Test couvert Light my Fire Spork titanium

Test du couvert Light my Fire Spork titanium, à la fois cuillère et fourchette. Avis après 5 ans d’utilisation de cet ustensible de 20 g qui ne quitte plus mon sac à dos.


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Accessoires outdoor
  • Composition : Titane
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Tailles disponibles du produit: Unique
  • Dimension: 170x39x20mm
  • Poids (donnée fabricant): 20 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 20 g
  • Couleurs: Gris titane
  • Garantie: Légale (2 ans en France)
  • Entretien: nc
  • Prix: 15 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Multiples
  • Activités: Canoë, Kayak, Randonnée, Raquettes à neige, Ski de randonnée nordique
  • Ecosystème: Campagne, Forêt, Lac, Littoral, Mer, Montagne, Rivière
  • Durée du test (nombre de jours): 300 jours
  • Conditions météorologiques: Toutes météos, températures < -20°C jusqu'à + 35°C

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Suède
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: Non

Si l’idée de rassembler fourchette et cuillère en un seul objet existe depuis le Moyen-Âge, c’est bien la marque suédoise Light my Fire qui, en 2003, en fit un objet devenu populaire dans les activités de plein air. Avec un design unique signé Joachim Nordwall, et une stratégie marketing féroce, les présentoirs multicolores allaient envahir les magasins outdoors de 52 pays et les sporks – mot-valise anglais combinant spoon et fork – se vendre à plus de vingt millions d’exemplaires. Mais si le prix très bas et les couleurs sympathiques garantirent aux sporks plastiques leur succès, leur fragilité les fit rapidement rejoindre les rangs du « matériel sur lequel on ne peut pas trop compter ». A ceux déçus par le plastique, Light my Fire proposa une version titane. Retour sur cinq ans d’usage … « La fonction crée la forme ». C’est sans doute de ce slogan du design fonctionnaliste, cher aux nordiques, qu’est née la spork. L’esthétique de l’objet vient de la simplicité de ses lignes, lignes dessinées dans un but unique : rendre l’objet fonctionnel. L’intention est simple mais l’objectif est-il atteint ? Plusieurs années de test, par toutes conditions et divers types de repas (soupes, lyophilisés compacts, quelques pots de glaces Ben and Jerry’s) tentent d’y apporter une réponse.

Premières impressions sur la Light my Fire Spork titanium

Difficile d’aborder la question de l’esthétique. La réponse est toujours très subjective, les « goûts et les couleurs … ». Mais qu’on aime ou pas le design de la Spork de Light my Fire, force est de constater son originalité. Le look est unique et se démarque entièrement des produits concurrents. Le parti pris d’avoir la cuillère d’un côté et la fourchette de l’autre est original, originalité renforcée par la courbe du manche. De ce point de vue, la spork titanium est conforme à ses sœurs en plastique puisque construite sur le modèle de la « spork original » dont elle ne diffère que par l’absence de couleur vive.

Pour une main de dimension moyenne, la spork est agréable à tenir. On aurait pu craindre que les deux extrémités ne déséquilibrent l’ustensile mais il n’en est rien, sans doute grâce à l’extrême légèreté du matériau. Conçue dans un titane « poli », cette spork présente une zone légèrement granuleuse sur le manche, censée favoriser la prise en main. Et à l’usage, ça marche. Que ce soit pour s’attaquer à un pot de crème glacée « cinnamon buns » trop froid et dur ou pour piocher au fond d’un sachet lyophilisé, la spork tient bien en main. Droitier, je n’ai pas pu tester l’éventuel inconfort qu’il y aurait pour un gaucher à utiliser ce modèle. Il faut en effet savoir que Light my fire n’a pas décliné la version titane en « lefty », pas plus qu’en modèle « petites mains », ou « grande taille », autant de version existantes en plastique.

 

Light My Fire Spork Titanium

Test terrain de la Light my Fire Spork titanium

L’idée de réunir fourchette et cuillère en un seul objet se traduit chez la plupart des concurrents par une espèce de cuillère peu creuse et dont le tiers inférieur est remplacé par des dents. Chez Light my fire le choix s’est porté sur une véritable cuillère et une véritable fourchette reliées par un manche. A l’usage, ce choix s’avère tout à fait pertinent et la cuillère est assez creuse pour manger confortablement une soupe tandis que la fourchette pique assez fort pour tenir un steak.

S’il ne faut pas attendre de miracles des quelques dents censées faire « couteau » – vous ne comptiez tout de même pas faire l’impasse sur une vraie lame lors de votre prochaine sortie ! – leur mordant est significativement plus fort que celui d’une spork plastique.
Pour rassurer ceux qu’un éventuel goût métallique inquiéterait je dirais que je n’ai jamais rien ressenti de tel.

Enfin, faut-il préciser que passer d’un ustensile à l’autre impose une petite vaisselle (ou un coup de langue consciencieux) pour ne pas s’en mettre plein les doigts. A propos d’hygiène et pour clore ce chapitre sur la praticité le test a largement pu mettre en avant la facilité de nettoyage du matériau, qu’il s’agisse de la surface polie ou non. Seule ombre au tableau, la marque gravée sur le manche conserve des résidus d’alimentation et gagne à être nettoyée avec soin.

Il faut reconnaître à Light my fire une qualité de SAV irréprochable et celui-ci ne me fit aucun souci pour me remplacer mes sporks plastiques lorsqu’elles cassèrent. Deux paires plus tard, il me fallut bien me rendre à l’évidence, l’ustensile n’était pas fiable dans ce matériau – (a fortiori par temps froid). Malgré le coût et le poids significativement plus élevés je fis donc le choix de passer à un modèle titanium ; la résistance légendaire de ce métal devant en garantir la durabilité.

Cinq ans plus tard, je ne peux que me féliciter de mon choix. Certes la feuille de titane dans laquelle est taillée la spork est de grande finesse et ne peut être une garantie absolue contre la casse. Mais malgré de nombreux repas consommés avec son aide, malgré la dureté de certains aliments et avec un peu de soin, ma spork est absolument comme neuve.

 

Light My Fire Spork Titanium

  • 75%
    Praticité - 75%
  • 100%
    Solidité - 100%
  • 75%
    Polyalence - 75%
  • 100%
    Poids - 100%
88%

Mon avis

Avec à peine 20g sur la balance, Light my Fire propose acec la Spork Titanium un ustensile de trek bien conçu et résistant. Plus écologique et plus sain que le plastique, plus économique du fait de sa durabilité, la spork titanium saura vous accompagner de nombreuses années.

Sending
Your rating:
User Rating 0% (0 votes)
Verdict
Avis après plusieurs mois

Points forts
  • Solide
  • Pratique
  • Polyvalente
  • Confortable à l’usage
  • Originalité du design
  • Rapport qualité / prix
Points faibles
  • Pas de version « gaucher » ou petites mains pour la Titanium, contrairement au modèle plastique.
fou de trek
A propos de l'auteur

Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane....



Sending
Your rating: