Comparatif de trois sacs photo topload en activités outdoor

Comparatif de trois sacs photo topload en activités outdoor : Lowepro toploader zoom 50 aw II, Ortlieb aqua zoom et Manfrotto Access H-18 PL


Quand on est à la fois passionné d’itinérance et de photo, il faut rapidement réfléchir aux solutions de transport d’un appareil volumineux et de ses objectifs. Sac à dos spécial photo, appareil en bandoulière, sac photo topload, … à chacun sa solution et à chaque solution ses avantages et inconvénients. Cet article explore les propriétés des sacs toploads et analyse trois modèles parmi les plus connus, testés depuis de très nombreuses années en itinérance à pied et en kayak de mer. 

Avantages et inconvénients du transport en topload

Porter, en randonnée, son appareil photo dans un sac devant soi offre plusieurs avantages. Si l’on en croit le grand photo-reporter Steve Mc. Curry, « le meilleur appareil photo est celui que l’on a avec soi ». Avoir son appareil à portée de main est donc un avantage indéniable pour être toujours prêt à déclencher. Bien sûr, un appareil en bandoulière avec sa sangle serait encore plus accessible. Mais le sac ajoute une protection contre la poussière, les intempéries, le soleil. Une protection du matériel mais aussi du randonneur en répartissant la charge entre le dos et l’avant. Un confort dont on ne parvient pas à se passer quand on y a goûté.

Mais ces avantages qui ne doivent pas faire oublier deux inconvénients propres au sacs photo topload. Le premier, et sans doute le plus handicapant, est le fait de moins bien voir ses pieds. Si la contrainte reste faible sur des terrains faciles ou à la montée, c’est une toute autre histoire à la descente sur les terrains difficiles. Il m’est ainsi arrivé de glisser le tout dans le dos pour passer quelques zones délicates. Le second inconvénient – qui pourrait presque être une qualité en hiver – et de tenir chaud. Le sac plaqué contre l’abdomen et les sangles qui se croisent dans le dos constituent une couche supplémentaire limitant la circulation d’air et donc le rafraîchissement … à prendre en compte en plein été.

Comment porter son sac topload

Chaque marque propose son système de sangles croisées que l’on passe au dos pour porter les sacs toploads. Après d’innombrables essais, je suis rendu à la conclusion qu’aucun n’offrait la polyvalence, la légèreté, la simplicité et la fiabilité – sans parler du moindre coût – d’une solution maison. La solution de Lowepro est lourde et rigide, ne permettant pas un réglage fin. Celle d’Ortlieb, élastiquée, est une solution idéale sur le papier mais le ballotement du sac tire sur les cervicales et devient vite insupportable. Quant au système de Manfrotto, il est extrêmement lourd et d’une complexité inouïe. Tous les modèles ont donc été testés avec deux simples sangles de nylon de 4 cm de large, croisées dans le dos. Une première sangle relie la boucle haut-gauche à celle bas-droite du sac. On passe la tête et le bras droit dans cette sangle qui repose désormais sur le haut de l’épaule gauche et le dos. Il n’y a plus qu’à relier, avec l’autre sangle, les deux boucles qui ne sont pas utilisées, en croisant dans le dos. Quelques secondes et le tour est joué. Précisons que seul le modèle Ortlieb possède l’étanchéité nécessaire pour avoir été testé en kayak. Pour cela, chaque boucle a été équipée d’une ferlette à crochet nylon venant s’accrocher aux lignes de vie du bateau.

Sur le terrain

Je précise tout d’abord que cet article ne constitue pas à proprement parler un test et encore moins un comparatif, les caractéristiques de chaque modèle étant trop différentes pour être comparées. Il s’agit plutôt d’un retour d’expérience pour vous aider à réfléchir à votre “système idéal”, vous forger une opinion selon votre matériel et vos besoins.  Pour ma part, je possède les trois et utilise chacun selon les circonstances.

Lowepro toploader zoom 50 aw II

Sans doute un des modèles les plus connus et les plus distribués de sac photo topload. Un modèle qui ne m’a jamais déçu, malgré un usage intensif. La qualité est au rendez-vous, les matériaux et finitions sont irréprochables. Les mousses de protection interne sont satisfaisantes, sans être exceptionnelles. Ses dimensions et son poids raisonnables, son prix très acceptable en font une solution parfaite pour partir avec un zoom transtandard, type 24-70 f2.8 ou 24-120 f4. La poche frontale est idéale pour glisser une batterie supplémentaire, un filtre ou même une paire de jumelles pocket. Sa protection contre la poussière aurait pu être améliorée avec un zip étanche mais c’est surtout la protection contre la pluie qui marque la limite de ce modèle. La housse imperméable – cousue au sac et c’est un excellent point – protègera contre une petite pluie mais en cas d’averse intense et longue, il faudra prévoir de la place dans le sac à dos. A noter qu’il existe une version « king size », le toploader 55 permettant de transporter un 70-200mm f2.8 monté.

