Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Ascension du Mont Pourri

Rédigé le 01/04/2007 - Lu 4347 fois
Ascension du Mont Pourri dans la Vanoise depuis le refuge du Mont Pourri

Jour 2 : refuge du Mont Pourri – les Arcs 2000 via le Mont Pourri (+1400 m -1600m)

3h30 : c’est l’heure du réveil !! J’ai très bien dormi donc ça va, je n’ai pas trop la tête enfarinée. Petit déjeuner avalé et équipement préparé, nous prenons le chemin du sommet.

4h15 : départ du refuge à la frontale, une cordée nous précède et quelques autres nous suivent. Nous atteignons rapidement l’ancien refuge et commençons la montée de la moraine. Ca monte sec et la mise en route est difficile. Fabrice est devant et apparemment ce n’est pas trop dur pour lui, je prends mon rythme de croisière histoire de ne pas me griller trop tôt avant le sommet. Deux cordées nous dépassent avant l’arrivée à la base du glacier. Il commence à faire jour, mais les nuages sont toujours présents, quelques éclaircies essaient cependant de réchauffer un peu l’atmosphère (il fait 0°c).

Nous nous équipons (crampons, casques, piolet,…) et nous encordons.

Pendant les premiers pas, Fabrice me donne les quelques explications/conseils nécessaires mais nous devons rapidement nous arrêter, mes crampons ne tenant pas biens. Fabrice m’aide à les remettre mais rebelote, quelques mètres plus loin ils sont de nouveau à moitié défait. Cette fois, Fabrice les positionne correctement et les attache bien en espérant qu’ils ne se sauvent pas une fois de plus.

Cette fois c’est la bonne, nous marchons à un bon rythme alternant passages pentus et replats. Le glacier n’est apparemment pas trop ouvert mais certains ponts de neige ne paraissent quand même pas très solides !! Arrivés à un replat, je fais une petite pause barre de céréales, histoire d’éviter l’hypoglycémie parce que je sens la fatigue arrivée à grands pas. La pause ne sera que de quelques minutes, il ne fait pas chaud. C’est donc reparti : par endroit la pente atteint 40° (c’est beaucoup 40° !!), je commence à fatiguer mais je tiens bon, je ne vais quand même pas renoncer. Fabrice me tire un peu (merci, un peu d’aide ne me fait pas de mal surtout à cette altitude). A force d’efforts, nous atteignons l’arête, je suis carrément essoufflée mais je vois le sommet 20 m au-dessus de moi, pas après pas je gagne quelques cms et finalement nous y voilà après 4h30 d’effort !!


Quelle vue ;-), derrière les nuages, nous imaginons le Mont Blanc, la Grande Casse,… et prenons le cliché rituel de l’arrivée au sommet.

Quelques figues et nous repartons assez rapidement, j’ai déjà les bouts des doigts qui gèlent : il fait un froid de canard ici !!

Je commence à descendre mais j’ai vraiment froid aux mains, j’essaie tant bien que mal de les réchauffer, j’y arrive finalement grâce à la deuxième paire de gants que me prête Fabrice (il pense à tout !!). Nous descendons prudemment, essayant de rester au maximum sur la glace mais tout à coup mon pied droit n’a plus d’appui et pouf, me voilà avec la jambe dans une crevasse !!! Je sors sans souci et jette un coup d’œil dans le trou… C’était quand même assez profond…

Nous reprenons notre chemin et nous dirigeons vers le Col des Roches, afin d’éviter le redescente par la moraine (pas très agréable). Après quelques minutes d’errance en suivant les traces, nous atteignons un ressaut rocher qu’il va falloir franchir pour atteindre le col. Je ne suis pas super à l’aise pour la grimpe avec crampons mais en étant bien assurée par Fabrice, je passe la difficulté sans trop de souci, le deuxième ressaut est équipé d’une main courante. Je viens de passer avec succès ma première expérience de grimpouille avec crampons !!

