#19723

Anonyme

J’oubliais. Le trek…

Nous avons commencé par randonné autour de Bergen. Au départ de la ville, il est possible de se retrouvé assez vite isolé à l’est. Nous avons prit la direction de Floyen puis nous avons fait un tour de trois jours sur les plateaux, pour revenir à Bergen. Il n’y avait que très peu de névés grâce à la proximité de l’océan. Sinon, nous nous sommes aperçu, au bout de deux jours, qu’il était interdit de camper là haut. Car ce sont les réserves d’eau de la ville. C’est clairement mal indiqué. La principale difficulté, sorti de la pluie, fût le vent. Dur dur avec les sacs.

Ensuite, nous avons été en bateau à Aurlandsfjorden. De là nous avons marché jusqu’à Flam puis Myrdal. Cela fait une trentaine de kilomètres. Impossible de passer par les sommets à cette époque sans équipement adéquat, donc nous avons suivi la voie de chemin de fer qui est magnifique. Il y a malheuresement peu d’infrastructure pour camper sur ce chemin. Une fois à Myrdal, il y a trop de neige pour pouvoir continuer sans skis.

Enfin, nous avons repris le train dans la direction d’Oslo pour parcourir la régions des lacs au nord de la ville. Nous sommes donc fait déposés à Honefoss, à 50km au nord. Mais l’humidité et le poids ont fini par avoir raison du genoux d’un collègue, ce qui nous a empêché de suivre nos plans. Après une nuit passée dans le coin, nous sommes retournés à Honefoss, puis au camping d’Oslo. Comme ce dernier est au nord de la ville, nous avons pu remonter sur la zone que nous avions loupé mais sans les sacs. Nous ne voulions pas trop forcer à cause du blessé, mais nous avons tout de même fait vingts cinq kilomètres, avec un petit déluge lors des cinq derniers.