Points forts

  • Qualité des matériaux, des finitions
  • Protection contre les choc satisfaisante
  • Dimensions et poids raisonnables
  • Accessoirisation
  • Housse imperméable cousue
  • Prix

Points faibles

  • Manque d’étanchéité

=> Sur Amazon

Ortlieb aqua zoom 

Tout est dans le nom, et la promesse est tenue. Le modèle est un exemple de minimalisme pour un sac photo topload. Mais si votre priorité est l’étanchéité, alors foncez ! Testé sous le déluge islandais mais aussi en kayak dans des mers houleuses et même lors de quelques chavirages, jamais je n’ai mis son étanchéité en défaut. Trois points importants à noter sur ce modèle. Ce ne sont pas des critiques mais des caractères propres à ce type de sac.  Primo, le système de fermeture est une espèce de ziploc géant qu’il faut soigneusement nettoyer et graisser régulièrement au silicone (fourni). Deuxio, les boucles d’attaches sont fixées sur le sac par des pièces encollées qui ne m’ont jamais trahi mais justifient un peu plus de précautions qu’avec des boucles cousues. Tertio, l’étanchéité n’est plus garantie en deça de -5°C. Seul vrai regret, les mousses de protection ne sont guère généreuses, attention aux chocs.

Points forts

  • Qualité des matériaux, des finitions
  • Dimensions et poids raisonnables
  • Étanchéité irréprochable

Points faibles

  • Protection contre les choc très limitée
  • Prix

Manfrotto Access H-18 PL 

Place au petit dernier. Enfin, petit … on change là complètement de volume. C’est sans doute le plus grand topload du marché. On y glisse sans souci un réflex semi-pro, un 70-200 mm f2.8 et deux autres focales type 16-35mm f4. Bref, c’est du lourd. Au sens propre comme figuré. Sur ce modèle, la protection contre les chocs est optimale. La conception, les mousses, tout concourt à protéger vos merveilleux jouets. Mais pour atteindre ce résultat, le poids sur la balance s’envole, on a rien sans rien ! Pour ne pas voir le poids s’envoler plus haut encore, manfrotto fait l’impasse sur les poches. Tout – hormis les cartes mémoires qui ont leur emplacement sous le rabat – devra rentrer dans le mono-volume du sac. Heureusement, celui-ci est compartimentable à l’aide de mousses amovibles. Côté imperméabilité c’est une housse qui assure la fonction. Manfrotto fait le choix d’une housse non cousue. Les vents violents de Norvège ont eu raison de la mienne, partie au royaume de Thor l’hiver dernier. Pas de possibilité d’en obtenir une en pièce détachée, c’est désolant ! Mais ce défaut, pas plus que l’encombrement réel de ce modèle qui empêche réellement de voir ses pieds ne doit faire oublier ses possibilités exceptionnelles. Et si, à chaque sortie, votre cœur balance entre photo de faune, macrophoto, paysage et portrait, ce sac est là pour vous permettre d’emmener tout votre matos, et au diable l’ultraléger !

Points forts

  • Qualité des matériaux, des finitions
  • Protection contre les choc
  • Capacité de transport

Points faibles

  • Housse imperméable non cousue
  • Dimensions et poids
  • Prix

=> Sur Amazon

 Tableau Récapitulatif

Lowepro

toploader zoom 50 aw II

Ortlieb Photo Aqua-ZoomManfrotto

Access H-18 PL

OrganisationVolume principal et poche zippée frontale.

+ Rangement pour carte mémoire sous rabat

Monovolume

Passant pour l’accrocher à une ceinture

Monovolume modulable

*rangement pour carte mémoire sous rabat

AccèsAccès zippé hautAccès par curseur coulissant haut

 

Accès zippé haut

 

Points d’accroche4 boucles nylon reliées par sangles cousues.4 boucles nylon reliées par sangles collées.2 boucles métal reliées par sangles cousues. 2 boucles souples cousues.
PortageLatéral (sangle fournie)

Frontal avec système «Lowepro Topload Zoom Chest Harness » ou une paire de sangle

Latéral (sangle fournie)

Frontal avec système «portage sac photo » ou une paire de sangle

Latéral (sangle fournie)

Frontal avec une paire de sangle

Convertible en sac à dos (sangles fournies)

MatièresCordura enduit DWR

Zip YKK

Cordura enduit polyuréthane

Zip Quick seal

Cordura enduit DWR

Zip YKK

ÉtanchéitéIP 52 (avec raincover intégré)IP 54 (données fabricant)

Testé à IP 57

IP 52 (avec raincover amovible fournie)
CapacitéReflex semi-pro + un objectif transtandard monté.Reflex semi-pro + objectif transtandard montéReflex semi pro + zoom pro monté + deux objectifs.
Dimensions internes22 x 16.5 x 13 cm24 x 15 (nb. largeur en bas: 6) x 11 cm34 x 23 x 16 cm
Poids300g340g730g
Prix35 €80 €80 €
fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



3 × 3 =