Nous voilà donc au Col des Roches. En contrebas, nous voyons de superbes séracs. Le glacier est plus ouvert de ce côté et nous avançons prudemment. Un peu plus bas, nous voyons des traces qui vont à l’intérieur d’une grosse crevasse !! Il est vrai qu’il vaut mieux faire l’expérience de son plein gré mais je n’irai quand même pas jusque là aujourd’hui. Nous suivons les traces d’un groupe qui se trouve au milieu des séracs en bas. C’est un peu limite mais en faisant bien attention et en faisant des « grands pas » par endroit ça passe sans dommage. Nous arrivons donc au milieu de ces immenses blocs de glace avec des crevasses impressionnantes !! C’est magnifique !

Quelques minutes plus tard, nous rejoignons la terre ferme et enlevons notre équipement pour continuer la descente. Je suis bien fatiguée et quand je vois le reste du chemin, ça ne m’encourage guère.

Le reste du parcours me paraît interminable. Il paraît même que je marche comme un zombie !! J’en ai plein les jambes et mes yeux se ferment en marchant !

Derniers efforts avant d’arriver à la voiture vers 12h30.

Nous mangeons quelques rondelles de saucisson et repartons vers Bourg Saint Maurice pour y prendre un vrai repas.

Je m’endors à moitié dans la descente, malgré les nombreux virages.

Voilà la fin d’un nouveau week-end en montagne. Malgré le mauvais temps, j’ai trouvé l’itinéraire très joli avec de la marche sur un glacier et l’aperçu de nombreuses crevasses ! L’ambiance dans les nuages fait plus « montagne ». Merci Fabrice pour le choix de l’itinéraire (comme quoi même avec une carte de 1975 au 1 :50 000, on fait de très beaux parcours !!) et j’espère qu’on remettra ça bientôt.

Les pages de l'article :
Mont Pourri
Ascension du Mont Pourri

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

mdroopy

Marie DIEUDONNE
Rdacteur
Envoyer un mail
Summits anne : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 0
     > Classement des I-Trekkeurs


Page principale de l'article

Mont Pourri
Carnet d'une randonne glaciaire l'assaut du sommet du Mont Pourri (3379 m) dans la Vanoise. Fabrice et Marie ont ralis cette ascension en deux jours depuis...

Articles de l'univers Voyage

Tour du Queyras (GR 58 )
Carnet de trekking du Tour du Queyras (GR 58) pied ralis en solitaire. Ce sentier de randonne dans les Alpes du sud passe par une des plus belles rgions d...

10 ides de week-end randonne en France
Quelles randonnes avez-vous prvu pour vos prochains week-ends ? Vous ne savez pas encore ? I-Trekkings a slectionn pour vous 10 ides de randonne de 2 et 3...

Larche Menton (GR5 - GR52 )
Dbut Juillet 2002 : nous dcidons de suivre les GR 5 et GR 52, depuis Larche jusqu' Menton. Nous choisissons une formule relax : pas d'tape de plus de sept h...

Randonnes dans les Dolomites
Carnet d'une randonne d'une semaine dans le massif des Dolomites en Italie. Avec leur physionomie bien elles, les Dolomites, aux sommets acrs et aux verte...

GR 58 - Tour du Queyras
Rcit du tour du Queyras (GR 58 ) au dpart de Ceillac en huit jours. Une randonne ralise en solo de refuge en refuge dans le parc naturel du Queyras. Une d...

GR5 , de Larche Modane
Deux ans aprs le tronon Larche-Menton, nous avons cette anne dcid de suivre le GR5 sur le tronon Modane-Larche, avec Michle, Bruno et Olivier. Compte-tenu...

Tour des Aiguilles Rouges
Randonne de 4 jours autour des Aiguilles Rouges entre le massif du Mont-Blanc et les rochers des Fiz dans les Alpes. Un itinraire panoramique de toute beaut ...

Tour des glaciers de la Vanoise
Le Tour des glaciers de la Vanoise, appel galement le tour du dme de Chassefort, est une des Grandes Randonnes (GR) classiques des Alpes et de France. Cett...

Trois jours dans le parc national des crins
Randonne de trois jours en boucle au cur du parc national des Ecrins au dpart de Bourg d'Arud. Cap vers le lac et le col de la Muzelle, Valsenestre, le lac d...

Tour de l'Arcalod
Grande classique de la randonne dans les Bauges, le tour de la pointe de l'Arcalod (2217 m) est un superbe itinraire pdestre de deux jours situ en grande pa...

Photos de l'univers Voyage