Test chaussures Hoka One One Sky Kaha

Test des chaussures de randonnée Hoka One One Sky Kaha lors de plusieurs trekkings dans les Alpes et en Laponie. Avis après 10 jours de test.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : Cuir pleine fleur
  • Genre: Homme
  • Membrane : Doublure imperméable eVent
  • Semelle : Vibram® MegaGrip / Crampons multi-directionnels de 5 mm - Semelle intercalaire : Mousse Rangi™
  • Tailles disponibles du produit: 40 au 49 1/3
  • Poids (donnée fabricant): 1016 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 1100 g
  • Couleurs: Black olive / green - charcoal grey / blue (modèle testé) - black / grey - dune / oxford tan - black / phantom
  • Garantie: 1 an
  • Entretien: nc
  • Prix: 220 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Tyrol autrichien, Vanoise, Laponie suédoise
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Forêt, Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 10 jours
  • Conditions météorologiques: Plutôt beau temps dans l'ensemble, une journée et demi de pluie en Autriche.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Non
  • Récupération par le fabricant: Oui

Après avoir assisté à l’annonce du lancement d’une gamme de chaussures de randonnée par Hoka one One, j’ai commencé par testé le modèle Sky Toa qui m’avait bien bluffé mais qui restait une paire de chaussures pour des randonnée sur terrain facile. Mylka_74 était aussi satisfait du modèle Arkali de la même gamme. Il restait à tester les chaussures de randonnée Hoka One one Sky Kaha. C’est maintenant chose faites avec ce test.

Les Sky Kaha sont des chaussures destinées aux longues randonnées et aux trekkings avec portage. Je les ai testées 4 jours en Autriche sur l’Otztäler Urweg notamment avec un sac à dos à la journée, lors d’un week-end en Vanoise et 4 jours en Autonomie en Laponie suédoise dans le parc national de Muddus avec un sac à dos qui a varié entre 10 et 14 kg.

test Hoka One One Sky Kaha

Premières impressions sur les Hoka One One Sky Kaha

D’entrée, on retrouve les codes de la marque Hoka One One sur les Sky Kaha :

  • des chaussures surdimensionnées
  • un rocker pour assurer un déroulé dynamique de la foulée
  • le recherche de proposer un modèle léger. Les Kaha ont été pesées à 1100 g la paire en 42 2/3.

Confort, maintien et protection des chaussures Hoka One One Sky Kaha

Le confort a toujours été une priorité chez Hoka one One. Quand j’ai testé les Sky Toa, je me souviens avoir été littéralement sous le charme du confort du modèle. C’est la première fois que j’attribuais la note de 100% pour le confort d’une chaussure. Le confort de la Hoka One one Sky Kaha est aussi excellent mais un ton en dessous car les chaussures épousent moins les pieds. Il est excellent car l’épaisseur de la semelle intermédiaire est immense par rapport aux autres marques. L’amorti est dès lors excellent et grâce au rocker incurvé de la semelle, on garde un excellente dynamique de la foulée.

Le drop des Hoka One one Sky Kaha est de 6 mm. Pour info, c’est la différence de hauteur entre l’arrière (talon) et l’avant (avant-pied) de la chaussure. Cela me semblait beaucoup mais je n’ai jamais été gêné par ce drop. Je pense même qu’il participe à la dynamique de la foulée tout en gardant un pas naturel.

Même si la chaussure est en forme de siège baquet, je trouve le maintien latéral des pieds en difficulté sur des dévers un peu techniques. J’attribue cela à la relative souplesse de la semelle. Mais si vous marchez sur sentier, il est fort probable que vous ne vous en rendiez pas compte.

Le laçage est précis mais le le lacet a des difficultés à passer dans le crocher le plus haut. Souvent, j’ai du m’y prendre à plusieurs reprises pour faire passer le lacet.

A l’avant du pied, on retrouve un petit pare-pierres en caoutchouc Vibram. A l’arrière et sur le côté de la chaussure, la semelle intermédiaire peut faire office de protection même si elle s’avère plus souple que le pare-pierres. Le cuir pleine fleur est souple sur toute la chaussure y compris au niveau de la cheville. La cheville est donc moins bien protégée qu’une chaussure de randonnée tige haute classique.

test Hoka One One Sky Kaha

Accroche et amorti de la semelle

La semelle externe des Hoka One one Sky Kaha est mappée. La partie bleue claire est un caoutchouc Vibram® MegaGrip et la partie bleue foncée est en EVA. Pourquoi mapper la semelle ? Tout simplement pour avoir des chaussures plus légères. l’EVA étant une matière souple, la partie bleue foncée correspond à la partie la moins exposée au sol et la partie en Vibram® MegaGrip à celle qui est en contact avec le terrain. L’ensemble de la semelle externe est composée de rampons multi-directionnels de 5 mm. L’accroche de la semelle est excellente. Cela ne m’a pas étonné car j’avais déjà testé les Vibram® MegaGrip sur plusieurs modèles dont les Merrell Crestbount GTX.

