La Vallée du Madriu Patrimoine mondial de l’UNESCO (Andorre)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  imported_koda, il y a 5 ans et 4 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #19078

    imported_koda
    Participant

    La Vallée du Madriu, la dernière vallée sauvage d’Andorre.

    Vallée longue de 12 km et culminant au pic de la Portelleta à 2905m, elle est la seul non urbanisée et sans aucune infrastructure routières. Non urbanisée, mais habitée pendant la belle saison. Tout au long de vallée, nous y découvrons, des petits hameaux composés de cabanes et de bergeries (Bordes) les différents Orris servant à la traite des moutons et la fabrication du fromage, une ancienne forge (en ruine) des terrasses pour y permettre l’agriculture et plus récemment, les constructions hydroélectriques (1934 – 1944) très bien intégrées dans le paysage.
    Avec les vallées de Perafita et dels Agols, elle nous offre un merveilleux paysage pour 2 ou 3 jours d’itinérance en bivouac ou bien en refuge (non gardé mais trés propre)

    Nous partons depuis le lac d’Engolasters pour suivre le “Camins dels Matxos” ce chemin muletier nous conduit à un petit hameau très bien conservé

    Nous continuons vers la confluence des vallées pour monter vers l’Estany de la Nou qui est pour moi le plus bel étang de la principauté où nous bivouaquons pour la première nuit, il est aussi possible de dormir en refuge, mais la nuit au bord du lac et sous les étoiles est vraiment irrésistible.

    Le lendemain, par un col à 2427 m nous revenons sur la partie supérieure de la vallée du Madriu, dans un magnifique cirque granitique où, entre pin roches affleurantes et tourbières, nous nous croyons un instant au milieu des Rocheuses canadiennes.

    Nous passons notre deuxième bivouac près des lacs d’altitude de la haute vallée, une soirée magnifique, une bonne grillade et pour couronner le tout, un super feu d’artifice pendant la nuit !

    Pour le dernier jour, nous montons au lac de l’Illa et partons à flanc pour atteindre le haut de la vallée des Agols par laquelle nous rejoindrons notre point de départ.

    En quelques mots pour résumé: Un très joli itinéraire de 3 jours avec des bivouacs magnifiques, des paysages à couper le souffle, une faune et un patrimoine toujours présent, en bref, nous sommes bien loin des clichés, bien connus, de l’Andorre et de ses avenues commerciales

    Nous avons effectué cette rando en Aout 2012

    + d’infos: http://www.tramontagne.wordpress.com

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.