explorer le parc national de Yosemite. Elles peuvent s’acheter sous forme de pack ou à l’unité.

Liens pratiques

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques, observer la faune sauvage et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou local...



https://www.gregoryrohart.com
2 Responses
  1. daniel tessier

    J’adore la Californie même si je n’y suis jamais allé. La proximité du Pacifique est pour moi un atout touristique majeur. Respirer l’air du large me semble un plus dans l’existence. Vos reportages sont captivants, celui-ci en particulier. Vous apportez des détails qui retiennent notre attention, notre souffle parfois, comme ce chasseur qui a causé ce terrible incendie à cause duquel une surface grande comme 10 fois la capitale de l’Hexagone est partie en fumée. Vous faites de beaux voyages. Dormir à la belle étoile malgré la fraîcheur. Prendre un bon café, le matin, en étant assis sur le bord d’une vallée, voilà un grand, grand bonheur. Mais il faut aussi du courage, de la persévérance, de la planification. Félicitations ! Vous m’épatez ! Hello du Québec. Daniel

  2. Grégory Rohart

    Merci Daniel pour votre commentaire et ravi d’apprendre qu’il vous a inspiré. La randonnée permet ce retour à l’essentiel bien loin des considérations quotidiennes et du “bruit” de l’Homme qui parasite la planète.

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
×