Test chaussures Cimalp Barral femme

Test des chaussures de randonnée Cimalp Barral femme prévues pour marcher aux 4 saisons. Voici mon avis après 25 jours de test à pied et en raquettes.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : Cuir, nylon, polyuréthane...
  • Description : Chaussures de randonnée chaudes, tige mid
  • Genre: Femme
  • Technologies : ULTRASHELL® VIBRAM®
  • Membrane : Cimalp Ultrashell® (étanchéité : 10 000 Schmerbers)
  • Semelle : Semelle extérieure VIBRAM® BARWA
  • Tailles disponibles du produit: Du 36 au 42
  • Poids (donnée fabricant): 820 g la paire en 40
  • Poids (produit pesé par le testeur): 1050 g la paire en 40
  • Couleurs: Noir
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: nc
  • Prix: 199.90 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Jura, Alpes
  • Activités: Randonnée, Raquettes à neige
  • Ecosystème: Campagne, Forêt, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 25 jours
  • Conditions météorologiques: Températures douces avec ou sans pluie,

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Roumanie
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: NSP
  • Récupération par le fabricant: Oui
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.cimalp.fr/

Après plusieurs tests de produits Cimalpt-shirts dont un en mérinos, cette fois-ci, je vais tester la paire de chaussures tige mid Barral, femme. Je cherchais une chaussure un peu moins haute et moins rigide que mes Lowa Lady Light GTX que j’ai utilisées précédemment dans ma traversée des Pyrénées, et si possible plus légère aussi, assez chaude. Je les destine à des randonnées hivernales, sans neige (ou pas assez pour utiliser des raquettes) ou à l’automne et au printemps quand le terrain peut être mouillé ou boueux.

Premières impressions sur les chaussures Cimalp Barral femme

Après un très rapide échange suite à un léger souci de semelle intérieure sur la première paire reçue (pointure différente), je déballe les Barral quelques jours avant de partir faire une randonnée d’une semaine sur les crêtes du Jura franco-suisse. Semelle Vibram verte, chausson noir avec quelques touches de vert pour l’esthétique. L’empeigne en cuir est renforcée par du nylon. La languette est “accrochée” haut des deux côtés, ce qui lui permettra de rester bien en place au fil des heures. Au niveau du laçage, on trouve d’abord 4 passants tissus puis deux passants métalliques rivetés sur le haut dont un qui “retient” le lacet pour dissocier le serrage haut/bas de la chaussure.

Le tout a l’air bien solide. Pas de véritable pare-pierres même si un empiècement en cuir protège l’avant du pied et idem pour le talon. Les crampons sont multi-directionnels et font 3.5 mm de haut. L’épaisseur de la semelle extérieure au talon est importante, beaucoup plus qu’à l’avant. Même constat pour la semelle intermédiaire en PU (polyuréthane) qui est très épaisse à l’arrière, moins à l’avant. Plutôt un bon point pour l’isolation thermique sur sol enneigé. Le drop (différence de hauteur entre l’avant et l’arrière de la chaussure) me semble très important. Le nom de la marque apparaît sur la malléole extérieure. A l’intérieur je vois la membrane imperméable, elle est cousue à la semelle PU sous la semelle de propreté. La semelle intérieure possède plusieurs zones distinctes, dont un bon amorti sous le talon, et très fine à l’avant. L’assise de la chaussure est large. Quand j’enfile ma main dans la chaussure, je sens que le rembourrage est épais et va cependant s’amenuisant à l’avant vers les orteils.

Test chaussures Cimalp Barral femme
Un bon crantage, une assise large pour une bonne stabilité.

La chaussure Cimalp Barral femme sur le terrain

J’ai débuté le test par une semaine de randonnée sur les crêtes du Jura fin décembre/début janvier. Vent et pluie furent au rendez-vous mais pas vraiment de froid. J’ai ensuite essayé avec des raquettes aux pieds dans de la neige très mouillée, ou au contraire gelée et très froide.

Confort

En enfilant les chaussures Cimalp Barral, l’impression est bonne, le chausson épouse bien la forme du pied, mes orteils et mes tendons ne sont pas comprimés. La pointure est bonne. Le laçage est efficace et je peux facilement serrer en bas pour un bon maintien du pied tandis que je laisse la cheville assez libre. La languette ne bouge pas du tout. Je trouve le drop trop important pour moi dans les descentes glissantes, cependant c’est un avantage dans les montées. Le chausson est très confortable, je n’ai eu aucun problème de frottements ou d’ampoules. La cage à orteils est assez large, les doigts ne sont pas comprimés, ce qui est un avantage aussi pour la thermicité. Dans la description de la chaussure sur le site Cimalp, il est écrit que le modèle “combine la souplesse d’une chaussure de trail running…”, ce ne sont clairement pas des chaussures pour courir même si effectivement la semelle est souple (et donc agréable) pour une chaussure de randonnée hivernale. La tige est relativement haute pour des “mid”, mais il ne faut pas oublier une fois de plus que ce sont des chaussures 4 saisons. Les malléoles sont très bien protégées et la languette monte bien haut. Un autre point positif est la légèreté de la Barral car elle ne pèse pas plus que la plupart des chaussures été. L’amorti est bon, amélioré par la zone rembourrée de la semelle intérieure au niveau de l’appui talon.

Thermicité

Sur cette semaine où les températures ressenties ne sont pas descendues sous les – 4°C, j’ai toujours eu bien chaud aux pieds, même lors des arrêts parfois prolongés. Je les ai donc remises pour aller en raquettes, par des températures plus fraîches et ai été amenée à rester statique de longs moments. Mes orteils ont fini par s’engourdir mais globalement la tenue n’est pas mauvaise. C’est à l’avant de la chaussure que la semelle et le rembourrage thermique sont les moins épais, hors ce sont les extrémités les plus sensibles… Il aurait peut-être été préférable d’avoir un drop plus faible de manière à avoir l’avant de la semelle plus épais et ainsi limiter les pertes de chaleur, si on veut pouvoir dire que c’est une chaussure 4 saisons. Encore plus tard j’ai mis ces chaussures par températures largement négatives (-10°C), dans une neige très froide et pulvérulente, j’en ai été satisfaite une fois de plus, même si je pense avoir atteint leur limite.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin et pensez à accepter les cookies de nos partenaires dès l’arrivée sur leur site). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires pour vous équiper :

  • Alltricks : Déstrockage sur plus de 8 300 produits. -10% supplémentaire avec le code DESTOK10.
  • Cimalp : Déstockage Montagne jusqu’à-60% jusqu’au 4 mars
  • Ekosport : Déstockage jusqu’à-70% jusqu’au 3 mars. -10% supplémentaire avec le code EKO10.
  • I-Run : Winter Deals jusqu’à -50%
  • Lyophilise.fr : les bons plans du bivouac
  • Snowleader, The Reblochon Company : Winter Deals jusqu’à -60%
  • Trekkinn  : 10 000 bons plans

Le top de nos partenaires pour partir en rando et en trekking :

  • Allibert Trekking (Agence de voyage basée dans les Alpes, spécialiste rando, trekking et voyages d’aventure)
  • Atalante (Spécialiste du voyage d’aventure, de la randonnée et du trek)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventure en France)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (Randonnées dans les Pyrénées et rien que les Pyrénées)
  • Travelbase (Agence de voyage pour des aventures à vivre en groupe ou en solo, et avec l’esprit Travelbase)

Respirabilité

Je n’ai aucunement transpiré et même par les journées ensoleillées aux températures très clémentes, mes pieds étaient secs. Cependant je transpire rarement des pieds. Je me suis sentie très à l’aise lors de ces journées ensoleillées en raquettes.

Imperméabilité

Durant cette randonnée d’une semaine, j’ai eu deux jours de pluies intermittentes dont un jour où le sol, en plus, était recouvert de 3 à 4 centimètres de neige très mouillée. Les deux soirs mes chaussettes étaient un tout petit peu mouillées par petits endroits. Je n’avais pas les pieds mouillés et mes chaussures n’étaient pas des baignoires mais elles avaient très légèrement “percé” sur l’avant du pied. En rentrant j’ai voulu en avoir le coeur net et ai plongé la chaussure dans l’eau, le liquide recouvrant entièrement l’avant du pied et le bas de la languette. Après 10 minutes d’immersion, ma main est ressortie sèche. Après 10 minutes supplémentaires, la membrane commençait à percer, ma main ressortait humide. Cependant, c’est un test extrême que je fais régulièrement quand j’ai des chaussures à évaluer et dans cette gamme, je n’ai jamais trouvé une chaussure qui ne perçait pas dans ces conditions, celle-ci est plutôt dans la bonne moyenne. J’ai ensuite été en raquettes, deux journées entières à patasser dans de la neige très mouillée, de la “soupe” et ai été très agréablement surprise de rentrer avec des chaussettes totalement sèches.

Test chaussures Cimalp Barral femme
Assez chaudes pour pratiquer la raquette.

Accroche

Comme indiqué plus haut, le drop est un peu trop important pour moi, comme toujours sur des chaussures de randonnée (mais conviendra parfaitement à d’autres). Donc dans les descentes raides, j’avais du mal à poser le pied en entier à plat pour avoir une adhérence maximum. Ceci dit, l’accroche proprement dite est correcte, y compris dans les dévers et le hors sentier que je pratique couramment. Le crantage est épais et multidirectionnels.

Stabilité

Mon pied ne s’est pas tordu une seule fois en une semaine de marche en tout terrain, souvent glissant. La base de la chaussure est assez large au talon et le pied bien maintenu donc la stabilité est bonne malgré la hauteur de la semelle. Même constat en raquettes dans les dévers ou le terrain instable, chaussure bien serrée, mon pied ne bouge pas. La stabilité est bonne.

Durabilité/solidité

Les chaussures Cimalp Barral semblent solides mais comme d’habitude je reviendrai sur ce critère plus tard, une fois quelques centaines de kilomètres avalés.

On vous dit tout sur les conditions de nos Tests
Les produits testés sur I-Trekkings sont essentiellement envoyés par les marques.
Ni le blog ni le testeur ne reçoivent une quelconque rémunération pour publier le test. Cela nous permet de garder notre indépendance rédactionnelle. A ce sujet les testeurs sont libres de leurs avis et ils n’engagent qu’eux-mêmes.
Le testeur peut dans la majorité des cas garder le produit qu’il a testé.
Des liens d’affiliation dans les pages de test permettent au blog d’être rémunéré sur les achats des lecteurs qui ont acceptés les cookies de la boutique ecommerce partenaire.

Où acheter les chaussures Cimalp Barral

Les chaussures de randonnée Cimalp Barral Femme sont en vente directement sur le site de la marque Cimalp au prix de 199,90 €, hors opérations spéciales. Elles sont aussi disponibles pour les hommes au même prix.

Mon avis sur les chaussures Cimalp Barral femme

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 95%
    Confort - 95%
  • 85%
    Protection des pieds - 85%
  • 95%
    Maintien du pied - 95%
  • 90%
    Semelle - 90%
  • 90%
    Imperméabilité - 90%
  • 90%
    Respirabilité - 90%
  • 90%
    Poids - 90%
91%

Mon avis

Les chaussures de randonnée Cimalp Barral femme sont un bon produit pour les randonnées hivernales et demi saison. Chaudes et agréables à porter, elles sont faites pour marcher par des températures basses et négatives, avec ou sans raquettes. La souplesse de la semelle la rend très “maniable” sans faire de concession sur son accroche. Le pied est bien maintenu, le laçage est différencié haut/bas, la languette rembourrée tient bien en place et la chaussure est légère.

Verdict
Avis après plusieurs mois
Voici un retour après quelques semaines d’utilisation des chaussures Cimalp Barral Femme et il est plutôt négatif. En effet, les chaussures, après quelques sorties seulement sous la pluie, prennent l’eau comme des paniers. Je les ai si peu servies, la semelle est comme neuve, comme le chausson mais toute utilisation par temps de pluie m’est interdit sous peine de marcher avec des baignoires aux pieds.
Points forts
  • Thermicité
  • Confort
  • Légèreté
  • Stabilité
Points faibles
  • Imperméabilité dans des conditions vraiment défavorables
  • Drop un peut trop prononcé à mon goût
Nathalie
A propos de l'auteur

Après 16 ans passés dans l'industrie à rêver d'être dehors, m'y voila. Cela fait 18 ans que je suis accompagnatrice en montagne et que je partage mon temps entre cette activité et des voyages au long cours à vélo, à pied, à skis... Je suis également auteure....



http://www.nathaliecourtet.fr

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Sending
Your rating:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
×