Rép :Re: Norvège. Me voilà !

#19719

Anonyme

Salut salut,

Me voilà de retour. Ça fait presque un mois maintenant, mais je prends quelques minutes pour vous donner mes impressions.

Il y a quelques trucs à savoir avant de partir en Norvège. Certes, je ne surprendrai personne, mais disons que ces aspects ce sont confirmés sur le terrain.

D’abord, il pleut, il pleut, il y a du vent, et il repleut. Donc, prévoir le matériel adapté. Tout prend la flotte au bout de deux jours, et après, il faut se faire à l’idée de mettre des chaussettes et un pantalon mouillé le matin. Le seul truc que j’ai réussi à sauvé de l’inondation (mais pas de l’humidité), c’est mon duvet. Comme ce n’est pas du synthétique, je n’ai pas trop eu le choix. Mon tapis de sol en mousse était par contre une petite erreur stratégique. Un fois que la tente eut pris la flotte, mon tapis s’est gorgé d’eau, ce qui ne serait pas arrivé avec un auto gonflant. Mais dans l’ensemble on s’en est pas si mal tiré.

Ensuite, tout est cher. Nous avons eu l’idée de prendre un maximum de nourriture pattes, soupes, nouilles chinoises en France et nous ne l’avons pas regretté. Un peu lourd sur les premiers jours, ce choix a vraiment sauvé nos euros. Vous n’avez pas idée ! De plus, il faut bien étudier ces trajets et toujours essayé de se faire passer pour un étudiant. Des fois ça marche… Et enfin, éviter de stagner dans les grande villes. La journée de glandouille coûte 50€ sans rien faire.

Enfin, les gens sont froids. Pas seulement nationalistes, facilement identifiables à leur pick-up, casquette et drapeau sur mat dans le jardin. En mode Walker Texas Ranger. Ils ne vous aiment pas et vous le font bien sentir. Le camping sauvage est autorisé, mais il vaut mieux éviter de dormir trop proche de chez eux. Le reste de la population est beaucoup plus sympathique, une fois que la glace est brisée (froid, glace… le champ lexical nordique). Sinon, dire bonjour au mec qu’on croise sur un chemin reste parfois bizarrement vu. Genre : Qu’est ce qu’ils me veulent ? J’ai rien fais !

Si vous êtes blindés sur ces trois points, n’hésitez pas à aller en Norvège. Je n’ai pas parlé de la foultitude de trucs bien à voir sur place, pour cela l’internette fera mieux le boulot que moi.

Quelques photos de notre escapade.

Chivers.