Test chaussures Keen Wanderer Mid

Test des chaussures Keen Wanderer Mid lors d’une randonnée de 8 jours sur le Camino del Norte. Voici mon avis après 200 km de sentier parcouru.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Chaussures Outdoor (randonnée, VTT, alpinisme, ski...)
  • Composition : Tige Nubuck et daim
  • Description : Pare-pierre intégral en caoutchouc - languette chaussette faite d’une seule pièce de S-tech Schoeller - chaussant ajusté et précis – tige ergonomique
  • Saisonnalité: 3 saisons
  • Genre: Homme
  • Membrane : Membrane KEEN.DRY
  • Semelle : Semelle intermédiaire : PU par injection directe, semelle amovible métatomique double densité en EVA - Semelle Extérieure : Caoutchouc bi-densité
  • Couleurs: dark earth/golden yellow - cascade brown/bossa nova
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Brosse souple
  • Prix: 159,95 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Camino del norte
  • Activités: Randonnée
  • Ecosystème: Campagne, Littoral

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Roumanie
  • Produit recyclé: NSP
  • Emballage recyclable: NSP
  • Produit recyclable: NSP

Keen Wanderer

A l’ouverture de la boîte à chaussures, les Keen Wanderer Mid me semblent d’un aspect solide et massif avec de bonnes finitions. Voyons ce que j’en pense après 8 jours de marche sur le Camino del Norte.

Confort et protection : 4,5/5

Les chaussures sont assez légères, mais chaussent un peu petites, mieux vaut prendre 1 taille au-dessus. L’avant est large et ne pressurise pas les doigts. Le modèle se révèle très confortable à l’impact sur la roche, et d’une très bonne attaque frontale en descente.
La semelle intermédiaire mémorise la voute plantaire et en cas de « gêne » est personnalisable grâce à 3 gabarits pré- tracés sur le dessous (100,105 et 110).

Maintien du pied et laçage : 3,5/5

Le profil tige mi-haute, facilite parfois l’entrée de gravillons (il est recommandé alors de retourner ses chaussettes) cependant la sangle de serrage permet d’ajuster le coup de pied et le talon simultanément.

Il n’est pas simple de serrer le lacet sur le dessus de l’avant du pied car lorsqu’on tire dessus, la traction est reportée sur le talon et le haut du pied laissant l’avant du coup de pied plutôt libre. Le maintien du pied est cependant très bien assuré notamment grâce à la sangle de serrage qui entoure l’arrière du talon.

Semelle : 4/5

La semelle extérieure s’est montrée très adaptée aux sols divers que j’ai traversé sur les 200 km du parcours malgré les roches plates humides des sentiers médiévaux, parfois pentus !

Imperméabilité/respirabilité : 4,5/5

Sous la pluie, dans la gadoue, les flaques ou les ruisselets, l’eau n’a jamais transpercé les chaussures. Par ailleurs, elles sèchent très vite, respirent bien et sont facile à décrotter.

 

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 90%
    Confort - 90%
  • 90%
    Protection des pieds - 90%
  • 70%
    Maintien du pied - 70%
  • 80%
    Semelle - 80%
  • 90%
    Imperméabilité - 90%
  • 90%
    Respirabilité - 90%
  • 70%
    Poids - 70%
84%

Mon avis

Les Keen Wanderer sont d’excellentes chaussures de rando, toutes qualités requises pour un long trek sur des chemins balisés… Avec elle, je repartirais sans appréhension sur d’autres chemins de randonnée.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
A propos de l'auteur

Bonjour, je suis un jeune retraité de 66 ans et  j'habite au Pays Basque ,entourré de l'océan et des Pyrénées Basque, étant jeune je pratiquai le Basket et la pelote basque un peu de rugby ,aujourd'hui, un peu de ski,de la natation et de la rando...dès que possible! La rando,permet de communie...



trois × 1 =

Sending
Your rating: