Test doudoune Millet Olmedo

Test de la doudoune Millet Olmedo garnit d'un isolant synthétique en Primaloft® Thermoplume. Avis après 5 jours de test dans les Alpes Suisse.
Posté le :


Caractéristiques du produit testé

  • Type produit testé : Doudounes
  • Composition : Matière principale : DRYEDGE™ PLAIN MECHANICAL STRETCH 2L // Imperméabilité 10 000 mm - Respirabilité 10 000 g/m²/24h // 100% POLYESTER - Matière secondaire : DRYEDGE™ CANVAS 2L // Imperméabilité 10 000 mm - Respirabilité 10 000 g/m²/24h // 100% POLYESTER
  • Description : Coupe longueur veste - Capuche attenante avec système de serrage 3D - Fermeture centrale avec zip étanches - 2 poches mains avec zips étanches, 1 poche poitrine intérieure zippée - Bas de vêtement ajustable par 1 point de serrage, bas de manches ajustables par patte velcros
  • Saisonnalité: 4 saisons
  • Genre: Homme
  • Technologies : Isolation Primaloft et membrane DryEdge
  • Garnissage : Isolation : PRIMALOFT® THERMOPLUME // // 100% POLYESTER Doublure : ULTRALIGHT DOWNPROOF // 100% POLYAMIDE
  • Membrane : membrane DRYEDGE™
  • Tailles disponibles du produit: de XS à XL
  • Poids (donnée fabricant): 850 g
  • Poids (produit pesé par le testeur): 890 g
  • Couleurs: noir, bleu
  • Garantie: 2 ans
  • Entretien: Voir sur le site Millet pour plus d'infos
  • Prix: 299,95 €

Conditions du test

  • Lieux du test: Alpes suisses
  • Activités: Raquettes à neige, Ski de Randonnée
  • Ecosystème: Montagne
  • Durée du test (nombre de jours): 5 jours
  • Conditions météorologiques: Froid, entre - 15 et + 5°, beau temps et une chute de neige; une petite pluie en ville.

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication: Vietnam
  • Produit recyclé: Non
  • Emballage recyclable: Oui
  • Produit recyclable: Oui
  • Récupération par le fabricant: Non
  • Politique et engagements environnementaux de la marque: https://www.millet.fr/developpement-durable.html

Dans des conditions franchement hivernales, j’ai testé la doudoune Millet Olmedo dans les montagnes de la région du Valais, en Suisse. Ski de rando et de piste, raquettes, luge et même une petite journée consacrée à la construction d’un igloo : rien ne lui sera épargné. Verdict après cinq journées d’utilisation, et même un peu de rab puisque la Millet Olmedo m’a encore servi en ville.

La doudoune Millet Olmedo bénéficie du label Millet Low Impact. Cela signifie qu’au moins 40% du poids de la veste est composé de matière à faible impact et qu’auau moins 80% du poids du produit doit être certifié BLUESIGN®.

Test doudoune Millet Olmedo

Ergonomie

Destinée à l’aventure, à la rando et au trek en zones froides, la doudoune Millet Olmedo est une doudoune volumineuse. La raison en est son garnissage généreux en Primaloft® Thermoplume, une nouvelle ouate que Millet présente comme une alternative au duvet naturel.

C’est vrai que sous l’effet de la chaleur corporelle, tout comme un duvet, la veste Millet Olmedo se gonfle encore un peu plus alors qu’elle l’est déjà naturellement. Pour autant, n’exagérons rien : elle ne prend pas le volume d’une grosse doudoune en duvet, loin de là. Simplement, les coutures sont alors marquées, les différents compartiments de la veste se font bien visibles.

Test doudoune Millet Olmedo

La Millet Olmedo se révèle très confortable. Ample mais pas trop, avec son tissu légèrement stretch, elle s’ajuste bien aux mouvements du corps. La veste est plutôt longue, ce qui ne se remarque pas forcément au premier coup d’œil. Le bas de la veste est en effet d’un ton plus sombre, dans le modèle bleu, ce qui allège la silhouette. Il n’en reste pas moins qu’elle recouvre les reins et les fesses. Ce qui est à son avantage dans les activités que j’ai pratiquées : franchement, j’ai apprécié !

Un bon point encore pour la capuche. Bien enveloppante, elle se règle facilement. A l’arrière de la tête, une patte de tissu avec un scratch permet d’ajuster son volume, d’une seule main au besoin. De la même manière, les cordons de serrage se manipulent facilement et rigidifient la petite visière. Lorsque tout est bien fermé, quel plaisir de se retrouver à l’abri des intempéries.

