#19309

Anonyme

@bensoussan wrote:

– J’ai donc une certaine expérience, mais n’ai jamais utilisé de piolet ni de crampons. Est-ce un problème pour la randonnée projetée? Puis-je compter sur une fonte des derniers névés du parcours d’ici mi-juillet?

Ni crampons, ni piolet sur les GR en été 😉
Il est fort possible que tu es un beau névé à passer au niveau de l’Aulp Martin. Mais de là à prendre du matériel d’alpinisme, non.

@bensoussan wrote:

– Le parcours présente-t-il des passages réellement vertigineux, susceptibles de poser problème à des personnes sensibles sur ce plan?

Il doit bien avoir un peu de vide, mais qu’est ce qu’un “passage réellement vertigineux” ? Il n’y a pas d’échelle de mesure ? N’étant en plus pas sujet au vertige, je ne serais pas capable de dire, là il y avait du vide, là il n’y en avait pas. Je ne m’en rend même pas compte 🙂

@bensoussan wrote:

– Combien de temps à l’avance faut-il réserver les refuges? Quelle est la bonne manière de procéder en matière de réservation, si l’on souhaite s’octroyer une certaine flexibilité, et pouvoir éventuellement modifier des étapes en cours de route en fonction de météos orageuses? Peut-on toujours camper autour des refuges s’ils sont complets, et dans ce cas, peut-on accéder à l’infrastructure?

Si tu as fait d’autres GR, fais ta préparation de la même facon. Il n’y a pas de différence.
J’ai fait ce GR en juillet 2004, et les refuges n’étaient pas plein. Je n’avais rien réservé et j’avais ma tente. J’ai du faire moitié tente, moitié refuge.