Je m’interrogeais plus sur la solidité et la durabilité de la semelle mappée. Et bien, après 10 jours de test, le résultat est concluant. Je n’ai pas constaté d’usures prématurées. Pour être tout à fait transparent, il faut que vous sachiez qu’en Autriche et en Vanoise, j’ai marché sur des chemins de montagne et en Suède sur des chemins forestiers. Je pense toutefois que je ne prendrais pas ce modèle sur des terrains rugueux type GR20 en Corse.

L’amorti est excellent comme je l’ai déjà dit plus haut et le contraire serait étonnant vu l’épaisseur de la semelle intermédiaire. Mais souvent, il faut aussi dire les évidences. Moi qui ai une certaines fragilités au niveau des genoux, je suis bien heureux de porter aux pieds un modèle de chaussures comme les Kaha.

Semelle Vibram Megagrip Hoka One One Sky Kaha
Semelle Hoka One One Sky Kaha

Imperméabilité et respirabilité

L’impermabilité des Hoka One one Sky Kaha n’a pas été mise à mal lors des une journée et demi de pluie en Autriche, ni par la rosée en Laponie suédoise. La membrane eVent semble bien faire son job.

Côté respirabilité, la chaussure est en cuir pleine fleur mappée à certains endroit pour aérer les pieds. J’ai trouvé la respirabilité globalement bonne mais pas excellente. En Vanoise, par des chaleurs proches de 30°C, je dois avouer que j’ai eu bien chaud dans les chaussures. En Laponie, avec des températures inférieurs à 15°C, mes pieds respiraient beaucoup mieux.

  • 97%
    Qualité de fabrication - 97%
  • 98%
    Confort - 98%
  • 80%
    Protection des pieds - 80%
  • 85%
    Maintien du pied - 85%
  • 95%
    Semelle - 95%
  • 90%
    Imperméabilité - 90%
  • 80%
    Respirabilité - 80%
  • 97%
    Poids - 97%
90%

Mon avis

J’ai eu un véritable coup de cœur pour les chaussures Hoka One one Sky Kaha. Atypiques, très légères, elles sont aussi très confortables et dynamiques. Elles n’ont pas véritablement de défauts même si certains caractéristiques comme la protection des pieds et la respirabilité sont un petit ton en dessous du reste. Malgré cela, c’est une vraie belle surprise. Je pense qu’elles vont me suivre un bon moment sur les sentiers de randonnée car c’est un vrai plaisir de marcher avec des chaussures tiges hautes aux pieds qui ne pèsent pas une tonne !



Où acheter les chaussures Hoka One One Sky Kaha ?

  • W Sky Kaha Black Iris Blue Sapphire 199.9 €
  • M Sky Kaha Black Olive Green 199.9 €
  • Grégory Rohart
    A propos de l'auteur

    Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales. Ambassadeur Fujifilm...



    https://www.gregoryrohart.com
    2 Responses
    1. denis marchand

      chaussure de montagne hokka

      1%

      Pour avoir depuis une annee des “hoka tore ultra ” modele précédent, je confirme que le confort de ces chaussures est indeniable mais attention a n’utiliser que sur sentier car en montagne les chevilles risque de souffrir (pas de tenue dans les devers).
      Pour ce qui est de la resistance de la semelle vibram je reste plus que septique renvoyéé et echangee au bout de 1 semaine sur un treck dans les dolomites (decollée)et au bout de 12 mois et 15 jours (donc hors garantie) sur moins de 10 sorties classique en auvergne (meme cause).

      1. Grégory Rohart

        Je te rejoins Denis pour le maintien latérale en dévers. C’est en deçà d’une paire de rando tige haute, c’est indéniable. Mais perso, ça ne m’a pas trop gêné, peut-être parce que je marche de plus en plus avec des tiges basses.

        Concernant la résistance des semelles, c’était ma grande inquiétude, surtout avec une semelle mappée Vibram Megagrip + Eva (plus tendre). Pour l’instant, pas d’usures anormales. Par contre, je les déconseillerais sur les terrains rugueux type GR20 en Corse.

    Sending
    Your rating:

    La vidéo du Moment : Traversée du Massif Central à Pied