A l’inverse, petite déception : sur mon modèle d’essai, pas de poche à l’intérieur de la veste alors que le descriptif en ligne en annonce une, zippée qui plus est. Dommage, car je me serais senti rassuré d’y glisser mon portefeuille, voire mettre le smartphone bien au chaud pour éviter qu’il se décharge trop vite.

Test doudoune Millet Olmedo

Chaleur, imperméabilité et respirabilité

La doudoune Millet Olmedo est chaude. Cela se sent dès les premiers instants… et la sensation perdure. Tout dépend alors des activités pratiquées. Bien entendu, c’est parfait pour le ski de piste, où j’ai également pu mesurer l’effet coupe-vent. Rien à redire, au contraire.

Pendant quelques heures, j’ai participé à la construction d’igloos de neige sous une bise glaciale. Alternaient ainsi des périodes d’attente et d’autres d’efforts plus ou moins soutenus. Dans un premier temps, j’ôtais et remettais la veste. Pour finalement ne plus la quitter, en me contentant de l’ouvrir plus ou moins.

Test doudoune Millet Olmedo

Car, et ça m’a passablement surpris, la Millet Olmedo est plus respirante qu’il n’y paraît. En fait, de prime abord, je pensais qu’elle ne l’était pas du tout. Mais si, et je l’ai encore vérifié lors d’une randonnée en raquettes, où j’ai pu la garder en permanence. En revanche, lorsque l’effort est beaucoup plus rude, comme les longues montées en ski de randonnée, la respirabilité trouve vite ses limites. En effet, la veste n’a pas, et c’est normal, d’aération sous les bras.

Durant ce séjour dans le Valais, j’ai essuyé une petite tempête de neige mouillée. Que ma Millet Olmedo a encaissé sans broncher. Elle bénéficie d’une bonne imperméabilité : 10 000 Schmerber, ce qui est pas mal du tout pour une telle doudoune. D’autant que les coutures sont toutes thermo-soudées, les zips de poches étanches.Voilà qui est suffisant pour ne pas craindre des chutes de neige comme celle que j’ai traversées. Ou de petites pluies pas trop longues, comme j’en ai fait l’expérience en me servant de la veste à la ville où, du reste, ses coloris passent très bien, sans faire « montagne ». En fait, la Millet Olmedo se suffit à elle-même, sans nécessiter de protection supplémentaire.

Test doudoune Millet Olmedo

Poids / Volume

Plutôt épaisse, la Millet Olmedo est beaucoup moins lourde que je l’aurais cru grâce à son garnissage en Primaloft® Thermoplume. En taille M, elle affiche près de 900 grammes. Ce n’est pas un gros handicap, car en fait j’ai presque toujours porté la veste et je ne l’ai pas trouvée trop pesante.

La Millet Olmedo n’est pas destinée à rester au fond du sac à dos. D’ailleurs, elle n’y tiendrait que difficilement ou alors elle le remplirait à elle toute seule ! La veste Millet Olmedo, et c’est là son seul véritable défaut, n’est en effet pas compressible. Les rares fois où je l’ai enlevée, il m’a fallu la fixer sur le sac à dos.

Test doudoune Millet Olmedo

  • 90%
    Qualité de fabrication - 90%
  • 100%
    Confort - 100%
  • 90%
    Thermicité - 90%
  • 90%
    Déperlance/Imperméabilité - 90%
  • 85%
    Respirabilité - 85%
  • 70%
    Poids - 70%
  • 50%
    Volume - 50%
82%

Mon avis

Parfaitement adaptée au froid, la doudoune synthétique Millet Olmedo en Primaloft® Thermoplume est destinée aux randonnées à pied ou en raquettes et même au ski de piste dans des conditions hivernales difficiles. Bien imperméable et moyennement respirante, elle sait bien s’adapter. Elle est par contre volumineuse et lourde, elle n’est pas compressible et ne tient donc pas au fond du sac à dos.

Verdict
Points forts
  • Chaleur
  • Déperlance
  • Coupe-vent
  • Coupe longue et confortable
Points faibles
  • Poids
  • Volume

Où acheter la doudoune Millet Olmedo ?

wolff
A propos de l'auteur

Journaliste professionnel venant de la presse régionale, j'ai toujours aimé bouger. Au fil de mes pérégrinations, j'ai découvert le voyage à pied et à vélo, que j'apprécie énormément. Et plus j'en fait, plus j'en redemande !...



Sending
Your rating:

La vidéo du Moment : El Cinquè Llac